Édition limitée pour la Saint-Valentin

Édition limitée pour la Saint-Valentin

Sélection
Soins visage
Soins corps & cheveux
Par préoccupation
Diagnostic de peau
Aide et Contact
Déodorant pour aisselles sensibles.

Quel déodorant pour les aisselles sensibles ?

Rasages, frottements, épilations, déodorants agressifs... Autant de causes qui peuvent irriter vos aisselles et les rendre sèches, rouges et squameuses. Quel déodorant choisir pour ne pas aggraver ces désagréments cutanés ? Typology vous aide à y voir plus claire.

Publié le 11 octobre 2022, par Maylis, Ingénieure chimiste — 7 min de lecture

Pourquoi peut-on avoir les aisselles sensibles ?

Les aisselles sont une zone fragile, souvent sujette à une desquamation excessive à cause de deux principaux facteurs : les épilations ou rasages à répétition et les frottements quotidiens avec les vêtements/la peau.

La peau des aisselles est donc souvent plus sèche qu'ailleurs, voire parfois irritée avec des rougeurs qui s'accompagnent de sensations de tiraillements. On peut observer également un effet "peau de crocodile" avec des squames voire des craquelures.

Quel déodorant pour les peaux sensibles ?

Contrairement à l'anti-transpirant, le déodorant ne bloque pas la transpiration. L’utilisation de déodorants est conseillée pour les flux de transpiration faibles à modérés. Les déodorants existent aujourd'hui sous plusieurs formes : roll-on, stick solide, spray et crème.

Pour assurer leur fonction principale, celle de masquer les mauvaises odeurs sans pour autant bloquer la sueur, les déodorants intègrent différents ingrédients. Si vous avez la peau sensible, certains sont particulièrement déconseillés. Voici les trois catégories d'ingrédients que renferme généralement un déodorant, avec nos recommandations dans les cas de peaux sensibles :

  • Les actifs antibactériens :

    Lesquels privilégier ? Les peaux sensibles doivent privilégier des actifs antibactériens doux et naturels comme des huiles essentielles (palmarose, menthe poivrée, lavande...). Les déodorants biologiques renferment aussi parfois du citrate de triéthyle, une alternative aux sels d'aluminium. En raison de sa capacité à inhiber la décomposition enzymatique des composants de la sueur, il constitue un excellent ingrédient actif dans la lutte contre les odeurs corporelles.

    Lesquels éviter ? Certains déodorants plus "conventionnels" peuvent contenir du triclocarban ou encore du triclosanOr, il s'agit de perturbateurs endocriniens ainsi que d'irritants cutanés et oculaires potentiel. Ils sont aussi suspectés d'augmenter les risques de cancer du sein. Par ailleurs, évitez aussi de choisir un déodorant qui renferme de l'alcool. Utilisé pour ses vertus anti-bactériennes mais aussi pour sa capacité à "faire sécher" le déodorant plus rapidement, l'alcool a un fort pouvoir asséchant et peut provoquer des irritations, rougeurs et picotements sur les aisselles. Enfin, certains déodorants contiennent des parabènes qui jouent le rôle de conservateurs mais aussi d'actifs antimicrobiens. Or, ces composés sont reconnus perturbateurs endocriniens (= qui dérèglent l’équilibre hormonal). Evitez ainsi de choisir un déodorant contenant par exemple du Butylparaben ou encore du Propylparaben sur sa liste INCI. A noter, les industriels ont remplacé ces conservateurs par d’autres ingrédients comme la MCIT (méthylchloroisothiazolinone) ou la MIT (méthylisothiazolinone). Seulement, à force d’être exposée aux mêmes substances, la peau développe parfois des sensibilités à ces composés.

  • Les poudres absorbantes :

    Lesquelles privilégier ? Grâce à leurs structures microporeuses, certains argiles comme la poudre de diatomée ou encore l'argile blanche sont des agents asséchants qui peuvent absorber leur poids en humidité. Leur action antibactérienne agit également sur les bactéries présentes sur la peau et limite ainsi l'apparition de mauvaises odeurs. Parmi les poudres absorbantes, il est aussi possible de citer le bicarbonate de soude, courants dans les déodorants naturels comme alternative aux sels d'aluminium.

    Laquelle éviter ? Le talc ! Cette poudre minérale est aujourd'hui largement controversée. En 2012, l'ANSES a conclu qu'il n'était pas possible d'exclure la présence de fibres d'amiante dans certains gisements de talc. De plus, des études ont démontrées des effets néfastes sur le système respiratoire suite à l'inhalation de talc.

  • Les agents parfumants :

    Ils sont incorporés aux formules pour masquer les odeurs. Lesquels privilégier ? Les parfums naturels et non allergisants comme par exemple la vaniline ou encore le nerol.

    Lesquels éviter ? Les parfums de synthèse, généralement irritants ainsi que certaines molécules odorantes naturelles au pouvoir allergène reconnu comme le linalol ou encore le citral.

Découvrez notre déodorant formulé pour les peaux sensibles.

Composé à 98% d'ingrédients d'origine naturelle, le déodorant Rose - Vanille Typology ne contient pas d'aluminium, ni d'alcool ni de talc. Il renferme les deux ingrédients actifs suivants :

  • La poudre de diatomée :

    Grâce à sa structure microporeuse, la poudre de diatomée est un agent asséchant qui peut absorber jusqu'à une fois son poids en humidité. Son action anti-bactérienne agit également sur les bactéries présentes sur la peau et limite ainsi l'apparition de mauvaises odeurs.

  • Le bicarbonate de sodium :

    Le bicarbonate de sodium possède des propriétés naturellement absorbantes, anti-odorantes et anti-inflammatoires pour apaiser les peaux agressées.

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: