Découvrez notre sélection de soins pour cibler les signes de l’âge.

Découvrez notre sélection de soins pour cibler les signes de l’âge.

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Gingembre antioxydant.

Le gingembre, un antioxydant ancestral ?

Le gingembre est utilisé depuis des siècles dans les aires culinaires et médicinales en raison de ses nombreuses propriétés intéressantes pour l'organisme, et notamment pour ses effets antioxydants. Son utilisation s'est ensuite étendue à d'autres domaines et on retrouve aujourd'hui l'extrait de gingembre dans de nombreux soins cosmétiques. Apprenez-en plus sur les bienfaits antioxydants de cet ingrédient ancestral en utilisation cosmétique.

Sommaire
Publié le 24 janvier 2024, par Pauline, Chargée de la Communication Scientifique — 6 min de lecture

L'extrait de gingembre : des propriétés antioxydantes ?

Le gingembre est une plante herbacée de la famille des Zingiberacées originaire d'Asie du Sud-Est. Il est souvent comparé au curcuma en raison de ses larges rhizomes dont il est possible d'extraire par hydrodistillation une huile de couleur jaune pâle ayant une odeur épicée caractéristique.

Tout comme ceux du curcuma, les rhizomes du gingembre renferment de nombreux composés bioactifs aux propriétés cosmétiques intéressantes, c'est pourquoi on retrouve cet ingrédient dans des soins pour la peau ou les cheveux (INCI : Zingiber Officinale (Ginger) Root Extract).

Parmi les molécules qui composent l'huile de gingembre, il est estimé qu'une quarantaine possèdent une activité antioxydante plus ou moins importante. Néanmoins, les propriétés antioxydantes de l'extrait de gingembre lui viennent majoritairement du gingérol et du shogaol qu'il renferme. Ces deux classes de molécules agissent via différents mécanismes.

  • Neutraliser les radicaux libres : Le gingérol et le shogaol sont deux molécules cycliques dont les structures présentent des doubles liaisons. Celles-ci leur permettent de donner un électron à un radical libre, complétant ainsi sa structure électronique. En recevant un électron du gingérol ou du shogaol, le radical libre devient une molécule stable, non-réactive et non-dommageable pour l'organisme.

  • Inhiber la peroxydation lipidique : Plusieurs études ont montré que le gingérol pouvait inhiber la peroxydation des phospholipides, induite notamment par l'enzyme xanthine oxydase responsable de la génération de radicaux libres d'oxygène comme l'anion superoxyde. Cette molécule agit également en réduisant l'activité de l'interleukine-1β (IL-1β), impliquée entre autres dans l'élévation du taux d'espèces réactives de l'oxygène et de l'intensification de la peroxydation lipidique.

  • Stimuler l'activité d'enzymes antioxydantes : Il a été démontré que le gingérol et le shogaol pouvaient renforcer l'activité de certaines enzymes antioxydantes endogènes. Le gingérol agit en effet sur la superoxyde dismutase (SOD) et sur la glutathion peroxydase (GPx), toutes deux impliquées dans la lutte contre le stress oxydatif.

    Plus précisément, la SOD assure la dismutation des anions superoxydes O2.- en oxygène O2, tandis que la GPx catalyse la transformation des hydropéroxydes organiques avant qu'ils n'endommagent les cellules. Le shogaol, quant à lui, est capable de moduler l'activité de certains facteurs de transcription, tels que Nrf2, identifié dans la régulation d'enzymes antioxydantes.

Vertus antioxydantes du gingembre : comment en profiter ?

Tout comme le reste de l'organisme, la peau est sensible au stress oxydatif et doit en être protégée. On parle de stress oxydatif lorsqu'il existe un déséquilibre entre les quantités d'antioxydants et de radicaux libres dans les cellules. Ces derniers provoquent plusieurs dommages et désagréments cutanés et peuvent notamment être responsables d'hyperpigmentation, de vieillissement prématuré, voire de mélanomes. Pour les éviter, il est conseillé d'intégrer des antioxydants comme l'huile essentielle de gingembre dans sa routine de soin.

Les cheveux peuvent également bénéficier des propriétés antioxydantes de l'extrait de gingembre. En effet, le stress oxydatif leur est aussi néfaste et peut notamment fragiliser le bulbe pileux, et favoriser la chute de cheveux et les pointes fourchues. L'utilisation d'huile essentielle de gingembre permet de protéger les cheveux de certaines agressions comme l'exposition aux rayonnements UV ou à la pollution, générateurs de stress oxydatif.

Comment s'utilise l'extrait de gingembre en cosmétique ?

Le gingembre est un actif polyvalent pouvant être incorporé dans des crèmes, des masques ou des sérums à destination de la peau ou des cheveux.

Toutefois, en ce qui concerne l'huile essentielle de gingembre, il est fortement déconseillé de l'appliquer pure sur la peau ou le cuir chevelu sous risque de les irriter. Une dilution à 1 - 2% dans de l'huile d'amande douce ou de l'huile de jojoba est généralement recommandée.

Rappelons aussi qu'il est bon d'effectuer un test de tolérance avant d'intégrer un nouvel actif cosmétique dans sa routine. Cela est particulièrement vrai pour l'extrait de gingembre qui renferme quelques composés potentiellement allergènes comme le limonène et le linalol.

Sources

  • KORLAKUNTA J. N. & al. Comparative antioxidant and anti-inflammatory effects of [6]-gingerol, [8]-gingerol, [10]-gingerol and [6]-shogaol. Journal of Ethnopharmarcology (2010).

  • PAZYAR N. Effects of ginger (Zingiber officinale) on skin conditions: A non quantitative review article. Journal of the Turkish Academy of Dermatology (2013).

  • FANG J. & al. Activation of Nrf2 target enzymes conferring protection against oxidative stress in PC12 cells by ginger principal constituent 6-shogaol. Food and Function (2015).

  • KRASTANOV A. & al. Composition and comprehensive antioxidant activity of ginger (Zingiber officinale) essential oil from Ecuador. Natural Product Communication (2015).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: