Le Carnet
Tous les Sujets
régime collagène bénéfices peau

Régime de collagène : quels sont les bénéfices sur la peau ?

Fabriqué naturellement par l’organisme, le collagène joue un rôle essentiel dans le maintien de la fermeté et l’élasticité de la peau. Pour conserver une peau rebondie et prévenir le vieillissement cutané, l’utilisation de soins riches en collagène est recommandée. Cependant, il est également possible de miser sur l’alimentation. Quels sont les bénéfices d’un régime de collagène sur la peau ? Tour d’horizon dans cet article.

Bienfait n°1 : Consommer du collagène prévient et atténue le vieillissement cutané précoce.

La consommation orale de collagène aurait des bienfaits cutanés non-négligeables, notamment contre l'accélération du vieillissement cutané. Une étude menée par Steffen OESSER a évalué l'efficacité de peptides de collagènes sur la formation des rides du contour des yeux et la stimulation de la biosynthèse du procollagène I, précurseur du collagène, de l'élastine et de la fibrilline dans la peau. Cent quatorze femmes âgées de 45 à 65 ans ont reçu 2,5 g de collagène ou un placebo, une fois par jour pendant huit semaines. Les rides de la peau ont été mesurées avant le début du traitement, et après quatre et huit semaines.

L'ingestion du collagène a favorisé une réduction significative du volume des rides des yeux (20 %) par rapport au groupe placebo après quatre et huit semaines de prise. De plus, après 8 semaines de prise, une teneur en procollagène de type I (65%) et en élastine (18%) statistiquement plus élevée a été détectée chez les volontaires traités au collagène par rapport aux patients traités par placebo. Pour la fibrilline, une augmentation non-significative de 6% a pu être déterminée chez le groupe collagène par rapport au placebo. En conclusion, ces résultats démontrent que la prise orale de peptides de collagène réduit les rides au niveau du contour des yeux et a des effets positifs sur la synthèse de la matrice dermique.

Une explication possible de cette amélioration pourrait être l'augmentation de la biosynthèse de macromolécules dermiques essentielles telles que le collagène, l'élastine et la fibrilline. Le collagène et l'élastine sont les principaux composants du derme qui permettent de préserver la structure, la fermeté et l'élasticité de la peau, et qu'ils affectent directement la formation des rides. En effet, une altération des fibres se produit dans le derme de la peau ridée. La prise orale de collagène permet donc d'augmenter la synthèse des macromolécules indispensables au maintien de l'élasticité cutanée, et donc de réduire et de prévenir les signes de l'âge.

En outre, des études ont prouvé un effet antioxydant du collagène en supplémentation orale. Lors d'un stress oxydatif provoqué par le tabac, la pollution ou les rayons UV, on constate la production de radicaux libres. Ces espèces provoquent d'importants dommages tels que l'accélération du vieillissement cutané. Les chercheurs ont constaté que l'apport oral en collagène pouvait empêcher la réduction de l'activité des enzymes antioxydantes telles que la superoxyde dismutase (SOD). Ces enzymes ont pour rôle de neutraliser les radicaux libres, et de les empêcher d'agir sur la peau. De plus, les radicaux libres activent la voie de signalisation MAPK et la protéine AP-1 pour augmenter l'expression des métalloprotéinases matricielles (MMP) et promouvoir la dégradation du collagène de la matrice. Des études ont prouvé que la consommation de collagène inhibe l'expression de MMP-1 et MMP-3.

À travers la promotion de la biosynthèse des macromolécules matricielles et l'action antioxydante, la consommation de collagène pourrait donc ralentir le vieillissement cutané.

Bienfait n°2 : Consommer du collagène augmente l'hydratation de la peau.

Masashi OGO et ses collègues ont cherché à étudier l'effet des peptides de collagène ingérés par voie orale sur l'état d'hydratation de la peau. Un essai a été mené sur 99 femmes japonaises, réparties au hasard en trois groupes pour recevoir 1 ou 5 g de peptides de collagène ou un placebo une fois par jour pendant 12 semaines. La teneur en eau de la peau et la perte d'eau transépidermique (TEWL) ont été évaluées avant le traitement et après 4, 8 et 12 semaines de traitement. Le niveau de facteurs naturels d'hydratation (NMF) dans la couche cornée a été quantifié avant le traitement et après 12 semaines de traitement. L'ingestion de collagène a augmenté la teneur en eau et a diminué la perte d'eau. En outre, le niveau de NMF dans la couche cornée a augmenté.

L'amélioration de la teneur en eau de la peau suite à l'ingestion orale de collagène peut donc être attribuée à une augmentation du niveau de NMF dans la couche cornée. Les facteurs naturels d'hydratation sont des substances hygroscopiques chargées de maintenir l’hydratation dans la couche cornée de l’épiderme. Les acides aminés contenus dans les NMFs sont majoritairement issus de la protéolyse de la filaggrine, une protéine de la peau. Les NMFs renferment également de l'acide hyaluronique, reconnue pour ses propriétés hydratantes.

De plus, le collagène oral augmente la synthèse de filaggrine. L'ingestion orale de collagène s'est avérée améliorer la TEWL. Ceci est cohérent avec l'amélioration de l'expression de la filaggrine, dont on pense qu'elle joue un rôle dans le maintien de la structure interne des kératinocytes et, par conséquent, dans leurs fonctions de barrière contre la perte d'eau, mais également dans la production de NMFs, qui va alors stimuler l'hydratation de la peau.

Collagène dans les aliments : est-ce vraiment intéressant ?

La plupart des études scientifiques sur les bienfaits de la consommation orale de collagène porte sur une supplémentation sous forme de complément alimentaire. Or, le collagène se trouve aussi dans les aliments que nous consommons au quotidien. Plusieurs personnes adoptent ce qu'on appelle le régime de collagène. Il s’agit d’un mode d’alimentation privilégiant les aliments riches en collagène. Parmi ces aliments, on trouve notamment les bouillons d'os, la viande et les oeufs. D'autres aliments peuvent stimuler la production de collagène, de part leur richesse en vitamine C, c'est le cas des agrumes, des fruits rouges et des poivrons.

Néanmoins, presque aucune étude ne s'est centrée sur un effet particulier d'un régime de collagène sur la peau. Nous ne pouvons donc pas affirmer avec certitudes des bienfaits cutanés particuliers dans cette situation.

Sources

  • OESSER S. & al. Oral intake of specific bioactive collagen peptides reduces skin wrinkles and increases dermal matrix synthesis. Skin Pharmacology and Physiology (2014).

  • OGO M. & al. Oral supplementation of collagen peptides improves skin hydration by increasing the natural moisturizing factor content in the stratum corneum: A randomized, double-blind, placebo-controlled clinical trial. Skin Pharmacology and Physiology (2021).

  • GE C. & al. Oral Intake of Chicken Bone Collagen Peptides Anti-Skin Aging in Mice by Regulating Collagen Degradation and Synthesis, Inhibiting Inflammation and Activating Lysosomes. Nutrients (2022).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.