Découvrez notre sélection de soins pour cibler les signes de l’âge.

Découvrez notre sélection de soins pour cibler les signes de l’âge.

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Effets arnica bleus.

L'arnica pour accélérer la résorption d'un bleu sur la peau ?

Depuis des centaines d'années, l'arnica est souvent recommandé et utilisé comme premier remède de première intention pour atténuer les bleus cutanés et redonner à la peau sa teinte naturelle, en plus de réduire la douleur et l'inflammation au cours du processus. Mais que disent les recherches sur cette possibilité ?

Arnica contre les hématomes : est-il réellement efficace ?

Les hématomes sont des lésions cutanées courantes qui entraînent une décoloration de la peau. Lors d'une forte pression soudaine sur la peau (choc, chute, interventions dermatologiques, etc.), les vaisseaux sanguins situés dans le derme et l'hypoderme sont endommagés laissant alors le sang s'écouler et s'infiltrer dans les tissus près de la surface cutanée, à l'origine de la couleur noire à bleue ou rouge à violette caractéristique et de la sensibilité au toucher.

La plupart des ecchymoses s'estompent généralement en quelques jours et ne nécessitent pas de traitement. Toutefois, inesthétiques et désagréables, certaines personnes font appel à des remèdes topiques à base de plantes et homéopathiques qui prétendent aider à réduire la gêne plus rapidement, atténuer les effets d'un bleu et accélérer la guérison, dont l'arnica.

Inscrit dans la pharmacopée européenne, on dit que l'arnica, un des remèdes les plus populaires, peut réduire l'inflammation et faire disparaître plus efficacement la décoloration dues aux ecchymoses. Une trentaine de recherches ont été menées pour étayer cette hypothèse et celles montrant que l'arnica pourrait être une solution efficace sont peu nombreuses et mal conçues. Ainsi, les preuves cliniques actuelles sont mitigées et pas concluantes, alors que de nombreuses personnes sont convaincues de l'efficacité de cette approche simple.

  • CAMPBELL A. a réalisé un essai expérimental contrôlé en simple aveugle évaluant l'effet de comprimés homéopathiques d'arnica 10M par rapport à un placebo sur les bleus, produits mécaniquement sur les avant-bras de 12 sujets. Un placebo oral a été administré aux patients avant l'apparition des hématomes, puis 12 et 24 heures après l'apparition des ecchymoses. Après 72 heures, la même méthode a été suivie, en remplaçant le placebo par de l'arnica oral, et des bleus ont été produites sur l'avant-bras opposé. Il a été constaté que 6 des 12 patients avaient des ecchymoses plus petites avec le traitement à l'arnica et que les 6 autres ne présentaient pas de différence entre l'arnica et le placebo. Les limites de cette étude comprennent l'absence de randomisation et le nombre de trop faible de participants ne permettant pas une analyse statistique satisfaisante.

  • Deux essais cliniques randomisés en double aveugle et contrôlés par placebo ont démontré aucun effet de l'arnica sur la prévention ou la résolution des hématomes post-opératoires.

    1. IMFELD M. & al. ont réalisé une étude chez 130 patients subissant une ablation de la veine saphène variqueuse. Les patients ont reçu de l'arnica CH5 ou un placebo par voie sublinguale la veille de l'opération et immédiatement après l'opération. Aucune différence significative entre l'arnica et le placebo n'a été constatée en ce qui concerne les hématomes post-opératoires.

    2. ERNST E. & al. ont évalué l'ecchymose chez 62 patients subissant une intervention chirurgicale de la main pour le syndrome du canal carpien. Trois comprimés d'arnica par jour ont été administrés aux patients sept jours avant l'opération et quatorze jours après la chirurgie. Ils ont constaté que l'arnica n’a pas fait mieux que le placebo pour prévenir la formation d’ecchymoses ou pour contribuer à leur réduction post-opératoire.

  • Une autre étude a confirmé cette absence d'efficacité. BAUMANN & al. ont conçu un essai randomisé en double aveugle chez 19 patients atteints de télangiectasies faciales. Les patients du groupe de pré-traitement (n = 9) ont appliqué le gel à l'arnica sur un côté et le gel placebo sur l'autre côté du visage deux fois par jour pendant deux semaines avant le traitement au laser. Le groupe post-traitement a suivi la même procédure pendant 2 semaines après le traitement au laser. Il n'y a eu pas de différence statistiquement significative entre l'arnica topique et le placebo dans la prévention ou l'accélération de la disparition des ecchymoses induites par le laser.

  • Toutefois, dans un essai contrôlé randomisé en aveugle portant sur une forme orale d'arnica (500 mg), MAAS C. & al ont constaté que les patients évaluaient les ecchymoses comme étant légèrement, mais pas de manière statistiquement significative, moins importantes sur le site de l'arnica que sur le site du placebo.

  • En 2010, ALAM M. & al visait à déterminer dans un essai contrôlé randomisé en double aveugle l'efficacité de l'arnica topique pour réduire l'intensité des ecchymoses cutanées et accélérer leur disparition, induites par le laser à colorant pulsé sur la face interne du bras de volontaires. Les cherchent ont rapporté qu’une application topique d’arnica (pommade à 20% d'arnica) réduisait plus rapidement et plus efficacement les bleus que le placebo (pétrolatum) lorsqu’il était appliquée deux fois par jour pendant deux semaines.

  • Une étude de 2016 a montré que les personnes ayant pris de l'arnica par voie orale après une rhinoplastie (opération du nez) avaient une meilleure apparence des ecchymoses postopératoires.

  • Une analyse de 2017 sur plus de 600 patients de la même année a suggéré que l'arnica pourrait réduire les ecchymoses des paupières après une rhinoplastie s'il est associé à des compresses froides. Cependant, un rapport de 2021 de l'Académie Américaine d'Ophtalmologie (AAO) ne soutient pas l'utilisation de l'arnica pour réduire les ecchymoses après les chirurgies oculo-faciales.

En plus de produire des résultats incohérents, certains des essais présentent des limites méthodologiques qui rendent les résultats peu fiables. Des recherches supplémentaires plus approfondies sont nécessaires pour affirmer avec certitude que l'arnica est efficace pour résorber les bleus, ainsi que les doses appropriées.

Par quel mécanisme ?

Bien que le mécanisme ne soit pas entièrement élucidé, il est suggéré que cette potentielle réduction des hématomes associée à l'arnica soit attribuée à un effet vasodilatateur. Toutefois, SCHRÖR K. & al. ont montré une inhibition in vitro de la fonction plaquettaire humaine par l'hélénaline et 11α,13- dihydrohélénaline. De même, AUDET D. & al. ont constaté que l'arnica par voie orale n'avait pas d'effet significatif sur divers paramètres de la coagulation sanguine, y compris le temps de saignement in vivo.

Comment utiliser l'arnica pour aider les ecchymoses à guérir ?

Selon la recherche disponible jusqu'à ce jour, l'arnica semblerait pouvoir être en mesure de réduire les bleus lorsqu'il est appliqué par voie topique. Pour une amélioration plus rapide, il est suggéré juste après la blessure d'appliquer localement l'arnica sous forme de gel, de crème ou de lotion sur la zone affectée au moins deux fois par jour ou selon les instructions du professionnel de la santé combiné à un massage, tant que la peau n'est pas endommagée et tout en évitant bien les yeux vu qu'il peut provoquer une sensation de brûlure. Sous forme de patch, les personnes peuvent généralement l'utiliser deux fois par jour.

Avant d'utiliser un remède alternatif comme l'arnica, consultez votre médecin car certains peuvent provoquer des réactions allergiques cutanées chez certaines personnes.

Sources

  • SCHRÖR K. & al. Helenalin and 11α,13- dihydrohelenalin, two constituents from Arnica montana L., inhibit human platelet function via thiol-dependent pathways. Thrombosis Research (1990).

  • AUDET D. & al. Les effets de l’Arnica Montana sur la coagulation: essai clinique randomisé. Canadian Family Physician (1993).

  • CAMPBELL A. Two pilot controlled trials of Arnica montana. British Homoeopathic Journal (1976).

  • IMFELD M. & al. Homeopathic arnica in postoperative haematomas: a double-blind study. Dermatology (2000).

  • BAUMANN L. & al. Effects of topical arnica gel on post-laser treatment bruises. Dermatologic Surgery (2002).

  • ERNST E. & al. Homeopathic arnica for prevention of pain and bruising: randomized placebo-controlled trial in hand surgery. Journal of the Royal Society of Medicine (2003).

  • MAAS C. & al. Effect of homeopathic Arnica montana on bruising in face-lifts: results of a randomized, double-blind, placebo-controlled clinical trial. Archives of Facial Plastic Surgery (2006).

  • ALAM M. & al. Accelerated resolution of laser-induced bruising with topical 20% arnica: a rater-blinded randomized controlled trial. British Journal of Dermatology (2010).

  • DRYDEN R. M. & al. Evaluation of homeopathic Arnica montana for ecchymosis after upper blepharoplasty: a placebo-controlled, randomized, double-blind study. Ophthalmic Plastic and Reconstructive Surgery (2010).

  • BENJAMIN M. C. & al. Perioperative Arnica montana for reduction of ecchymosis in rhinoplasty surgery. Annals of Plastic Surgery (2016).

  • HWANG S. H. & al. The effectiveness of postoperative intervention in patients after rhinoplasty: a meta-analysis. European Archives of Oto-Rhino-Laryngology (2017).

  • GATHERWRIGHT J. & al. Perioperative homeopathic arnica and bromelain: Current results and future directions. Annals of Plastic Surgery (2020).

  • YEN M. T. & al. Homeopathic agents or vitamins in reducing ecchymosis after oculofacial surgery: A report by the American Academy of Ophthalmology. Ophthalmology (2021).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: