3 soins pour un hâle lumineux, sur-mesure, sans UV

3 soins pour un hâle lumineux, sur-mesure, sans UV

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Différents types de cellulite.

Les différents types de cellulite.

La cellulite touche de nombreuses personnes, peu importe leur type de peau. Appelée également peau d’orange ou lipodystrophie superficielle, elle se reconnaît par un gonflement des cellules de l'hypoderme. Il existe différents types de cellulite que nous allons apprendre à différencier.

Sommaire
Publié le 31 janvier 2024, par Pauline, Chargée de la Communication Scientifique — 8 min de lecture

La cellulite adipeuse ou peau d’orange.

Il s’agit d'une forme fréquente de cellulite. La cellulite adipeuse se caractérise par la présence de capitons mous et non-douloureux au toucher. Ces derniers donnent à la peau un aspect granuleux et bosselé. La cellulite adipeuse résulte d’un excès de stockage de graisses sous-cutanées qui s'accumulent dans les adipocytes de l'hypoderme, les cellules du tissu adipeux.

Rappelons que la peau est composée de trois couches principales : l'épiderme, le derme et l'hypoderme. L'épiderme, la partie superficielle, a un rôle protecteur et est recouverte du film hydrolipidique. Le derme est épais et élastique. Il contient notamment les glandes sébacées produisant le sébum. Enfin, l'hypoderme est la couche la plus profonde de la peau. Majoritairement constitué de cellules adipeuses, il sert de réserve énergétique et joue un rôle d'isolation thermique. Les cellules adipeuses sont maintenues entre elles par des fibres de collagène.

Lorsque les graisses s'accumulent dans les adipocytes, on observe une hyperplasie de ces cellules, autrement dit, une multiplication. Elle est généralement suivie de leur hypertrophie, c'est-à-dire leur gonflement. Cela provoque un changement de structure au niveau du derme, ce qui a des répercussions au niveau de l'épiderme et induit l'émergence de cellulite adipeuse.

La cellulite adipeuse est souvent retrouvée au niveau du ventre, des hanches, des cuisses, des bras et des fesses. Ses causes sont diverses : surpoids, manque d'exercice physique, alimentation déséquilibrée, hérédité... Le plus souvent, elle est due à un déséquilibre entre la graisse ingérée et dépensée. Une consommation trop importante d'aliments gras et/ou un manque d'activité physique mènent à un excès de graisses dans l'organisme. Ce surplus est alors stocké dans les adipocytes, ce qui favorise l'apparition de cellulite adipeuse. L'hérédité joue aussi un rôle. Des études récentes ont mis en évidence que certains gènes étaient déterminants dans la capacité d'une personne à stocker les graisses ou à les éliminer facilement. Il semblerait que les gènes ATXN1 et UBE2E2 soient notamment impliqués dans l’adipogenèse, à savoir la formation des adipocytes.

Plusieurs moyens peuvent êtres mis en œuvre pour prévenir l'apparition de cellulite adipeuse ou atténuer son aspect. La meilleure option est d'adopter une alimentation équilibrée et de pratiquer une activité physique régulière. Cela permet d'équilibrer la balance graisse ingérée / graisse dépensée et de limiter l'installation de la cellulite. Se masser régulièrement le corps contribue aussi à stimuler la circulation des graisses et a un effet drainant. Vous pouvez utiliser en complément notre crème corps à la caféine ou notre gommage corps au café vert, tous deux enrichis en actifs tonifiants et raffermissants. Il est également possible de faire appel à la médecine esthétique pour atténuer la cellulite adipeuse : radiofréquence, mésothérapie ou liposuccion figurent parmi les techniques les plus plébiscitées.

La cellulite aqueuse ou rétention d’eau.

Contrairement à la cellulite adipeuse, la cellulite aqueuse est due à de l’eau retenue dans les tissus cutanés de l'hypoderme, qui va former des gonflements et des œdèmes. Ce type de cellulite est souvent situé au niveau des membres inférieurs (cuisses, mollets et chevilles). Formant une bosse sur la peau, elle est souple mais n'est pas douloureuse à la palpation.

