Exclusivité : Typology au Printemps Haussmann

Exclusivité : Typology au Printemps Haussmann

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Bienfaits caféine pousse cheveux.

La caféine et ses bienfaits sur la pousse des cheveux.

Vasodilatatrice, lipolytique, tonifiante... nous savons déjà que la caféine peut être bénéfique pour la peau. Toutefois, cet ingrédient commence à faire son apparition dans les discussions sur la croissance des cheveux. En effet, la caféine est présentée comme une solution "naturelle" pour aider à la repousse des cheveux et prévenir une nouvelle chute. Retrouvez ici plus de précisions sur ces allégations relatives à la croissance des cheveux.

Thèmes :

La caféine pour stimuler la pousse des cheveux : que disent les recherches ?

La perte de cheveux est un problème très répandu qui touche de nombreux hommes et femmes dans le monde entier. Plus de 80% d'hommes et plus de 30% de femmes disent souffrir d'une perte de cheveux pour une raison ou une autre. D'autres sont préoccupés par leurs cheveux fins ou clairsemés. Il n'est pas ainsi surprenant que les scientifiques aient cherché des solutions pour stimuler la croissance des cheveux et donner ainsi aux cheveux existants un aspect épais et "gonflé". L'un des ingrédients figurant en tête est la caféine. En effet, d'après les recherches disponibles, elle aurait un effet stimulant sur la croissance des follicules pileux pour améliorer la densité et la force des cheveux en agissant sur différents paramètres. Voici ce qui a été découvert.

  • La caféine augmente la capacité des cheveux à pousser et allonge leur phase de croissance (phase anagène). Une étude de 2017 a révélé que lorsque la caféine a été appliquée topiquement sur des follicules pileux humains ex vivo à des concentrations de 0,001% et 0,005%, les chercheurs ont constaté une prolongation de la phase anagène et une élongation de la tige pilaire, ce qui permet d'obtenir des racines de cheveux plus longues et plus larges. Ils ont montré que la caféine peut contrecarrer les effets suppressifs de la dihydrotestostérone (DHT) dans les follicules pileux des hommes et des femmes sur la croissance des cheveux.

    En effet, lorsque cet androgène est présent en excès, il induit un raccourcissement progressif des phases anagènes successives au profit de phases de repos plus longues (phase télogène), suivies d'une "miniaturisation" graduelle des follicules pileux génétiquement prédéterminés et qui finissent progressivement après plusieurs cycles de croissance à cesser de pousser et à entraîner une alopécie androgénétique. La caféine agit par inhibition de l'activité de la 5-alpha réductase, une enzyme intrafolliculaire qui convertit la testostérone en DHT.

    La transition entre les différentes phases du cycle du follicule pileux est un processus contrôlé et régulé par des facteurs de croissance. Or, dans une autre étude, il a été montré que la caféine permettait aussi une expression plus élevée d'IGF-1, un promoteur de la croissance des cheveux dans les follicules pileux masculins et féminins, et une expression plus faible de TGF-β2, un important facteur de régulation qui s'oppose à la croissance des cheveux dans les follicules pileux masculins et qui favorise la phase catagène (phase de régression). Ces conditions sont favorables au maintien de la phase anagène. La caféine permettrait alors de prévenir la chute des cheveux et d'encourager leur croissance.

  • La caféine stimule la prolifération des kératinocytes de la matrice du cheveu. Dans une étude, il a été démontré que la caféine pouvait augmenter la prolifération kératocytaire dans la papille dermique. En revanche, des concentrations plus élevées de caféine (100, 500 et 1 500 μg/mL) ont eu des effets inhibiteurs, provoquant potentiellement une sur-stimulation du métabolisme du follicule pileux, une consommation importante des réserves énergétiques et un épuisement de la capacité de prolifération.

    Ces effets stimulants sur la croissance peuvent s'expliquer par sa capacité à inhiber l'activité de la phosphodiestérase, une enzyme responsable de la dégradation de l'AMPc en 5-AMP. Ceci entraîne alors une augmentation des niveaux d'AMPc dans les cellules, ce qui favorise donc leur prolifération en stimulant le métabolisme cellulaire. Ce mécanisme peut contrecarrer la miniaturisation du follicule pileux induite par la DHT.

  • La caféine facilite l'acheminement de l'oxygène et des nutriments aux follicules pileux. La caféine est connu pour ses propriétés vasodilatatrices, c'est-à-dire qu'elle a la capacité d'améliorer la microcirculation des vaisseaux sanguins du cuir chevelu, et ainsi augmenter la densité capillaire. Cet effet peut être accentué par un massage actif du cuir chevelu pour le faire pénétrer dans la peau et d'agir lors de l'application du produit capillaire. Toutefois, la concentration en caféine doit être suffisamment faible pour augmenter le flux et ne pas provoquer l'effet inverse, soit une vasoconstriction, c'est-à-dire une limitation du flux sanguin.

Note : Les follicules pileux féminins semblent plus sensibles à la caféine que les follicules pileux masculins,

Ainsi, il a été prouvé que la caféine a des effets stimulants sur la croissance des cheveux. Elle semble ainsi être un candidat prometteur dans la prévention de la chute de cheveux et la prise en charge de l'alopécie. Elle peut ainsi soit exercer un effet complémentaire en ciblant d'autres mécanismes, soit agir en synergie avec les médicaments anti-androgéniques établis. Outre l'alopécie, la caféine peut également être utilisée dans le cadre d'une routine de soins capillaires bénéfique pour les cheveux vieillissants afin de lutter contre l'amincissement et la chute hormonale des cheveux par exemple.

En plus, contrairement à la solution topique de minoxidil à 2 ou 5% (pour les hommes et les femmes) ou au finastéride administré par voie orale (pour les hommes uniquement), deux médicaments approuvés pour le traitement de l'alopécie, l'utilisation de produits capillaires contenant de la caféine ne présentent pas d'effets secondaires ou de contre-indications évidentes. Comme toujours, il convient de procéder à un test épicutané avant d'utiliser tout nouveau produit afin de réduire l'apparition de potentiels risques d'irritation.

Toutefois, il est essentiel de préciser que des recherches supplémentaires sont nécessaires pour confirmer et établir le rôle de la caféine dans la croissance des cheveux, et qu'il n'existe pas de "molécule miracle" capable de faire pousser les cheveux de manière indépendante.

Cuir chevelu : comment utiliser la caféine ?

Pour profiter des bénéfices de la caféine pour les cheveux, l'application topique sur le cuir chevelu est la voie d'administration la plus rapide et la plus adaptée, par le biais d'un shampooing, d'un après-shampooing ou d'un sérum. Un certain nombre d'études ont même montré que la caféine peut pénétrer à la fois dans la peau du cuir chevelu et atteindre le bulbe pileux. Par contre, pour que la caféine pénètre jusqu'à la racine des cheveux et produise un effet, frottez votre cuir chevelu ou laissez poser le produit capillaire pendant minimum 2 minutes. Elle peut y rester jusqu'à 48 heures même après le lavage des cheveux.

Note : La quantité de caféine à consommer par voie orale (l'équivalent de 50 à 60 tasses de café) pour obtenir des résultats perceptibles en matière de croissance des cheveux est supérieure à la quantité recommandée, fixée à environ 400 milligrammes par jour (environ quatre ou cinq tasses de café) par la FDA. Cette limite n'est généralement pas associée à des effets dangereux et négatifs pour la santé (risque d'infarctus du myocarde, crise d'épilepsie, dépendance, anxiété, maux de tête, etc).

Un soin capillaire à la caféine pour bénéficier de ses vertus chez Typology ?

Suite à la connaissance de cet effet de la caféine sur la croissance des cheveux, nous a amené à l'inclure dans notre shampooing densifiant. Outre le fait qu'il permet de nettoyer le cuir chevelu, il va aider à réduire la perte de cheveux, à renforcer le cheveu et le follicule, et à encourager la microcirculation sanguine au niveau du cuir chevelu et de la racine des cheveux pour donner aux cheveux un aspect plus fourni et plus sain. De plus, la formule associe la caféine à l'acétyl tétrapeptide-3 et à des phytokératines (INCI : Hydrolyzed Sweet Almond Protein), conçue pour créer un environnement optimal pour une meilleure croissance des cheveux.

Sources

  • LADEMANN J. & al. Follicular penetration of topically applied caffeine via a shampoo formulation. Skin Pharmacology and Physiology (2007).

  • LADEMANN J. & al. The role of hair follicles in the percutaneous absorption of caffeine. British Journal of Clinical Pharmacology (2007).

  • PANDEY S. S. & al. Role of caffeine in the management of androgenetic alopecia. International Journal of Trichology (2012).

  • HERMAN A. P. & al. Caffeine's mechanisms of action and its cosmetic use. Skin Pharmacology and Physiology Journal (2013).

  • PAUS R. & al. Differential effects of caffeine on hair shaft elongation, matrix and outer root sheath keratinocyte proliferation, and transforming growth factor-β2/insulin-like growth factor-1-mediated regulation of the hair cycle in male and female human hair follicles in vitro. British Journal of Dermatology (2014).

  • ELSNER P. & al. Effect of caffeine and testosterone on the proliferation of human hair follicles in vitro. International Journal of Dermatology (2017).

  • KLENK A. & al. An open-label randomized multicenter study assessing the noninferiority of a caffeine-based topical liquid 0.2% versus minoxidil 5% solution in male androgenetic alopecia. Skin Pharmacology and Physiology (2018).

  • BERTOLINI M. & al. Transepidermal UV radiation of scalp skin ex vivo induces hair follicle damage that is alleviated by the topical treatment with caffeine. International Journal of Cosmetic Science (2019).

  • CELLENO L. & al. Efficacy of a cosmetic phyto-caffeine shampoo in female androgenetic alopecia. Giornale Italiano di Dermatologia e Venereologia (2020).

  • KLENK A. & al. Caffeine and its pharmacological benefits in the management of androgenetic alopecia: A review. Skin Pharmacology and Physiology Journal (2020).

  • OHYAMA M. Caffeine relaxes hair follicles in androgenetic alopecia. British Journal of Dermatology (2021).

  • FDA. Spilling the Beans: How Much Caffeine is Too Much?

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: