3 soins pour un hâle lumineux, sur-mesure, sans UV

3 soins pour un hâle lumineux, sur-mesure, sans UV

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Cosmétiques à éviter rosacée.

Des soins cosmétiques à éviter en cas de rosacée ?

Rougeurs, boutons rouges, picotements, irritations... Voici les principaux symptômes de la rosacée, une maladie chronique de la peau assez courante. Initialement bénigne, elle peut toutefois impacter la qualité de vie des personnes touchées. Si les causes exactes de la rosacée sont encore inconnues, les patients peuvent prendre certaines précautions pour ne pas l’aggraver, à commencer par éviter certains produits cosmétiques. Retrouvez ici lesquels.

Sommaire
Publié le 8 avril 2024, par Pauline, Chargée de la Communication Scientifique — 6 min de lecture
Thèmes :

Tour d'horizon de la rosacée.

La rosacée est une dermatose chronique se caractérisant par une atteinte des petits vaisseaux sanguins du visage. Sous l'effet d'une forte dilatation, ces derniers deviennent visibles à l'œil nu. Par ailleurs, les télangiectasies sont souvent accompagnées d'une rougeur diffuse au niveau du visage, particulièrement sur le front, les joues, le nez et le menton, qui sont les zones les plus vascularisées. Sans traitement approprié, la rosacée peut s'aggraver et provoquer l'apparition de pustules ou une hypertrophie des glandes sébacées et du tissu conjonctif de la partie distale du nez (rhinophyma).

La rosacée est plus fréquente qu'on le pense : d'après des estimations récentes, il semblerait que près de 415 millions de personnes en sont atteintes dans le monde. Par ailleurs, en plus de provoquer divers symptômes physiques, la rosacée a un réel impact psychologique. En effet, cette maladie peut s'avérer stigmatisante et gênante dans les sphères personnelles et professionnelles des patients. Il est ainsi nécessaire pour les personnes atteintes d'avoir un suivi dermatologique adapté, avec pour objectif l'espacement des poussées et la diminution de leur intensité.

Rosacée : quels produits cosmétiques sont déconseillés ?

La peau sujette à la rosacée est une peau sensible. Adapter sa routine de soins et éviter certains produits cosmétiques et ingrédients sont des gestes recommandés pour éviter les poussées de rosacée. L'utilisation des soins suivants est ainsi déconseillée :

  • Les gels nettoyants irritants.

    Les gels nettoyants renfermant de l'alcool, du parfum ou certaines huiles essentielles peuvent être irritants et accentuer les irritations et les inflammations caractéristiques de la rosacée. De plus, ce type de produit est souvent formulé avec du sodium lauryl sulfate, un tensioactif pouvant causer des rougeurs et des démangeaisons lorsqu'il est utilisé sur une peau sensible. En effet, le sodium lauryl sulfate détériore le film hydrolipidique naturel de la peau, ce qui engendre des tiraillements après la toilette. On recommande ainsi plutôt aux personnes sujettes à la rosacée d'opter pour un nettoyant doux, sous forme de lait, de crème ou de baume.

  • Les gommages à grains.

    Dotés de grains plus ou moins gros, les gommages mécaniques permettent de libérer les pores des impuretés qui s'y sont incrustées et de décoller les cellules mortes de l'épiderme grâce à des frottements. Toutefois, ce type de produits est déconseillé aux peaux sensibles, et, par extension, aux peaux sujettes à la rosacée. Pour exfolier sa peau lorsque l'on souffre de couperose, il est préférable de recourir à un exfoliant chimique, plus doux, formulé à base d'enzymes ou d'acides de fruits.

Astuce : pour éviter d'accentuer les rougeurs et les poussées de rosacée, nous vous conseillons d'opter pour des soins ayant une formulation simple et minimaliste, moins susceptibles de renfermer un ingrédient irritant.

Comment prendre soin d’une peau sujette à la rosacée ?

Une peau sujette à la rosacée est réactive et sensible. Pour en prendre soin, il est essentiel d’éviter tous les facteurs favorisant l’apparition des poussées comme la chaleur, le stress, les longues expositions au soleil, les plats épicés… Par ailleurs, si la pratique du sport n'est pas interdite, il est bon de savoir qu'une activité physique intensive peut provoquer des bouffées de chaleur et accentuer l'érythème. Ainsi, après une séance de sport, nous vous conseillons de prendre sans tarder une douche à l'eau tiède.

Par ailleurs, nous vous conseillons d'utiliser au quotidien une crème hydratante adaptée aux peaux sujettes à la rosacée. Les soins riches en bisabolol, en allantoïne, ou encore en niacinamide, des actifs apaisants et anti-inflammatoires, aident à limiter les pertes en eau et à renforcer la fonction barrière de la peau. Enfin, nous vous recommandons également d'adopter chaque matin le réflexe d'appliquer un écran solaire ayant un SPF d'au moins 50. En effet, une corrélation a été établie entre la rosacée et l'exposition aux rayons UVB du soleil qui sont très énergétiques. Ces derniers interagissent avec les récepteurs TRVP4 de l'épiderme, à l'origine de mécanismes nociceptifs et de l'altération de la structure de la peau.

Sources

  • STEINHOFF M. & al. Recent advances in understanding and managing rosacea. F1000 Research (2018).

  • TAN J. & al. Rosacea: New Concepts in Classification and Treatment. American Journal of Clinical Dermatology (2021).

  • ALI F. & al. Rosacea. British Journal of Hospital Medicine.(2021).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

En savoir plus

Aller plus loin: