Le Carnet
Tous les Sujets
Effets rides huile de baobab.

L'huile de baobab, un soin naturel pour lutter contre les rides ?

Les rides apparaissent généralement suite au vieillissement des cellules de l’épiderme. La peau perd alors de son élasticité et subit un relâchement, d’où l'apparition de rides et de ridules qui se dessinent sur le visage. Celles au niveau du front, celles sur le contour des yeux, ou encore les rides d’expression, sont les plus redoutées. Même si ces rides prennent forme avec l’âge, des alternatives naturelles existent pour limiter leur aspect. Poursuivez votre lecture, pour découvrir si l’huile de baobab pourrait faire partie des alternatives possibles.

Qu’est ce que les rides ? Comment se forment-elles ?

Les rides sont les résultats visibles en surface, d’altérations structurelles du tissu cutané. Il existe différents types de rides, parmi elles : les rides dîtes “d’expression”, dites "dynamiques", les rides dues au vieillissement cutané, dites "statiques". Les causes de l’apparition des rides sont multiples et intimement liées les unes aux autres. Elles ont toutes un point commun : elles favorisent le stress oxydatif, et donc le vieillissement cutané. On observe ainsi des causes internes et externes à la formation des rides, qu’il convient de différencier, pour pouvoir aussi bien les traiter que les prévenir.

  • Des causes internes.
    Avec l'âge, de nombreux mécanismes biologiques ralentissent, voire s'arrêtent. C'est notamment le cas du renouvellement cellulaire et de l'activité des fibroblastes, qui diminuent progressivement au fil des ans. L’apparition des rides est due à une perte de composants fondamentaux de la peau :

- La diminution du collagène dans la peau : Le collagène est une substance produite par l’organisme que l’on retrouve dans le tissu conjonctif. Il est responsable de la résistance et de l'élasticité de la peau. Lorsque sa production diminue avec l’âge, la peau se relâche progressivement laissant place, à terme, à la formation de rides.

  - La baisse du taux d’acide hyaluronique dans le derme : L’acide hyaluronique est également une substance produite par notre corps, assurant une bonne hydratation de la peau, il contribue à avoir une peau lisse et pulpeuse. Dès l’âge de 25 ans, sa production dans l’organisme diminue, engendrant à terme une perte de volume du tissu cutané.

- La diminution du nombres de fibres d'élastine dans la peau : L’élastine permet un maintien de la structure et de la tonicité de la peau. Lorsque le nombre de fibres d’élastine diminue, la peau a tendance à moins revenir à sa place après une contraction musculaire, comme un sourire. 

  • Des causes externes.
    L'apparition de rides est également favorisée par certains facteurs externes à l'organisme, tels que la pollution, les rayons UV et le tabac, des éléments qui génèrent du stress oxydatif dans les cellules de la peau. Celui-ci endommage les fibres de collagène et d'élastine. Les rayons UV sont d'ailleurs à eux seuls responsables d'environ 80% du vieillissement prématuré de la peau

L’huile de baobab agit-elle contre les rides ?

L’huile de Baobab originaire du continent Africain, est plébiscitée pour ses multiples vertus, elle est utilisée en médecine traditionnelle depuis des milliers d’années en Afrique. L’huile est extraite par pression à froid des graines issue du fruit du baobab, sa richesse en acides gras insaturés et saturés lui donne des propriétés hydratantes  et apaisantes. L’huile végétale de baobab peut s’utiliser sur toutes les typologies de peaux et de cheveux. Parmi ses nombreuses propriétés, on entend souvent qu’elle présenterait des vertus lui permettant de prévenir le vieillissement cutané et de lutter contre les rides. 

À ce jour, aucune études scientifiques spécifiques n’a été réalisées sur les effets de l’huile de baobab, en application topique, sur la réductions des rides. Néanmoins plusieurs études réalisées sur les propriétés et la composition de l’huile de baobab, pourrait potentiellement permettre de formuler une hypothèse quand à son action sur les rides et leur apparition. 

  • L’huile de baobab permet une hydratation optimale et prévient l’apparition de ridules de déshydratations : 

    L'huile de baobab possède une composition riche en acides gras essentiels tels que les acides gras polyinsaturés comme l’acide linoléique, les acides gras mono-insaturés comme l’acide oléique et les acides gras saturés comme l’acide palmitique. Ces acides gras permettent de maintenir la barrière cutanée et de favoriser l’hydratation. Une étude a démontré que l'application topique d'huile de baobab contribue à l'hydratation cutanée en améliorant la rétention d'eau dans les couches supérieures de l'épiderme. Une autre étude met en évidence le rôle de ces acides gras dans l'amélioration de la fonction barrière de la peau, permettant de retenir l'humidité. L'huile de baobab, permet de protéger le film hydrolipidique à la surface de la peau en créant une couche protectrice. Elle protège ainsi la peau de la déshydratation et des agressions extérieures. Elle aide ainsi à prévenir l'apparition des ridules de déshydratation qui se forment sur le visage lorsque la barrière cutanée est fragilisée.

  • L’huile de baobab protège la peau du stress oxydatif et lutte contre les radicaux libres : 

L’huile de baobab présente des propriétés anti-oxydantes grâce à sa teneur en caroténoïdes, flavonoïdes et vitamines notamment les vitamines A, C et E. Ces actifs vont lutter contre le développement de radicaux libres, qui sont des particules relativement instables à l’origine d’effets néfastes pour la peau notamment l’apparition de rides. Les composants anti-oxydants vont neutraliser l’oxydation causée par les radicaux libres par un don d’électrons. Une étude démontre que l'huile de baobab a une activité antioxydante significative, qui en fait donc une alliée dans la lutte contre les signes du vieillissement de la peau.  

Parmi les vitamines qu’elle contient, la vitamine A, bloquerait le développement des radicaux libres. Les vitamines C et E auraient un rôle protecteur contre les radicaux libres, selon certaines études, elles réduiraient la production de radicaux libres comme les radicaux superoxydes, les radicaux hydroxyles et les molécules d’oxygène simples. L’huile de baobab, également composée de stérols (bêta-sitosterol), qui limiteraient l’oxydation des cellules et donc l’apparition de radicaux libres. Elle préviendrait donc le vieillissement cutané prématuré et stimulerait le renouvellement cellulaire.

  • L’huile de baobab contribue à l’élasticité et à la structure de la peau : 

L'huile de baobab, grâce à ses divers composants, permet de favoriser l’élasticité de la peau et le maintien de sa structure. Riche en acides gras, jouant un rôle essentiel dans la régénération cellulaire, elle stimule la production de collagène, qui a pour rôle de donner une résistance et une élasticité à la peau. Les fibres de collagène constituant la peau peuvent être endommagées au fil du temps, notre capital collagène est limité et commence à diminuer à partir de l’âge de 25 ans. Ces dommages au niveau des fibres peuvent aussi être dû à des agressions extérieures. Les vitamines A, C, D, E et F, contenues dans l’huile, vont agir de différentes façons ; les vitamines A et F vont permettre le renouvellement cellulaire. La vitamine C, selon des études, participerait à la stimulation des cellules productrices de collagène et donc l’augmentation de la synthèse de collagène de type I, qui est plus résistant.  L'huile de baobab contient également de la vitamine D, qui stimule la production de collagène, en régénérant les cellules cutanées, elle permet d'améliorer l’aspect de la peau. Les propriétés émollientes de l'huile de baobab aiderait à adoucir la peau et à minimiser l'apparence des rides. L'huile de baobab peut être appliquée directement sur les zones ridées ou incorporée dans des produits de soins de la peau destinés à lutter contre les rides.

  • L’huile de baobab aide à apaiser la peau : 

La composition de l'huile de baobab en acides gras, notamment en acide linoléique et en acide oléique, aide à apaiser les irritations de la peau, en réduisant l’inflammation cutanée. Cette réduction de l'inflammation cutanée contribue à un teint plus uniforme et moins terne.

Comment utiliser l’huile de baobab pour prévenir/lutter contre les rides ?

Pour maintenir un niveau optimal d'hydratation de la peau de façon naturelle, il est possible d'utiliser l'huile de baobab. Elle peut être utilisée seule ou en association au sein d'un produit cosmétique.

Prendre soin de sa peau en suivant simplement ces étapes :

  1. Bien démaquiller son visage ;

  2. Masser son visage délicatement avec quelques gouttes d’huile de baobab ;

  3. En insistant sur les parties sensibles à l’apparition des rides et ridules, comme le front ainsi que le contour des yeux ;

Il est également possible d'en mettre sur les lèvres afin de prévenir les gerçures. L’idéal serait d’adopter un rituel de soins dans la durée. Cette huile naturelle ne présentera aucun effet indésirable sur la peau et ne nécessite pas de précautions particulières d'emploi. Elle n'est pas déconseillée aux femmes enceintes et au enfants.

Sources :

  • ANDERSEN F. & al. Safety assessment of plant-derived fatty acid oils. International Journal of Toxicology (2017).

  • BASIRAT A. & al. African oils in dermatology. Dermatologic therapy (2021).

  • BAUMANN L. & al. Skin aging and its treatment. The Journal of Pathology (2007).

  • CONTINENZA M. & al. Wrinkles : origins and treatments. Avicenna Journals Advances in Cosmetics and Dermatology (2016).

  • DEPHILLIPO N. & al. Efficacy of Vitamin C Supplementation on Collagen Synthesis and Oxidative Stress After Musculoskeletal Injuries: A Systematic Review.Orthopaedic Journal of Sports Medicine (2018)

  • KALLIS PJ. & al. Collagen Powder in Wound Healing. Journal of drugs in dermatology (2018). 

  • KITAHARA T. & al. Loss of skin elasticity precedes to rapid increase of wrinkle levels. Journal of Dermatological Science (2007).

  • MARIKKAR J. M. N. & al. Evaluation of antioxidant capacity and physicochemical properties of Sudanese baobab (Adansonia digitata) seed- oil. International Food Research Journal (2015). 

  • STUCKI A. & al. Three major tree nut oils of southern central Africa: Their uses and future as commercial base oils. The International Journal of Aromatherapy (2005).

  • VILJOEN A. & al. An updated review of Adansonia digitata: A commercially important African tree South African Journal of Botany (2011).

  • VILJOEN A. & al. Beauty in Baobab: a pilot study of the safety and efficacy of Adansonia digitata seed oil. Brazilian Journal of Pharmacognosy (2016).

  • WATSON R. & al. Review Article: A new wrinkle on old skin: the role of elastic fibres in skin ageing. International Journal of Cosmetic Science (2010).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.