Découvrez notre sélection de soins pour cibler les signes de l’âge.

Découvrez notre sélection de soins pour cibler les signes de l’âge.

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Effets anti-inflammatoires acide salicylique.

L’acide salicylique contre les inflammations cutanées.

Classé comme BHA par l'industrie des soins de la peau, l'acide salicylique n'est pas juste perçu comme un exfoliant chimique. Il est aussi recommandé pour exercer son effet anti-inflammatoire sur la peau afin d'aider à réduire les rougeurs et les inflammations cutanées. Discutons plus en détails de son mécanisme d'action dans cet article.

Quelles sont les causes des inflammations cutanées ?

L'inflammation cutanée est le signe d'une réaction immunitaire à la suite d'un stimulus ou d'un élément déclencheur. Lorsque cela se produit, de nombreux types de cellules du système immunitaire interviennent et se mettent à libérer diverses substances qui peuvent dilater les vaisseaux sanguins et les rendre plus perméables. Cela augmente le flux sanguin et permet ainsi aux cellules immunitaires d'atteindre plus facilement la zone affectée.

Ce phénomène entraîne alors de nombreux symptômes associés à l'inflammation, notamment des rougeurs, des éruptions cutanées, une sensation de chaleur, des douleurs, des démangeaisons et des gonflements. L'enclenchement du processus inflammatoire a de nombreuses causes possibles qui peuvent être aigües ou chroniques :

  • les réactions allergiques à la suite de la consommation d'un aliment particulier, de la prise d'un certain médicament ou d'un contact direct avec un objet particulier ;

  • la photosensibilité, c'est-à-dire une réaction immunitaire à la lumière directe du soleil ;

  • les infections bactériennes, virales ou fongiques, telles que l'impétigo, la cellulite, la teigne, etc. ;

  • les maladies auto-immunes comme le psoriasis, le vitiligo, le lupus érythémateux, la sclérodermie, etc..

Comment l’acide salicylique agit-il pour soulager les réactions inflammatoires ?

Des maux de dents à la fièvre en passant par les douleurs liées à l'accouchement, les salicylates (salicine, acide salicylique, acide acétylsalicylique, salicylate de méthyle, etc.) sont utilisés depuis des siècles pour traiter les symptômes de l'inflammation dans différentes parties du corps. Or, ses propriétés anti-inflammatoires peuvent également fonctionner lorsque l'acide salicylique est appliqué localement, alors qu'il est à l'heure actuelle fréquemment utilisé pour ses propriétés kératolytiques, antibactériennes et photoprotectrices, et ciblerait ainsi les peaux irritées et enflammées.

En effet, l'application topique d'acide salicylique aiderait à apaiser l'inflammation de la peau, à soulager l'irritation des éruptions cutanées et à calmer les symptômes de rougeur, de gonflement et de douleur. Néanmoins, les mécanismes spécifiques et les voies de signalisation utilisés par l'acide salicylique restent peu clairs et les études encore limitées. Il a tout de même été suggéré que cette action anti-inflammatoire serait médiée par deux principaux mécanismes d'action.

  • Contrôle dynamique de la production de prostaglantines : WU K. K. et ses collaborateurs ont montré que les salicylates agissent en supprimant l'activation transcriptionnelle du gène codant pour la cyclooxygénase-2 (COX-2) induite par des médiateurs inflammatoires, une enzyme clé dans la biosynthèse des prostaglandines pro-inflammatoires. Cela permet alors de réduire la synthèse des prostaglantines au niveau des sites inflammatoires.

  • Inhibition de l'expression de différents gènes inflammatoires : des recherches ont signalé que l'acide salicylique est capable d'inhiber la réponse inflammatoire dans les cellules via l'inhibition de la voie de signalisation NF-κB, un facteur nucléaire impliqué dans le contrôle de la transcription de nombreux gènes impliqués dans la réponse immunitaire. Ainsi, l'expression de plusieurs cytokines pro-inflammatoires (IL-1β, IL-6, TNF-α) a été régulée de manière dose-dépendante.

Toutefois, les études sur l'acide salicylique se sont principalement concentrées sur ses propriétés de peeling et son mécanisme comédolytique. Concernant son effet anti-inflammatoire, la plupart des données bibliographiques proviennent d'études portant sur la forme orale. Très peu d'études ont été faites sur les effets de son utilisation par voie topique. De ce fait, des travaux supplémentaires sont donc nécessaires.

Sources

  • WU K. K. & al. Suppression of inducible cyclooxygenase 2 gene transcription by aspirin and sodium salicylate. PNAS (1999).

  • ARIF T. Salicylic acid as a peeling agent: a comprehensive review. Clinical, Cosmetic and

    Investigational Dermatology (2015).

  • RANDJELOVIĆ N. & al. The beneficial biological properties of salicylic acid. Acta Facultatis Medicae Naissensis (2015).

  • JIANG X. & al. Salicylic acid treats acne vulgaris by suppressing AMPK/SREBP1 pathway in sebocytes. Experimental Dermatology (2019).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: