Noël :  Découvrez nos coffrets cadeaux

Noël : Découvrez nos coffrets cadeaux

Noël
Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Antioxydants et vieillissement cutané.

Limiter le vieillissement cutané grâce aux antioxydants ?

Tout au long de la vie, les cellules de l'organisme sont soumises au stress oxydatif. Il s'agit de la génération de molécules très réactives appelées radicaux libres. Ces derniers sont omniprésents dans le processus du métabolisme cellulaire et peuvent interagir avec l'ADN, les protéines et les acides gras polyinsaturés dans l'organisme, provoquant des ruptures de la chaîne de l'ADN et des dommages oxydatifs comme l'oxydation du métabolisme lipidique.
Toutes ces altérations sont les causes internes principales du vieillissement et des dysfonctionnements de la peau. Cette constatation a conduit à une révolution médicale qui a mis l'accent sur les antioxydants et les piégeurs de radicaux libres dans la prévention et la prise en charge du vieillissement cutané.

Les antioxydants en application topique.

Dans les soins de la peau, certains actifs sont particulièrement efficaces pour limiter la dégradation des cellules cutanées et de leurs composants par les radicaux libres. En voici une liste non-exhaustive.

  • L'acide férulique

    Les groupes hydroxy et phénoxy de l’acide férulique donnent des électrons pour désactiver les radicaux libres en les rendant plus stables et donc moins réactifs. Ainsi, cet actif retarde le vieillissement cutané et protège la peau des agressions externes. Chez Typology, nous avons formulé le sérum antioxydant qui contient 3% d'acide férulique. Il convient à tous les types de peau et permet de lutter efficacement contre le photovieillissement cutané en restaurant la fermeté ainsi que l'élasticité de la peau. Il contribue aussi à illuminer et unifier le teint.

  • Les vitamines C (acide L-ascorbique) et E (tocophérol)

    On ne présente plus ces actifs reconnus particulièrement efficaces pour lutter contre le photoviellissement cutané.  Sur le plan chimique, ces deux composés possèdent des fonctions hydroxyles libres portées par des cycles aromatiques. Ces dernières captent les radicaux libres et les stabilisent en leur apportant l'électron manquant. Ils sont ainsi moins réactifs et ne dégradent plus les composés présents au niveau des cellules cutanées. Ces deux vitamines sont présentes dans notre complexe fermeté & éclat. Ce sérum offre une double action préventive et corrective sur l’apparition des signes de l'âge et redonne éclat et uniformité à la peau.

  • Le resvératrol

    Issu de la renouée du Japon, une plante d'Asie orientale utilisée dans la médecine traditionnelle chinoise et japonaise, ce polyphénol agit à deux niveaux : il neutralise les radicaux libres et empêche leur formation. Il a ainsi une double action préventive et corrective face aux sources d'oxydation, ce qui permet de limiter le vieillissement prématuré de la peau. Cet actif est également présent à hauteur de 3% dans le sérum antioxydant évoqué précédemment.

  • La coenzyme Q10

    Le coenzyme Q10 est référencée selon la nomenclature INCI sous l'appellation "ubiquinone". Elle est issue de la fermentation bactérienne à partir de graines de maïs (Zea mays L.) suivie d'une étape de séchage puis d'extraction et de séparation par chromatographie sur gel de silice. Le composé est ensuite purifié pour être intégré en toute sécurité dans une formule cosmétique. La coenzyme Q10 agit à deux niveaux pour lutter contre le stress oxydatif : elle diminue la production de radicaux libres et elle régénère la vitamine E, puissant antioxydant présent dans l'organisme. 

  • Le rétinol

    Dérivé de la vitamine A, le rétinol compose la famille des rétinoïdes. La présence d'insaturations (doubles liaisons carbone-carbone) sur sa chaîne latérale lui permet de jouer un rôle d'antioxydant en captant les autres espèces réactives à l'oxygène. Néanmoins, cette haute efficacité s'accompagne d'un potentiel irritant reconnu. Le rétinol peut effectivement engendrer des rougeurs et des désagréments cutanés chez les sujets présentant une peau sensible voire atopique. Face à cela, le règlement européen a limité sa concentration dans les produits cosmétiques non rincés à 0,3%. Par précaution, l'utilisation de rétinol par les femmes enceintes et/ou allaitantes est déconseillée. Le rétinol étant sensible à la lumière et pouvant augmenter la sensibilité de la peau lors d'une exposition aux rayons UV, une utilisation le soir est préférée, pour plus d'efficacité. Le lendemain matin, une protection solaire adaptée à son phototype doit être appliquée.

Les antioxydants en ingestion.

L'oxydation in vivo finissant par entraîner le vieillissement de l'organisme, les suppléments exogènes d'antioxydants dont l'alimentation est une source importante sont devenus depuis plusieurs années un sujet de recherche.

Ainsi, pour limiter le vieillissement cutané, il est recommandé de manger des aliments riches en composés antioxydants comme certaines vitamines (vitamines A, C et E), des polyphénols, des caroténoïdes, des bioflavonoïdes et des oligo-éléments (zinc, manganèse ou sélénium). 

L'indice ORAC (Oxygen Radical Absorbance Capacitymesure la capacité d’absorption des radicaux libres pour 100 grammes d’aliment. Plus l'indice ORAC est important, plus l'aliment possède quantitativement de propriétés antioxydantes.

Selon cet indice, voici les aliments les plus riches en antioxydants à consommer très régulièrement pour ralentir le vieillissement cutané : le clou de girofle, la cannelle, l'origan, le curcuma, les baies d'açai, le cacao (poudre, non sucré), le cumin, le persil, le basilique, le curry, les brocolis, les épinards.

Sources

  • BERGER M. M. Can oxidative damage be treated nutritionally? Clinical Nutrition (2005).

  • FRIGOLA A. & al. ORAC and TEAC assays comparison to measure the antioxidant capacity of food products. Food Chemistry (2009).

  • KAFI & al. Improvement of naturally aged skin with vitamin a (retinol). Archives of Dermatology (2007).

  • MASAKI H. Role of antioxidants in the skin: anti-aging effects. Journal of Dermatological Science (2010).

  • YANG H. L. & al. The in vitro and in vivo depigmenting activity of coenzyme Q10 through the down-regulation of α-MSH signaling pathways and induction of Nrf2/ARE-mediated antioxidant genes in UVA-irradiated skin keratinocytes. Biochemical Pharmacology (2019).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: