Nouveau : soin conçu pour les peaux sujettes à la rosacée

Nouveau : soin conçu pour les peaux sujettes à la rosacée

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Signes eczéma atopique chez un bébé.

Eczéma atopique chez un bébé : comment le reconnaître ?

L’eczéma atopique est un problème cutané pouvant toucher tous les âges. Les bébés ne sont pas épargnés et on estime qu'environ un enfant sur cinq est affecté par cette dermatose. Pour soulager le nourrisson et rassurer les parents, il est important de pouvoir reconnaître l'eczéma atopique. Découvrons ensemble quels sont les signes de cette affection.

Sommaire
Publié le 22 janvier 2024, par Pauline, Chargée de la Communication Scientifique — 6 min de lecture
Thèmes :

L'eczéma atopique, qu'est-ce que c'est ?

L'eczéma atopique est une affection cutanée courante qui peut avoir un impact significatif sur la qualité de vie des personnes touchées. Cette maladie se caractérise par la présence de lésions et de plaques rouges qui provoquent des démangeaisons intenses. L'eczéma peut se développer dès la petite enfance et persister à l'âge adulte dans environ 10 à 15 % des cas. Des études ont montré qu'il existait une prévalence élevée d'antécédents familiaux d'eczéma chez les enfants atteints de cette maladie. Environ 50 à 70% des enfants en souffrant ont un parent du premier degré ayant également été touché.

La dermatite atopique se développe chez les personnes ayant des prédispositions génétiques aux allergies, soit un terrain génétique qualifié d'atopique. Ces individus présentent un dysfonctionnement de leur barrière cutanée, qui se traduit par un déficit de sébum, de lipides et d'autres molécules essentielles à l'intégrité de la couche cornée de la peau. Cette altération de la barrière cutanée rend la peau plus vulnérable aux irritants et aux allergènes environnementaux, susceptibles de provoquer des réactions inflammatoires.

En outre, le système immunitaire des personnes atteintes d'eczéma atopique sécrète de grandes quantités d'immunoglobulines E (IgE), des anticorps, en réaction aux antigènes de l'environnement. Cette réaction immunitaire exagérée est à l'origine des rougeurs, de la sécheresse cutanée et des irritations ressenties par les personnes atteintes d'eczéma atopique.

Comment reconnaître l’eczéma atopique chez le bébé ?

L’eczéma atopique peut apparaître dès les premiers mois de vie d'un nourrisson. Rappelons que ce trouble cutané n’est pas contagieux et que les parents n'ont pas de mesure particulière à prendre pour se protéger. L'eczéma atopique est lié au manque de capacité de la peau du nourrisson à se défendre contre son environnement, ce qui occasionne des inflammations. L’eczéma atopique chez un bébé déclenche différents symptômes, parmi lesquels :

  • Une sécheresse cutanée sur l'ensemble du corps, malgré le maintien d’une hydratation quotidienne. La déficience de la barrière cutanée du nourrisson entraîne des pertes en eau importantes. Ce phénomène est appelé xérose.

  • L’apparition de plaques rouges gonflées et squameuses situées à différents endroits du corps. La localisation de ces plaques évolue en fonction de l'âge de l'enfant. On les retrouve plutôt sur le visage (front, menton, joues) et les membres (jambes, bras) chez les nourrissons. Les lésions ont ensuite tendance à se relocaliser au niveau des plis (cou, oreille, coude, fesse, poignet, cheville) après l'âge de deux ans. Ces plaques se couvrent petit à petit de vésicules qui se mettent à suinter et finissent par laisser des croûtes.

  • Des démangeaisons qui poussent le bébé à se gratter.

L’eczéma du nourrisson est caractérisé par une alternance de poussées avec des périodes d’accalmie. D’une manière générale, les crises sont séparées par des moments de calme, pour disparaître dans les années à venir. Toutefois, la dermatite atopique persiste parfois à l’âge adulte.

Eczéma atopique chez le bébé : comment le soulager ?

Voir son enfant en détresse est une source de stress important pour les parents. Heureusement, il est possible de soulager les nourrissons souffrant d'eczéma atopique. L'un des gestes à ne pas minimiser est de consulter un médecin qui pourra vous proposer des soins adaptés. Selon la gravité de l'eczéma, celui-ci conseillera d’utiliser une lotion, une crème ou un onguent émollient, parfois associé à un dermocorticoïde à faible teneur.

L'émollient devra par la suite être appliqué quotidiennement pour maintenir la peau hydratée et renforcer la barrière cutanée. En apportant des lipides à la couche cornée, ce soin aide à prévenir les crises futures. Le dermocorticoïde s'applique quant à lui dès qu'une poussée commence à poindre. Il est en effet souvent préférable de l'appliquer dès que les rougeurs commencent à se manifester afin de contenir la crise.

De plus, pour apaiser et prévenir l'eczéma du nourrisson, les bains chauds sont à éviter. Une forte température a tendance à dissoudre le film hydrolipidique présent sur la peau, ce qui fragilise encore davantage la barrière cutanée de l'enfant. À la sortie du bain, essuyez doucement sa peau à l'aide de légers tapotements et privilégiez les serviettes douces et moelleuses. D’autres réflexes peuvent être adoptés pour limiter les crises comme le bannissement de la moquette et des doubles rideaux, des textiles susceptibles de retenir les poussières, le passage de l’aspirateur de façon régulière, etc.

Sources

  • GOLDENBERG G. & al. Eczema. The Mount Sinai Journal of Medicine (2011).

  • BORRADORI L. & al. Dermatologie et infections sexuellement transmissibles. Elsevier Masson (2017).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: