Découvrez notre sélection de soins pour cibler les signes de l’âge.

Découvrez notre sélection de soins pour cibler les signes de l’âge.

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Ingrédients cosmétique induisant une purge cutanée.

Les ingrédients cosmétiques qui peuvent provoquer une purge.

Dans certaines situations, ce que nous pensons être de l'acné n'est pas toujours de l'acné : il pourrait s'agir d'une purge cutanée. Ce phénomène est constaté à la suite de l'utilisation de certains actifs contenus dans les soins. Découvrez quels sont les ingrédients responsables de cette réaction cutanée.

Qu'est-ce-que la "purge cutanée" ?

La purge cutanée ou effet rebond est un processus naturel qui se manifeste par une éruption épidermique, généralement des microcomédons, semblable à une poussée de boutons d’acné. En effet, après l'utilisation d’un nouveau soin sans rinçage sous l’effet de certains actifs, des imperfections atteignent rapidement la surface de l’épiderme, soit sur la façon dont les cellules de la peau remontent des couches profondes vers la surface (accélération du renouvellement cellulaire), soit de la manière dont la peau évacue plus rapidement que d'habitude des impuretés qui obstruent les pores. D’ordinaire, la peau aurait évacué ces impuretés une par une au fil du temps sous forme de comédons ouverts (points noirs) ou de comédons fermés (points blancs).

Quels types d'ingrédients sont susceptible de déclencher une purge cutanée ?

Ce phénomène de purge est généralement dû à l'utilisation de soins qui activent le renouvellement cellulaire, qui favorisent la desquamation naturelle de la peau. Les microcomédons formés ou en formation vont de ce fait tous sortir d'un coup. Parmi les ingrédients activant le renouvellement cellulaire et/ou exfoliant la peau, on retrouve :

  • L’acide azélaïque.

    L'acide azélaïque n'est ni un AHA ni un BHA, ni un PHA, mais son effet sur la peau est comparable à l'effet d'un exfoliant chimique. Au lieu de rompre les liens entre les cellules superficielles de la peau, comme les exfoliants chimiques, l’acide azélaïque a une action sur les différentes étapes de la kératinisation, un processus de différenciation cellulaire qui transforme les cellules des couches profondes de l’épiderme en cellules mortes pour former la couche cornée.

    Doux pour l’épiderme, cet acide dicarboxylique naturel possède en effet des capacités anti-kératinisantes, c'est-à-dire qu'il aide à normaliser la kératinisation de l'épiderme avec une réduction marquée de l'épaisseur de la couche cornée par modulation des phases précoce et terminale de la différenciation épidermique des kératinocytes. Ils peuvent alors provoquer une purge de la peau.

  • Les acides hydroxylés organiques (AHA, BHA, PHA).

    Populaires dans les formules cosmétiques et dermatologiques, les acides hydroxylés sont connus pour leurs propriétés desquamantes sur la peau. Ils vont progressivement perturber la cohésion des cornéocytes de la barrière cutanée, favorisant le détachement des cellules mortes des couches les plus externes de la couche cornée de façon uniforme. Ils vont donc accélérer le cycle de renouvellement de la peau. Hydrosoluble, les AHA et PHA agissent que sur la surface de la peau, alors que les BHA qui sont solubles dans le gras vont agir en surface et en profondeur dans les pores. Il n'est donc pas étonnant qu'ils entraînent un risque de purge de la peau.

    Appellations : acide glycolique, acide lactique, acide mandélique, acide citrique, acide tartrique, acide malique, acide salicylique, salicylate de bétaïne, extrait d'écorce de saule, salicylate, acide tréthocanique, salicylate de sodium, lactobionique, gluconolactone.

  • Les exfoliants enzymatiques.

    Les enzymes de fruits/levures fonctionnent sur le même principe que les AHA, BHA et PHA. Ils sont pour objectif d'éliminer les cellules cutanées endommagées accumulées au niveau de la couche supérieure de l'épiderme et de stimule le renouvellement cellulaire de la peau par réaction chimique. Voici pourquoi ils sont associés au phénomène de purge.

    Appellations : extrait de pamplemousse, extrait de grenade, extrait de framboise, extrait de mûre, papaïne, ficine, bromélaïne, actinidine, catalase, etc.

  • Le peroxyde de benzoyle.

    Très utilisé sous forme de crème ou de gel dans le traitement de l'acné, le peroxyde de benzoyle a trois fonctions : une action antibactérienne qui consiste à éliminer les bactéries impliquées dans les phénomènes inflammatoires de l’acné (Propionibacterium acnes), une action sébostatique modéré afin de réguler la production de sébum et une action kératolytique pour neutraliser l'hyperkératinisation. Cette dernière fait de lui un autre ingrédient qui provoque la purge de la peau.

  • Les rétinoïdes.

    Très plébiscité pour lutter contre les signes visibles de vieillissement, les taches pigmentaires et l'acné, les rétinoïdes favorisent la prolifération et la différenciation des cellules épithéliales (processus de kératinisation). Bien que l'utilisation de rétinoïdes s'accompagne de desquamation due à leur caractère desséchant, ils ne vont pas agir en surface comme les exfoliants.

    Liposoluble, le rétinol atteint la couche basale de l'épiderme, où il va pénétrer à l'intérieur du kératinocyte pour se lier à un récepteur afin d"influencer la sécrétion de facteurs de transcription et de croissance, responsables de la prolifération de la couche épidermique et du renforcement de la fonction protectrice de l'épiderme. Il peut donc provoquer une purge de la peau lorsque vous commencez à l'utiliser.

    Appellations : rétinol, acide rétinoïque et ses dérivés (trétinoïne, adapalène, tazarotène, isotrétinoïne), rétinal, esters de rétinol (palmitate de rétinyle, propionate de rétinyle, linoléate de rétinyle, acétate de rétinyle).

Sources :

  • ORFANOS C. E. & al. Effects of azelaic acid on sebaceous gland, sebum excretion rate and keratinization pattern in human skin. An in vivo and in vitro study. Acta Dermato-Venereologica (1989).

  • ARIF T. Salicylic acid as a peeling agent: a comprehensive review. Clinical, Cosmetic, and Investigational Dermatology (2015).

  • BUDZISZ E. & al. Retinoids: active molecules influencing skin structure formation in cosmetic and dermatological treatments. Postepy Dermatologii I Alergologii (2019).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

En savoir plus

Aller plus loin: