Le Carnet
Tous les Sujets
Association actifs cuivre.

À quels autres actifs le cuivre peut-il être associé ?

Le cuivre est un oligo-élément naturellement retrouvé dans l’organisme. Nécessaire à la formation du collagène et de l’élastine pour la peau, il est aussi présent dans de nombreux soins cosmétiques où il est utilisé en synergie avec d'autres actifs. Lesquels ? Découvrez les associations d'ingrédients intéressantes avec le cuivre.

Sommaire
Publié le 6 février 2024, par Pauline, Chargée de la Communication Scientifique — 4 min de lecture
Thèmes :

Association n°1 : le cuivre et l’acide hyaluronique.

L'acide hyaluronique est un sucre hautement hydrophile naturellement produit par la peau. Réputé pour ses propriétés hydratantes, il entre souvent dans la composition de soins raffermissants et hydratants. Il est parfois associé au cuivre, ayant des propriétés antioxydantes et la capacité à stimuler la synthèse de collagène et d'élastine. Cette combinaison d'actifs est particulièrement intéressante pour cibler le relâchement cutané.

Des recherches ont notamment été faites sur les effets d'un gel à base d'acides aminés, de cuivre et d'acide hyaluronique. Celui-ci a été appliqué quatre fois à intervalle d'une semaine sur le visage de cinq participants. La profondeur des rides a été évaluée avant et après le traitement : elle était en moyenne de 0,067 mm au début contre 0,061 mm après. L'évaluation de l'hydratation de la peau a également montré une amélioration : celle-ci est passée de 48,9% à 56%.

Association n°2 : le cuivre et le zinc.

Le cuivre s’associe également au zinc pour formuler des soins cosmétiques. Cette combinaison concerne surtout le cuivre PCA et le zinc PCA, deux actifs reconnus pour leurs propriétés antibactériennes et séborégulatrices. Le cuivre PCA et le zinc PCA sont fréquemment utilisés en synergie dans les produits visant à assainir les peaux à tendance grasse ou acnéique.

Leur mode d'action est assez similaire, bien que le mécanisme précis grâce auquel le cuivre PCA exerce ses propriétés antibactériennes soit encore mal connu. En ce qui concerne leurs effets séborégulateurs le cuivre PCA et le zinc PCA agissent tous deux en inhibant la 5-α-réductase, l'enzyme catalysant la transformation de la testostérone en dihydroxytestostérone (DHT). Une fois formée, la DHT se lie à un récepteur spécifique des glandes sébacées, provoquant alors l'augmentation de leur activité et de la production de sébum. Le cuivre PCA et le zinc PCA limitent ce phénomène, ce qui permet de réguler la synthèse de sébum et ainsi de diminuer les risques d'obstruction des pores de la peau.

Association n°3 : le cuivre et la niacinamide.

La niacinamide, aussi connue sous le nom de vitamine B3, est un actif apaisant qui réduit l'inflammation cutanée et aide à atténuer les rougeurs. De plus, la niacinamide est un puissant antioxydant qui protège la peau des dommages causés par les radicaux libres. Elle est parfois associée à des peptides de cuivre dans les soins visant à prévenir le vieillissement cutané et l'apparition de ridules. La niacinamide et le cuivre agissent en effet de façon efficace lorsqu'ils sont utilisés en synergie pour protéger la peau du stress oxydatif et renforcer sa tonicité et son élasticité.

Remarque : il est déconseillé d'associer le cuivre et des acides exfoliants comme les AHA comme l'acide glycolique, ou les BHA tels que l'acide salicylique. Il a été observé que ces combinaisons pouvaient entraîner des irritations, même si le mécanisme à l'œuvre n'a pas été entièrement élucidé.

Sources

  • BORKOW G. Using copper to improve the well-being of the skin. Current Chemical Biology (2014).

  • SONG S. & al. Evaluation of the efficacy of an elastin-inducing composition containing amino acids, copper, and hyaluronic acid: Results of an open single-center clinical trial study. Cosmetics (2022).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.