Le Carnet
Tous les Sujets
Bonze-t-on plus vite à la mer qu'à la piscine ?

Bronze-t-on plus vite à la mer qu’à la piscine ?

Les belles journées d'été sont propices à la détente et à la baignade. Selon l'endroit où vous habitez ou passez vos vacances, vous opterez plutôt pour la plage ou la piscine. Pour certaines personnes, ce choix peut aussi être guidé par la volonté d'arborer rapidement un joli teint hâlé. Dans ce cas, est-il préférable de bronzer à la plage ou à la piscine ?

Sommaire
Publié le 3 juin 2024, par Pauline, Chargée de la Communication Scientifique — 5 min de lecture

Bronzage à la mer ou à la piscine, quelle différence ?

Lorsque la peau est exposée aux rayons UV du soleil, elle réagit en stimulant la synthèse de mélanine par les mélanocytes. C'est ce pigment qui, une fois qu'il a migré à la surface de l'épiderme, lui apporte sa couleur. La qualité et la vitesse de bronzage de la peau dépendent donc avant tout de la présence de soleil. Cela peut ensuite varier selon certains facteurs environnants, tels que la présence ou non d'eau qui réverbère les rayons du soleil et qui favorise le bronzage. On peut alors se dire qu'il n'existe aucune différence entre la capacité de réflexion de l'eau de la mer et celle de l'eau de la piscine et que, par conséquent, on bronze aussi bien à la mer qu'à la piscine en extérieur.

Il faut en réalité prendre en compte d'autres facteurs. L'eau est certes capable de réfléchir environ 10 à 30% des rayons UV qu'elle reçoit, mais l'écume de la mer a elle aussi une capacité de réflexion des rayons de 25%. De plus, si vous êtes sur une plage de sable et non de galets, la rapidité du bronzage sera encore accentuée car le sable est également capable de réfléchir les rayons UV, à hauteur d'environ 17%. Ces différents éléments permettent donc de conclure qu'on bronze en général plus vite à la mer qu'à la piscine.

Notons aussi que le niveau de réflection des rayons UV est également influencé par l'angle d'incidence du soleil, c'est-à-dire l'angle formé entre le rayon incident du soleil et la surface de l'eau. Lorsque le soleil est haut dans le ciel, les rayons du soleil sont émis verticalement par rapport à la surface de l'eau. Dans cette configuration, seule une faible partie des rayons est réfléchie. En revanche, lorsque le soleil est plus bas dans le ciel, les UV ont un angle d'incidence oblique et sont donc davantage réfléchis par l'eau.

À la mer comme à la piscine, n'oubliez pas la crème solaire.

L'important lorsqu'on s'expose au soleil est toujours de bien se protéger, même si l'on cherche à bronzer plus vite. Une peau non-protégée ne pourra pas bronzer de manière uniforme, mais risquera plutôt de développer des coups de soleil ou de peler. Avant chaque exposition ou baignade, appliquez généreusement un soin solaire large spectre protégeant à la fois des UVA et des UVB.

De plus, nous vous recommandons de choisir une crème solaire ayant un fort pouvoir hydratant si vous vous baignez en eau de mer. En effet, cette dernière a tendance à assécher la peau, en raison du sel qu'elle contient. Une peau déshydratée est ensuite plus sensible aux rayons du soleil. Vous pouvez par exemple essayer nos crèmes solaires visage renfermant de l'aloe vera, un ingrédient naturel capable de retenir l'eau dans les cellules de l'épiderme. Enfin, n'oubliez pas de renouveler l'application toutes les deux heures et après chaque baignade.

Source

  • GONG F. & al. Characteristics of water leaving reflectance at ultraviolet wavelengths: radiative transfer simulations. Optics express (2020).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.