3 soins pour un hâle lumineux, sur-mesure, sans UV

3 soins pour un hâle lumineux, sur-mesure, sans UV

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Raisons démangeaisons kératose pilaire

Kératose pilaire qui gratte : quelles en sont les raisons ?

La kératose pilaire est une affection cutanée qui se présente sous forme de boutons durs. Bénigne et non-contagieuse, elle donne à la peau un aspect "papier de verre" ou "peau de poulet". Dans certains cas, elle engendre des démangeaisons légères à modérées, gênantes pour les personnes touchées. À quoi sont dues ces démangeaisons ? Comment apaiser la peau ? Apprenez-en plus ici.

Sommaire
Publié le 8 mars 2024, par Pauline, Chargée de la Communication Scientifique — 6 min de lecture

Kératose pilaire : quelle est cette affection ?

La kératose pilaire est due à un surplus de production de kératine par les kératinocytes menant à son accumulation dans les follicules pileux. La kératine est une protéine assurant la protection cutanée. Elle constitue l’élément de base des ongles et des cheveux, en plus de participer au maintien de la fonction barrière de la peau. Toutefois, lorsqu'elle est synthétisée en excès, la kératine peut provoquer l'apparition de petits bouchons folliculaires et donner un aspect "peau de fraise" à l'épiderme. La kératose pilaire résulte généralement d'une prédisposition génétique, avec une anomalie sur le gène FLG codant pour la filaggrine, la protéine associée à la kératine dans l'épiderme et jouant un rôle essentiel pour l'intégrité de la couche cornée.

Les symptômes associés à la kératose pilaire apparaissent le plus souvent au niveau des bras et des mollets mais peuvent aussi s’étendre sur les cuisses, les fesses et, plus rarement, sur le cou ou le visage. Cette affection bénigne est extrêmement fréquente et touche environ 40% des adultes dans le monde. Difficile à traiter, la gêne entraînée par la kératose pilaire est souvent uniquement esthétique. Néanmoins, il arrive parfois qu'elle s'accompagne de démangeaisons, d'intensité légère à modérée.

Pourquoi la kératose pilaire démange-t-elle ?

L'accumulation de kératine dans les follicules pileux caractéristique de la kératose pilaire crée un environnement propice à l'irritation et à l'inflammation. En effet, cette obstruction perturbe le processus naturel de croissance du poil et peut empêcher sa sortie normale à travers la surface de la peau. Or, lorsque les poils sont ainsi bloqués, il arrive qu'ils ne poussent plus correctement et se courbent, formant ainsi des poils incarnés, exacerbant les phénomènes inflammatoires et les sensations de picotements et de brûlure.

D'un point de vue biologique, l'inflammation se traduit par la libération de médiateurs chimiques de l'inflammation tels que les cytokines. L'interleukine-1 (IL-1) et le facteur de nécrose tumorale (TNF-α), sont des cytokines sécrétées par les cellules immunitaires en réponse à une inflammation. Elles jouent un rôle clé dans le recrutement et l'activation d'autres cellules immunitaires et constituent une première ligne de défense face aux pathogènes. On peut également citer les prostaglandines, des métabolites de l'acide arachidonique contribuant au processus de vasodilatation, à la sensation de douleur et aux démangeaisons.

Dans le cas de la kératose pilaire, les démangeaisons sont temporaires, l'irritation associée à la présence de poils incarnés pouvant facilement être calmée.

Kératose pilaire : comment soulager les démangeaisons ?

Il existe heureusement plusieurs astuces pour apaiser les démangeaisons liées à la kératose pilaire.

  • Hydrater sa peau.

    L’hydratation est l’alliée des maladies de peau. Dans le cas de la kératose pilaire, elle permet d'assouplir la peau et d'à atténuer sa rugosité tout en aidant à réduire l'irritation et, par conséquent, les démangeaisons. Afin d’hydrater la peau, il est recommandé d’appliquer un soin émollient comme notre baume relipidant plusieurs fois par jour, et ce, en couche fine. Il est également possible d’avoir recours aux eaux thermales, riches en minéraux et en oligo-éléments aux vertus apaisantes. Il suffit pour cela d’effectuer des pulvérisations prolongées ou d’appliquer des compresses imbibées d’eau fraîche directement sur la peau.

    Astuce : pour renforcer l'efficacité de vos soins hydratants, vous pouvez y ajouter quelques gouttes d'huile essentielle de lavande vraie, d'huile essentielle de menthe poivrée, ou encore d'hydrolat de camomille romaine, des ingrédients naturels réputés pour leurs propriétés anti-inflammatoires et calmantes.

  • Appliquer du froid.

    Le froid est également plébiscité pour anesthésier les démangeaisons. Il possède en effet une action vasoconstrictrice, c'est-à-dire qu'il provoque un rétrécissement des vaisseaux sanguins et peut réduire l'inflammation cutanée associée aux démangeaisons. Pour profiter de ses bienfaits, appliquez une compresse froide, placée préalablement au réfrigérateur, sur les zones de démangeaisons pendant une trentaine de minutes. Vous pouvez également utiliser des glaçons, à condition que ceux-ci soient enveloppés dans un tissu propre. En effet, il est important de ne pas appliquer de glaçons directement sur une peau nue, au risque de la brûler.

Sources

  • KHOPKAR U. S. & THOMAS M. Keratosis Pilaris Revisited: Is It More Than Just a Follicular Keratosis? International Journal of Trichology (2012).

  • WANG J. F. & ORLOW S. J. Keratosis Pilaris and its Subtypes: Associations, New Molecular and Pharmacologic Etiologies, and Therapeutic Options. American Journal of Clinical Dermatology (2018).

  • FELDMAN S. R. & al. Treatment of keratosis pilaris and its variants: a systematic review. Journal of Dermatological Treatment (2022).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

En savoir plus

Aller plus loin: