Le Carnet
Tous les Sujets
Différences entre verveine officinale et verveine citronnée.

Verveine officinale et verveine citronnée : quelles sont les différences ?

La verveine est une plante utilisée par les Hommes depuis l’Antiquité. Cette espèce végétale regroupe plus de 250 variétés éparpillées dans le monde. Les Européens ne cultivent et ne consomment que deux de ces variétés : la verveine officinale et la verveine citronnée. Voyons ensemble les différences entre ces deux espèces.

Verveine citronnée et verveine officinale : de quoi parle-t-on ?

La verveine officinale et la verveine citronnée sont toutes les deux des plantes vivaces de la famille des Verbenacées. En botanique, une espèce est dite "vivace" lorsqu'elle vit plusieurs années, en opposition à une plante "annuelle".

  • La verveine officinale (Verbena officinalis).

    Cette verveine est connue sous plusieurs noms : Herbe sacrée, Herbe aux sorcières ou encore Verveine sauvage. La verveine officinale se démarque par sa tige dressée et ramifiée qui accueille des feuilles opposées découpées. Les multiples vertus de la verveine officinale étaient déjà reconnues par les Gaulois qui la nommaient Guérit-tout ou Herbe à tous les maux. De nos jours, cette plante est principalement utilisée pour ses propriétés diurétiques et digestives.

  • La verveine citronnée (Aloysia citrodora ou Lippia citrodiora).

    La verveine odorante ou verveine citronnée ou encore verveine citronnelle est une plante arbustive ressemblant à la verveine officinale. Ses feuilles sont très parfumées et évoquent l'arôme du citron. La verveine citronnée est majoritairement cultivée dans les régions tropicales d'Amérique du Sud, comme l'Argentine, le Pérou ou le Chili. Longtemps utilisée pour fabriquer des philtres d'amour, les Romains associaient cette plante à Vénus, la déesse de l'amour.

Des points communs entre verveine citronnée et verveine officinale ?

Les verveines citronnée et officinale sont des plantes très similaires. Appartenant toutes deux à la famille des Verbenacées, elles ont plusieurs points communs.

  • Un même climat propice à la culture.

    Ces deux espèces de verveines s'épanouissent toutes deux sous un climat ensoleillé, lorsque les températures dépassent les 20°C. Elles nécessitent un sol fertile et frais pour se développer. La plantation de la verveine citronnée et de la verveine officinale se fait préférentiellement dans un environnement exposé au soleil et peu ombré. En été, elles ont toutes deux besoin d’un arrosage régulier.

  • Des plantes appréciées en tisane.

    Les verveines citronnée et officinale sont des plantes très appréciées des amateurs de tisane. Elles possèdent un agréable parfum citronné, plus prononcé dans le cas de la verveine odorante. Certaines personnes y décèlent même un léger goût mentholé, voire ressemblant à celui de la mandarine. Outre leur senteur et leur arôme, les infusions de verveine sont plébiscitées pour leurs vertus digestives et apaisantes. En effet, on leur prête des effets relaxant et calmant, et, dans certains cas, une efficacité sur les troubles du sommeil et le stress.

Les différences entre verveine citronnée et verveine officinale.

Bien qu'ayant une esthétique semblable, les verveines citronnée et officinale présentent plusieurs différences qu'il est intéressant de garder en tête.

  • Un temps de culture différent.

    Si les verveines citronnée et officinale nécessitent un environnement de culture semblable, leur calendrier de culture diffère légèrement. En effet, la première variété se plante généralement en mai ou en juin, alors que la seconde se plante plus tôt, entre les mois de mars et de mai. La période de floraison de la verveine officinale est plus courte que celle de la verveine citronnée et se situe autour du mois de mai. Celle de la verveine citronnée est quant à elle comprise entre juin et août. Enfin, le moment de récolte de la verveine officinale se situe entre juin et septembre, tandis que celui de la verveine citronnée est plus long et se trouve entre mai et octobre.

  • Des compositions biochimiques propres.

    Les verveines citronnée et officinale ne renferment pas les mêmes actifs. Dans la verveine citronnée, on trouve plutôt les isomères du citral (néral et géranial), du nérol, du géraniol, de l'eucalyptol, de l'alpha-terpinéol et du linalol. La verveine officinale renferme quant à elle des tanins, des flavonoïdes, des iridoïdes et des polyphénols. Cette différence de composition est à l'origine de leurs différences en termes de propriétés pour la peau.

  • Des bienfaits pour la peau inégaux en application topique.

    La verveine citronnée est très plébiscitée en cosmétique et intègre de nombreux soins pour la peau sous forme d'hydrolat. De nombreuses études se sont penchées sur cet ingrédient et ont conclu qu'il possédait des propriétés antioxydantes, antibactériennes et anti-inflammatoires.

    On l'utilise ainsi pour prévenir le photovieillissement et l'apparition de taches brunes, mais aussi pour atténuer les imperfections et accompagner la cicatrisation de lésions. C'est pourquoi nous avons intégré la verveine citronnée (INCI : Lippia Citriodora Leaf Water) dans notre masque éclat. Renfermant également de l'argile jaune (INCI : Kaolin) et du curcuma bio (INCI : Curcuma Longa Root Extract), il ravive l'éclat des peaux ternes tout en les "purifiant".

    Il existe également des hydrolats de verveine officinale, mais ceux-ci sont plus rares et sont davantage utilisés en prise orale qu'en application topique. En outre, peu d'études se sont intéressées aux propriétés de l'hydrolat de verveine officinale lorsque celui-ci est directement utilisé sur la peau.

Source

  • CANAC P. & al. Traité d'aromathérapie scientifique et médicale, les hydrolats (1ère édition). Paris : Édition Sang de la Terre (2018).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.