Le Carnet
Tous les Sujets
Effets acide hyaluronique psoriasis

Une action de l'acide hyaluronique sur le psoriasis ?

Caractérisé par des plaques rouges recouvertes de squames, le psoriasis est une dermatose multifactorielle. Différents actifs permettent de réduire les symptômes de cette maladie. Qu'en est-il de l'acide hyaluronique ? Explorons ensemble les études scientifiques pour trouver la réponse à cette question.

Sommaire
Publié le 3 mai 2024, mis à jour le 3 mai 2024, par Pauline, Chargée de la Communication Scientifique — 5 min de lecture

L'acide hyaluronique : une solution face au psoriasis ?

Dermatose encore peu connue du grand public, le psoriasis se manifeste par un renouvellement cellulaire excessif et une accumulation des cellules de l’épiderme, entraînant une inflammation locale. Cette maladie est bien souvent causée par une combinaison de facteurs génétiques et environnementaux. Autre élément clé dans la pathogenèse du psoriasis : un dysfonctionnement immunitaire. En effet, les personnes sujettes au psoriasis présentent un nombre anormal de lymphocytes T dans leur épiderme, y produisant des médiateurs de l'inflammation (cytokines IL-17, IL-22, TNF-alpha...). Ces derniers stimulent la prolifération des kératinocytes, accélérant le renouvellement cellulaire de trois semaines à trois jours. Il en résulte une accumulation de kératinocytes, augmentant l'épaisseur de la couche cornée : on parle d'hyperkératose.

Lorsqu'on souffre de psoriasis, il est essentiel d'avoir une bonne hydratation cutanée. La sécheresse est en effet un facteur aggravant, plusieurs études ayant montré que la fonction de barrière protectrice de la peau diminuait et que les pertes en eau transépidermiques augmentaient dans les lésions psoriasiques. L'acide hyaluronique, un hydratant naturel retrouvé dans la peau, peut remédier à ce problème. En attirant et en retenant les molécules d'eau, ce sucre hydrophile limite la déshydratation cutanée et contribue à protéger et à maintenir la barrière épidermique. À noter toutefois que tous les types d'acide hyaluronique n'agissent pas de la même façon : l'acide hyaluronique à haut poids moléculaire reste à la surface de la couche cornée et crée un film protecteur empêchant l'eau de s'évaporer tandis que l'acide hyaluronique à bas poids moléculaire pénètre plus profondément dans l'épiderme où, en plus d'y exercer des effets hydratants, il participe à la régénération et à la cohésion cellulaires.

Par ailleurs, l'acide hyaluronique possède des propriétés anti-inflammatoires intéressantes en cas de psoriasis, qui est, rappelons-le, une dermatose inflammatoire. Cet actif présente en effet une forte affinité pour le récepteur CD44, lui permettant d'inhiber la libération de cytokines pro-inflammatoires, mais aussi la synthèse des métalloprotéinases matricielles (MMP) et de la prostaglandine E2 (PGE2), des molécules inflammatoires contribuant à exacerber les lésions psoriasiques. Des études in vitro menées avec des kératinocytes humains ont aussi mis en évidence que les cellules traitées avec de l'acide hyaluronique produisaient moins d'interleukines-8 et de facteur de nécrose tumorale (TNF-α), d'autres agents de l'inflammation.

Enfin, il existe aujourd'hui un essai clinique mené avec 10 patients présentant des lésions psoriasiques qui s'est intéressé aux effets de l'acide hyaluronique sur cette pathologie. Ces personnes ont appliqué pendant une semaine des patchs de 26 x 26 mm aux micro-aiguilles d'acide hyaluronique. Cette technologie non invasive et non-douloureuse accroît la délivrance de l'acide hyaluronique et améliore sa pénétration. En effet, les patchs à micro-aiguilles facilite l'absorption des actifs par la peau en créant de nombreux micro-canaux dans la couche cornée. Après une semaine, une résolution complète des lésions a été constatée chez deux patients. Huit des dix personnes se sont estimées "satisfaites" ou "très satisfaites" des résultats. Notons également qu'aucun effet indésirable n'a été observé.

À retenir : Même si davantage d'études seraient nécessaires, il existe des preuves encourageantes quant à l'action de l'acide hyaluronique sur le psoriasis. Cet actif ne peut toutefois pas remplacer un traitement dermatologique.

Sources

  • BAE J. M. & al. A hyaluronic acid‐based microneedle patch to treat psoriatic plaques: a pilot open trial. British Journal of Dermatology (2018).

  • LEE H. J. & al. Hyaluronan Oligosaccharides Improve Rosacea-Like Phenotype through Anti-Inflammatory and Epidermal Barrier-Improving Effects. Annals of Dermatology (2020).

  • REIS S. & al. Hyaluronic Acid: A Key Ingredient in the Therapy of Inflammation. Biomolecules (2021).

  • HAN J. & al. The most promising microneedle device: present and future of hyaluronic acid microneedle patch. Drug delivery (2022).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.