Nouveau : soin conçu pour les peaux sujettes à la rosacée

Nouveau : soin conçu pour les peaux sujettes à la rosacée

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Saponification à froid.

Tout savoir sur la saponification à froid.

Le savon est le produit d'une réaction chimique entre une matière grasse et une base forte : la saponification à froid. Cette technique de fabrication du savon permet de préserver autant que possible les propriétés des ingrédients utilisés. Nous vous donnons plus de détails sur ce procédé et ses bienfaits.

Thèmes :

Qu’est-ce-que la saponification à froid ?

La saponification à froid est une méthode artisanale permettant de fabriquer du savon. Il s’agit de la transformation de corps gras (huiles végétales et beurres végétaux en ce qui nous concerne) en savon sous l’action d’une base forte (de la soude pour la conception de savons solides ou de la potasse pour les savons solides). En plus du savon, cette réaction chimique va aussi donner de la glycérine végétale, un corps gras naturellement présent :

Matière grasse + Base forte (soude ou potasse) = Glycérine + Savon solide ou liquide.

Cette méthode traditionnelle de fabrication de savon est une réaction chimique lente, qui s’effectue à température ambiante (entre 27° et 45°C), suivie d'un séchage long et naturel. C'est la combinaison des acides gras des huiles et des graisses fondues avec la soude (hydroxyde de sodium) qui va générer de la chaleur et ainsi faciliter le processus de saponification. Cette étape prend environ 48 heures. C'est le laps de temps nécessaire pour que la réaction chimique se fasse seule, naturellement.

De plus, cette transformation est qualifiée de "réaction totale", c'est-à-dire qu'elle cessera une fois que l’un des réactifs utilisés sera épuisé (huiles ou soude/potasse). En règle générale, pour qu'un savon saponifié à froid soit utilisé, il faut qu'il n'y ait plus aucune trace de soude. La réaction s'arrêtera donc quand toute la soude aura été consommée et qu'il y aura un surplus d'huiles : cela garantit qu'il n'y a plus de soude dans le savon final.

Le savon obtenu est alors dit "surgras" avec cet excédent d'huile non-saponifiée. Ce surgraissage s'explique de deux façons : soit la réduction de soude consistant à en utiliser moins, soit l'ajout d'huile ou de beurre végétal en fin de préparation. Chez Typology, nous avons opté pour la deuxième méthode : ainsi l'indication « 8% surgras » signifie que le savon est composé à 8% de corps gras non-transformés en savon et en glycérine. Ceci apporte une plus grande douceur, et des propriétés nourrissantes et adoucissantes au savon.

La saponification à froid : les étapes de réalisation.

  1. Tout d'abord, les beurres et les huiles solides sont mis à fondre puis à refroidir à température ambiante. La soude diluée dans un liquide (eau ou hydrolat) est ensuite ajoutée et mélangée à la préparation encore liquide, à froid. Au contact de la soude, le mélange commencer à s'épaissir et une pâte à savon se forme alors : c'est ce que l'on appelle la "trace" ;

  2. C'est à ce moment qu'il est possible d'ajouter d'autres ingrédients à la préparation (huiles essentielles, exfoliants, colorants, antioxydants, argiles, laits, etc...) et même d'ajouter les huiles ou les beurres fondus pour obtenir un savon "surgras" ;

  3. Le mélange est ensuite placé dans un moule avant qu'il ne durcit et laisser au repos pendant 24 à 48 heures afin que la réaction se fasse seule, naturellement, dans le temps. Une fois la réaction arrivée à terme, les savons sont prêts à être démoulés et découpés ;

  4. Après le démoulage, les savons doivent ensuite subir un temps de séchage (ou temps de "cure") de 4 semaines au minimum, le temps à l'eau de s'évaporer et ainsi prolonger leur durée de vie. En plus de les laisser durcir, cela permet aussi de laisser le temps au processus de saponification de bien aboutir et aux savons de stabiliser leur pH.

Quelle est la différence avec le processus de saponification à chaud ?

Contrairement à la saponification à froid, la saponification à chaud a recours à la chaleur : le mélange (matière grasse + soude/potasse) est chauffé à très haute température (environ 120°C) pendant 10 jours, ce qui permet d'accélérer le processus chimique. Or, cela entraîne la perte d'une grande partie des propriétés des ingrédients utilisés lors de la fabrication du savon. De plus, la soude n'est pas entièrement transformée en savon et pour la faire disparaître complètement, il faut laver le savon avec de grandes quantités d'eau à la fin du processus de fabrication. En plus, cette étape extrait la quasi-totalité de la glycérine.

Les avantages des savons saponifiés à froid.

Il existe plusieurs avantages à la saponification à froid. Tout d'abord, elle permet de conserver l'entièreté de la glycérine naturellement produite, conférant ainsi au savon un pouvoir hydratant. Par ailleurs, certains ingrédients ne réagissent pas avec la soude et sont ainsi conservés à l’exemple des tocophérols (vitamine E), des phytostérols, des terpènes ou encore du squalène : ce sont les insaponifiables. Ils ont des propriétés antioxydantes, nourrissantes et protectrices. Un savon saponifié à froid contiendra ainsi une portion insaponifiable des huiles utilisées et permet de bénéficier de leurs bienfaits. Enfin, grâce au surplus de matière grasse, la peau conserve son film hydrolipidique après la douche et n'est donc pas asséchée. Chez Typology, nous vous proposons des savons exclusivement saponifiés à froid permettant de conserver les propriétés des huiles et beurres végétaux utilisés. 

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: