Exclusivité : Typology au Printemps Haussmann

Exclusivité : Typology au Printemps Haussmann

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Dangers de l'acide polyglutamique

Quels sont les dangers de l'acide polyglutamique ?

L'acide polyglutamique, également connu sous l'acronyme PGA, est un actif de plus en plus présent dans les soins, en raison de ses vertus hydratantes. Il permet de repulper la peau et de prévenir l'apparition des rides. Effets secondaires, contre-indications, dangers potentiels... Voici les précautions à prendre pour intégrer au mieux ce biopoymère à votre routine.

Qu'est-ce-que l'acide polyglutamique ?

L’acide polyglutamique est issu de la polymérisation d'un acide aminé essentiel présent dans notre organisme, l'acide L-glutamique. Néanmoins, l'acide polyglutamique n'est pas présent dans notre corps. Il a été isolé pour la première fois dans l'organisme des méduses marines ; il stocke l'eau dans le tissu fragile de ces animaux afin de leur éviter la déshydratation accélérée par leur présence dans l'eau salée. Aujourd'hui, le PGA présent dans les soins cosmétiques est le plus souvent extrait du mucilage du nattô, un aliment traditionnel japonais à la consistance gluante et pâteuse obtenu à partir de la fermentation de fèves de soja.

Anciennement utilisé pour accélérer les processus de cicatrisation de blessures et de brûlures plus ou moins sérieuses, l’acide polyglutamique est dorénavant exploité pour ses propriétés hydratantes dans les soins de la peau. Il forme un film protecteur à la surface de l'épiderme le protégeant des agressions extérieures et limitant la perte insensible en eau. En outre, le PGA est un polymère capable de se déployer en captant les molécules d'eau pour former un réseau qualifié de microgel. Par ce mécanisme humectant, il retient l'eau dans la couche superficielle de l'épiderme.

L'acide polyglutamique est référencé sous la dénomination INCI (International Nomenclature Cosmetic Ingredient) "Polyglutamic Acid" et il est défini comme agent d'entretien de la peau.

Les contre-indications et les effets secondaires de l’acide polyglutamique.

L'acide polyglutamique est efficace en application cutanée à une concentration minimale de 0,1%. Sa teneur maximale n'est pas règlementée mais en général les soins à base de PGA n'en contiennent pas plus de 3%. Entre 0,1 et 3%, l’acide polyglutamique est bien toléré par tous les types de peaux, même les plus sensibles et réactives, et présente aucune contre-indication.

Cependant, il convient de ne pas dépasser cette concentration maximale car un surdosage d’acide polyglutamique peut fragiliser les tissus cutanés et favoriser l’apparition de rougeurs. Son utilisation pure est donc déconseillée. S’agissant d’un acide, un test dans le creux du coude est préconisé avant toute utilisation. En cas d’intolérance, évitez l’usage de soins contenant de l’acide polyglutamique.

Sources :

  • HONG-JOO SONA & al. In vitro evaluation of new functional properties of poly-γ-glutamic acid produced by Bacillus subtilis. Saudi Journal of Biological Sciences (2014).

  • RADECKA I. & al.Poly-γ-glutamic acid: production, properties and applications. Microbiology Society (2015).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: