Découvrez notre sélection de soins pour cibler les signes de l’âge.

Découvrez notre sélection de soins pour cibler les signes de l’âge.

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Composition biochimique gingembre

Quelles sont les molécules actives présentes dans le gingembre ?

Le gingembre est un ingrédient naturel utilisé en cuisine, mais également présent dans divers soins cosmétiques. En effet, il renferme plusieurs actifs aux propriétés intéressantes. Découvrez ici quelles molécules actives sont présentes dans le gingembre.

Sommaire
Publié le 25 janvier 2024, par Pauline, Chargée de la Communication Scientifique — 8 min de lecture

Le gingembre : quels actifs renferme-t-il ?

Le gingembre est une plante provenant d’Inde et de Chine. De nom scientifique Zingiber officinale, il est surtout connu pour son goût épicé caractéristique. Outre ses qualités gustatives, le gingembre possède aussi des propriétés bénéfiques pour l'organisme et la peau, lui venant de sa composition biochimique intéressante.

Le gingembre renferme du gingérol.

Le gingérol est l'un des ingrédients bioactifs principaux présents dans la composition du gingembre. Il est responsable du goût piquant de la racine, mais également de quelques-unes de ses propriétés thérapeutiques.

Le gingérol est tout d'abord un anti-inflammatoire. Il agit en réduisant l'activité de plusieurs cytokines pro-inflammatoires, mais aussi de l'enzyme COX (cyclooxygénase), à l'origine de la production de prostaglandines, des médiateurs chimiques de l'inflammation. En utilisation cosmétique, cette propriété du gingembre permet de réduire les rougeurs, les démangeaisons et les irritations de la peau et du cuir chevelu.

C'est également un excellent antioxydant, permettant de contrer les dommages du stress oxydatif sur la peau (hyperpigmentation, vieillissement prématuré...) mais aussi sur les cheveux. D'un point de vue mécanistique, le gingérol agit à plusieurs niveaux en inhibant la péroxydation lipidique et en stimulant l'activité de le superoxyde dismutase (SOD) et de la glutathion peroxydase (GPx), des enzymes antioxydantes.

Le gingembre contient du shogaol.

Le shogaol est un autre ingrédient actif du gingembre. Il a des propriétés similaires à celles du gingérol, dont celle d’être antioxydant. En tant que tel, le shogaol agit en inhibant l’action des radicaux libres de manière à réduire le stress oxydatif dans les cellules cutanées. Des études ont également montré que le shogaol pouvait moduler l'activité de Nrf2, un facteur de transcription capable de réguler le taux d'enzymes antioxydantes dans les cellules.

Tout comme le gingérol, le shogaol est aussi un anti-inflammatoire. En effet, cet actif inhibe l'activation de la protéine NF-κB par le lipopolysaccharide (LPS), ce qui a pour conséquence d'empêcher l'induction de l'oxyde nitrique synthase (NOS) et de la cyclooxygénase-2 (COX-2), des enzymes impliquées dans les processus de l'inflammation.

Le gingembre renferme du citral.

On retrouve également les deux isomères du citral, le géranial et le néral, dans les rhizomes du gingembre. Ces composés possèdent des propriétés anti-inflammatoires intéressantes pour soulager la peau et le cuir chevelu des irritations. Il a en effet été mis en évidence que le géranial était capable d'inhiber l'activité du NLRP3, un complexe inflammasome déclenchant une voie de signalisation inflammatoire et la synthèse de cytokines pro-inflammatoires (interleukine-1β et interleukine-4).

Une autre étude menée sur des souris a montré que le citral était un composé antioxydant. Pendant 24 semaines, une crème à 1% en citral a été quotidiennement appliquée sur des souris rasées et préalablement exposées à des rayons UVB pendant 5 minutes. À l'issue de l'expérience, les chercheurs ont observé que les souris sur lesquelles la crème avait été appliquée présentaient significativement moins de tumeurs.

D'un point de vue mécanistique, le citral a activé le facteur de transcription Nrf2 en le dissociant de son inhibiteur KEAP1. Cela a permis d'augmenter la production de glutathion, un tripeptide participant à la transformation de la forme oxydée de l'acide ascorbique en vitamine C. Le glutathion est également capable de neutraliser les radicaux libres par un don d'électron, ce qui les empêche d'endommager les tissus et les cellules de l'organisme.

On retrouve du limonène dans le gingembre.

Le gingembre renferme également du limonène, un terpène réputé pour son parfum frais et acidulé qui lui vaut d'être souvent utilisé en parfumerie. Le limonène est aussi connu pour ses propriétés antibactériennes. Des études ont en effet montré qu'il empêchait la prolifération de certaines bactéries, dites à Gram positif, telles qu'Escherichia coli. Le limonène agit en provoquant la rupture de la membrane bactérienne, ce qui compromet l'intégrité cellulaire de la bactérie. Il peut ainsi être utilisé comme antiseptique en cas de blessure, pour prévenir d'une contamination bactérienne.

Le gingembre contient de l'α-pinène.

L'α-pinène présent dans le gingembre est un actif ayant des propriétés antibactériennes intéressantes. Plusieurs études ont montré que ce composé avait une action bactériostatique, c'est-à-dire qu'il inhibe la multiplication des bactéries, sans toutefois les tuer. Notons toutefois que cette propriété n'a été démontrée que pour des bactéries à Gram positif.

Le gingembre est riche en terpènes antioxydants et anti-inflammatoires.

Le gingembre est aussi constitué d'autres terpènes, tels que le curcumène, le bisabolène, le zingibérène... En plus de participer au caractère épicé du gingembre, les composés cités ci-dessus ont une activité antioxydante. Les mécanismes impliqués sont divers et impliquent notamment la neutralisation des radicaux libres et la stimulation d'enzymes antioxydantes comme la superoxyde dismutase (SOD).

De plus, le bisabolène et le zingibérène possèdent des vertus apaisantes et anti-inflammatoires, idéales pour apaiser les peaux sensibles ou sujettes aux rougeurs. Coups de soleil, piqûres d'insectes ou irritations... Le gingembre aide à calmer ces désagréments.

On retrouve diverses vitamines dans le gingembre.

On trouve quelques traces de vitamines dans le gingembre, telles que les vitamines C, A, E, B1, B2, B3, B5, B6 et B9. Si leur concentration est trop faible pour induire de réels bénéfiques lorsque le gingembre est utilisé en cosmétique, elles participent néanmoins à faire de cet ingrédient un allié-santé dans le domaine culinaire. En effet, sous forme séchée ou incorporé dans une tisane, le gingembre aide à lutter contre la fatigue hivernale et contribue à une bonne digestion.

Des oligo-éléments sont présents dans le gingembre.

Enfin, le gingembre renferme plusieurs oligo-éléments tels que du magnésium, du potassium, du fer et du zinc. Leur teneur n'est pas assez forte pour apporter de réels bienfaits en application topique, mais ils contribuent à la valeur nutritionnelle du gingembre en prise orale.

Sources

  • KRASTANOV A. & al. Composition and Comprehensive Antioxidant Activity of Ginger (Zingiber officinale) Essential Oil from Ecuador. Natural product communication (2015).

  • CHUNG H. Y. & al. Antioxidant activities of ginger extract and its constituents toward lipids. Food chemistry (2018).

  • LUIZ R. & al. Citral prevents UVB-induced skin carcinogenesis in hairless mice. Journal of Photochemistry and Photobiology (2019).

  • WAHYUDI S. T. & al. Compounds in Indonesian Ginger Rhizome Extracts and Their Potential for Anti-Skin Aging Based on Molecular Docking. Cosmetics (2022).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: