Le Carnet
Tous les Sujets
Informations collagène

Tout savoir sur le collagène.

Naturellement présent dans l'organisme, le collagène est un peu l'architecte de la peau et constitue environ 80% de la matrice extracellulaire du derme. Cette molécule peut également être utilisée dans le domaine cosmétique pour formuler des soins hydratants et raffermissants. Quelles sont les propriétés du collagène ? Comment est-il obtenu ? Découvrez ici toutes les informations clés sur cet actif.

Thèmes :

Le collagène, en bref.

Le collagène est une protéine fibreuse présente dans les tissus conjonctifs des animaux. Il représente environ 30 % des protéines totales du corps humain et joue un rôle crucial pour maintenir l'intégrité structurelle de la peau, mais aussi celle des os, des tendons, des ligaments et du cartilage. Le collagène est caractérisé par sa structure en triple hélice, formée par trois chaînes polypeptidiques, lui conférant sa résistance mécanique et son élasticité, propriétés essentielles pour le bon fonctionnement des tissus conjonctifs. Il existe 28 types de collagène mais le type I est la forme majoritaire.

Cette protéine est produite principalement par les fibroblastes du derme lors d'un processus de biosynthèse commençant par la transcription des gènes et se terminant par l'assemblage des fibres de collagène. Néanmoins, la synthèse du collagène diminue avec l'âge. Cette perte débute généralement vers 25 ans où le corps perd environ 1% de collagène par an et s'accélère ensuite progressivement, jusqu'à atteindre des baisses de 25% par an. Cela conduit à une perte de fermeté de la peau, à son affaissement et à l'apparition de rides.

Comment le collagène est-il obtenu pour un usage cosmétique ?

Quelle que soit la source (bovin, porcin, marin...), avant d'extraire le collagène, la matière première doit être scrupuleusement passée à l'eau afin de retirer tous les éléments indésirables (sang, graisse...) puis séchée et broyée. L'extraction du collagène peut ensuite se faire de différentes façons, chaque méthode présentant des avantages et des inconvénients lui étant propres. Le plus souvent, le collagène est obtenu par hydrolyse chimique ou par hydrolyse enzymatique.

Chez Typology, nous utilisons des fragments biomimétiques de la séquence du collagène natif de type I, provenant de plantes sauvages transgéniques. Cette technique de biotechnologie fait appel à un support végétal dans lequel un fragment de collagène transcrit in vitro a été inséré pour y être exprimé.

Quels sont les bienfaits du collagène ?

En application topique, le collagène apporte surtout à la peau de l'hydratation. En effet, cette molécule hydrophile est capable de retenir l'eau à la surface de l'épiderme pour éviter qu'elle ne s'évapore. Le collagène renforce ainsi le film hydrolipidique, ayant un rôle protecteur, et limite les pertes en eau. Il est particulièrement utilisé pour formuler des soins destinés aux peaux sèches ou aux personnes souhaitant prévenir le vieillissement cutané. L'hydratation est en effet l'un des facteurs clés pour une peau souple et rebondie.

En plus de ses effets hydratants, des études in vitro ont montré que les peptides de collagène présentent des propriétés antioxydantes, c'est-à-dire qu'ils sont capables de neutraliser les radicaux libres, atténuant par conséquent les effets délétères induits par le stress oxydatif. Plus ils sont petits, meilleure est leur capacité à faire don d'un électron pour stabiliser les radicaux libres. La neutralisation du stress oxydatif joue un rôle important dans la prévention des rides. En effet, en oxydant les fibres de collagène et d'élastine endogènes, les radicaux libres altèrent leur structure et fragilisent leur capacité à soutenir la peau de manière optimale.

Enfin, le collagène pourrait réduire l'aspect des rides installées. Notons toutefois qu'il s'agit là uniquement des peptides de collagène, c'est-à-dire des fragments de collagène dont le faible poids moléculaire leur permet de traverser la barrière épidermique. Cet effet raffermissant leur viendrait de leur capacité à stimuler l'activité des fibroblastes, permettant de produire les fibres protéiques structurelles de la peau. Une étude menée pendant 4 semaines avec 22 femmes présentant des rides visibles a montré que l'application biquotidienne de collagène pouvait améliorer de façon significative la densité et la souplesse de la peau.

Collagène : Des contre-indications à connaître ?

Hautement biocompatible, le collagène est un actif généralement très bien toléré par toutes les typologies de peaux, y compris les plus sensibles. Néanmoins, la littérature scientifique rapporte quelques cas, rares mais existants, d'allergies au collagène, même en application topique. Les réactions se manifestent alors par des érythèmes et des œdèmes, heureusement temporaires. Les chercheurs expliquent ce phénomène par la présence chez certains individus d'anticorps (IgE) spécifiques au collagène. Ainsi, par principe de précaution, il est déconseillé aux personnes allergiques aux crustacés ou aux poissons d'appliquer du collagène marin sur leur peau.

Avant d'utiliser un nouveau produit, nous vous conseillons de le tester au creux de votre coude ou de votre poignet.

Sources

  • RODRIGUEZ M.I. Collagen: A review on its sources and potential cosmetic applications. Journal of Cosmetic Dermatology (2018).

  • AGUIRRE-ÁLVAREZ G. & al. Collagen hydrolysates for skin protection: oral administration and topical formulation. Antioxidants (2020).

  • FERTALA A. Three decades of research on recombinant collagens: Reinventing the wheel or developing new biomedical products? Bioengineering (2020).

  • LIU D. & al. Collagen peptides and the related synthetic peptides: A review on improving skin health. Journal of Functional Foods (2021).

  • LEE J. H. & al. Effect of a Topical Collagen Tripeptide on Antiaging and Inhibition of Glycation of the Skin: A Pilot Study. International Journal of Molecular Sciences (2022).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.