Elle est surtout causée par un dysfonctionnement au niveau des circulations veineuses et lymphatiques. Les adipocytes ralentissent l'élimination de l'eau et des toxines, qui stagnent dans le tissu conjonctif et donnent une apparence gondolée à la peau, qui commence alors à se déformer. Les personnes touchées par la cellulite avec rétention d'eau se plaignent souvent de jambes lourdes.

Le port de vêtements ou de chaussures trop serrés sont susceptibles d'empirer cette mauvaise circulation, de même qu'une consommation trop importante de sel. En effet, lorsque les tissus sont fortement concentrés en sel, ils attirent l'eau et la retiennent, ce qui limite son évacuation. La génétique peut aussi être responsable du développement de cellulite aqueuse : la solidité des veines et des vaisseaux lymphatiques, intimement liée à l'efficacité de la circulation, est en partie dépendante de notre patrimoine génétique.

Enfin, un déséquilibre entre le taux d'œstrogène et de progestérone, des hormones féminines peut être responsable d'une augmentation de la perméabilité des capillaires sanguins. On observe alors un flux anormal vers les tissus adipeux, ce qui favorise l'accumulation d'eau dans l'hypoderme.

Il existe plusieurs solutions pour prévenir l'apparition de la cellulite aqueuse ou atténuer son aspect. Avoir une consommation modérée de sel et boire de l'eau en quantité suffisante est particulièrement recommandée. De même, les sports nautiques sont idéaux pour lutter contre la cellulite aqueuse : l'eau a une action massante sur le corps et ces sports se pratiquent en eau froide, ce qui améliore la circulation sanguine. Effectuer des palper-rouler en utilisant des soins topiques drainants et tonifiants permet aussi de prévenir son apparition. Enfin, la mésothérapie, le laser ou les ondes de choc sont des techniques médicales dont le but est d'éliminer la cellulite.

La cellulite fibreuse, douloureuse.

La cellulite fibreuse, quant à elle, est incrustée, dure, et douloureuse au toucher. Elle prend parfois une teinte violacée. L'apparition de cellulite fibreuse fait suite au durcissement des fibres de collagène, entourant les cellules graisseuses. Ce phénomène est dû à la glycation de ces fibres, c'est-à-dire au dépôt de sucres à leur surface. Cela modifie leur structure, ce qui peut entraîner une perte de leur fonction.

Les fibres de collagène ont normalement pour mission de conférer aux tissus une résistance mécanique à l'étirement et à la traction. Lorsqu'elles durcissent, la peau est tirée vers le bas, ce qui comprime les cellules graisseuses entre les cloisons de l'hypoderme, formant des dépressions cutanées à l'origine des capitons.

La cellulite fibreuse peut être causée par plusieurs facteurs, parmi lesquels la sédentarité, une alimentation trop riche en sucre ou l'hérédité. Le durcissement des fibres de collagène peut aussi être causé par certains médiateurs inflammatoires, se manifestant avec l'âge ou lors de l'accumulation de toxines dans les tissus.

Les marques liées à ce type de cellulite sont les plus difficiles à estomper. Mieux vaut ainsi prévenir son apparition en ayant une alimentation équilibrée et en pratiquant une activité physique régulière. Si la cellulite fibreuse est déjà installée, des techniques de médecine esthétique comme la liposuccion ou la radiofréquence peuvent atténuer son aspect.

Sources

  • HERMAN A. & al. Caffeine's mechanisms of action and its cosmetic use. Skin Pharmacology and Physiology (2013). 

  • SADICK N. Treatment for cellulite. International Journal of Women’s Dermatology (2018).

  • KAMINER M. & al. Insights into the pathophysiology of cellulite: a review. Dermatologic Surgery (2020).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

En savoir plus

Aller plus loin: