Le Carnet
Tous les Sujets
Ménopause et chute de cheveux.

Ménopause et perte de cheveux : quels liens ?

Au moment de la ménopause, la femme connaît une baisse dans la production des hormones. Or, le cycle de vie des cheveux serait très sensible à toutes variations hormonales, pouvant alors avoir un effet sur la qualité et la croissance des cheveux. Cependant, ce lien est-il bien établi ? Faisons le point dans cet article.

Sommaire
Publié le 31 janvier 2024, par Manon, Rédactrice Scientifique — 5 min de lecture

La ménopause favorise-t-elle la perte de cheveux ?

La ménopause est la période de la vie au cours de laquelle les menstruations de la femme s'arrêtent définitivement. Elle intervient généralement aux alentours de 50 ans. Pendant cette période, le corps connaît un déséquilibre hormonal avec une baisse du taux d’œstrogène et de progestérone qui protègent habituellement le cheveu, et une augmentation du taux d'androgène, des hormones naturellement présentes dans le corps humain et à l'origine de la mise en place des caractères masculins. La principale source d'œstrogène après la ménopause provient de la conversion d'androgène surrénalien en œstrogène par l'enzyme aromatase dans les tissus périphériques. Cette variation hormonale est souvent décrite comme une cause de chute de cheveux chez certaines femmes.

Des études scientifiques affirment que les oestrogènes participent à la croissance des cheveux. En effet, ces hormones seraient capables de prolonger la phase anagène bien que leur mécanisme d'action soit méconnu. Or, avec la diminution du taux d'œstrogène, la phase anagène n'est plus allongée. De plus, l'augmentation relative du taux d'androgène conduit à une accélération du cycle capillaire et le capital de renouvellement des follicules pileux s'épuise de manière précoce. Cet accélération du cycle capillaire est dû à la testostérone, une hormone androgène, qui sécrète de la dihydrotestostérone (DHT). Cette dernière est connue pour raccourcir la phase anagène (phase de croissance) et augmenter la phase télogène (phase de chute) bien que son mode d'action ne soit pas encore clair. Les cheveux vont devenir plus fins puis vont chuter. Il est important de noter que les variations hormonales rencontrées lors de la ménopause sont propres à chaque femme, ce qui explique que certaines d'entre elles ne rencontreront pas ce problème de chute de cheveux.

Il est estimé que deux tiers des femmes ménopausés ont une chute de cheveux. Cette chute observée à la ménopause peut être liée à des facteurs génétiques ou à des facteurs externes comme des carences alimentaires, ou le stress.

Comment limiter la chute de cheveux à la ménopause ?

Il est possible de limiter la chute de cheveux à la ménopause grâce à certains soins capillaires (shampoing, ampoules ...) anti-chute qui permettent de limiter la chute de cheveux.

Vous pouvez également utiliser des soins densifiant comme notre traitement du cuir chevelu. Il est efficace sur les chutes de cheveux chronique et occasionnelle. Les peptides de pois (INCI : Pisum Sativum (Pea) Peptide) stimulent les papilles dermiques et prolonge le cycle de vie du cheveu. L'extrait de gingembre (INCI : Zingiber Officinale (Ginger) Root Extract) est connue pour ses propriétés anti-chute.

Intégrez la biotine et le fer dans votre alimentation. Ces composés favorise la croissance des cheveux et améliore leur vitalité. Il est possible de trouver du fer dans la viande, le poisson, les fruits de mer, etc. La biotine est quant à elle retrouvée principalement dans le jaune d'oeuf, les champignons, les haricots ou les lentilles. Il est également possible de les prendre par compléments alimentaires pendant la période de ménopause.

Sources

  • YIP L. & al. Role of genetics and sex steroid hormones in male androgenetic alopecia and female pattern hair loss: An update of what we now know. Australasian Journal of Dermatology (2011).

  • MIRMIRANI P. Hormonal changes in menopause: do they contribute to a ‘midlife hair crisis’ in women? British Journal of Dermatology (2011).

  • BLUME-PEYTAVI U. & al. Skin academy: Hair, skin, hormones and menopause – current status/knowledge on the management of hair disorders in menopausal women. The European Journal of Dermatology (2012).

  • MIRMIRANI P. Managing hair loss in midlife women. Maturitas (2012).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.