Le Carnet
Tous les Sujets
Comment différencier une mycose d'un psoriasis aux ongles ?

Mycose ou psoriasis de l’ongle ?

Maladie chronique qui affecte la peau, le psoriasis se manifeste par la formation de plaques rouges et l’épaississement de l’épiderme à certaines zones du corps. Lorsqu’il apparaît au niveau des ongles, il est appelé psoriasis unguéal ou psoriasis des ongles. Il est souvent confondu avec la mycose de l’ongle du fait de leurs nombreux points communs. Cependant, le psoriasis unguéal et l’onychomycose sont deux pathologies bien distinctes. Découvrons leurs principales différences dans cet article.

Psoriasis de l’ongle : une maladie auto-immune.

Également appelé psoriasis unguéal, cette forme de psoriasis est localisée au niveau des ongles. Il touche principalement les ongles de la main. Il est estimé que 35 à 50% des patients qui souffrent de psoriasis ont des lésions localisées aux ongles. Cette maladie peut survenir à tout âge et se manifeste de différentes façons. Elle a pour cause la défaillance du système immunitaire suite à un renouvellement accéléré des kératinocytes. Lorsque le psoriasis affecte la matrice de l’ongle, il provoque l’apparition de trous en forme de piqûres sur la surface de la zone touchée. Il peut également se manifester sur le lit de l’ongle. Dans ce cas les symptômes sont :

  • L’épaississement des ongles ou de la peau sous les ongles, une hyperkératose ;

  • La perte de transparence de l’ongle avec l'apparition de taches rosées ;

  • D'un décollement, une onocholyse, et de la déformation de l’ongle.

Même si le psoriasis n’est pas contagieux, il doit être soigné, car ses symptômes peuvent altérer la qualité de vie du patient. Les traitements adéquats pour le psoriasis de l’ongle dépendent de son degré de sévérité. Pour soulager les symptômes de cette maladie, il est possible d’opter pour :

  • Des remèdes locaux à appliquer directement sur la zone touchée ;

  • Des traitements généraux à prendre par voie orale ou par injection ;

  • Le recours aux biothérapies.

Mycose de l’ongle : une infection fongique.

La mycose de l’ongle, également connue sous le nom d'onychomycose, est une infection causée par des champignons. Ces derniers s’attaquent le plus souvent aux ongles des pieds, mais ils peuvent également se développer au niveau des ongles des mains.

Les champignons à l’origine de la mycose sont composés de plusieurs micro-organismes capables de se multiplier rapidement. Les dermatophytes sont responsables de la majorité des cas d'onychomycose. Notamment le Trichophyton rubrum est le dermatophyte le plus communément associé à l'onychomycose. Il peut également causer d'autres infections fongiques de la peau. Les champignons responsables de la mycose de l'ongle commencent leur parasitage en envahissant d'abord les espaces situés entre les orteils, appelés espaces inter-orteils, puis progressent vers la plante du pied et enfin atteignent l'ongle lui-même.

Il existe également des conditions qui favorisent leur prolifération comme l’humidité, la présence de lésions ou la transpiration. La mycose de l’ongle doit être prise en charge dès les premiers signes d’infection pour éviter qu’elle empire avec le temps. De plus, cette pathologie est contagieuse. La prise en charge de l’onychomycose consiste à appliquer un produit antifongique quotidiennement sur la zone où elle se développe.

Psoriasis et mycose de l’ongle : quelles sont les différences ?

Le psoriasis unguéal est assez simple à diagnostiquer puisqu’il est souvent associé à des plaques cutanées. Dans le cas contraire, il peut être confondu avec la mycose de l’ongle étant donné que ces maladies ont de nombreuses similitudes. En effet, ces pathologies modifient l’aspect de l’ongle. Néanmoins, la mycose se distingue du psoriasis par le fait qu’elle rend l’ongle friable et jaune. Le psoriasis, quant à lui, provoque l’apparition de petits trous sur la surface de l’ongle ou de taches rosacées. Souvent, le médecin procède à un prélèvement mycologique afin de confirmer le diagnostic. D’ailleurs, il est possible d’être affecté à la fois par une mycose de l’ongle et par un psoriasis unguéal. En effet, des ongles sensibilisés sont favorables aux attaques des champignons.

Sources

DUHARD-BROHAN E. Psoriasis unguéal. Annales de Dermatologie et de Vénéréologie (1999).

COGREL O. Psoriasis de l'ongle (Psoriasis unguéal). Association France Psoriasis (2022).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.