Le Carnet
Tous les Sujets
Effet exfoliant acide salicylique.

Est-ce-que l'acide salicylique est un exfoliant ?

L'acide salicylique fait figure de référence en cosmétique dans la catégorie des "exfoliants". Psoriasis, points noirs, teint terne, taches brunes, boutons, kératose pilaire... il est utilisé dans une grande variété de troubles cutanés liés à la desquamation et à l'hyperkératose de la couche cornée. Toutefois, avec cette large utilisation et cette efficacité clinique élevée, par quel mode d'action l'acide salicylique exerce t-il son "effet peeling" sur la peau ?

L'acide salicylique, un agent exfoliant ?

Bien toléré par toutes les typologies de peau, l'acide salicylique fait partie des β-hydroxyacides (BHA) bien que certains le classent comme un acide aromatique phénolique. Il est depuis plusieurs années utilisé en tant qu'agent peeling chimique dans la pratique dermatologique pour un certain nombre d'indications cosmétiques, principalement pour améliorer l'apparence et la texture des peaux rugueuses et bosselées, prévenir la formation de comédons, réduire les obstructions des pores et unifier le teint. Ces caractéristiques sont attribuées à ses propriétés exfoliantes légères qui provoquent la desquamation des couches superficielles de la peau suivie de la régénération de nouveaux tissus épidermiques, laissant ainsi la peau plus douce, plus uniforme et visiblement plus lisse.

Comment l'acide salicylique aide t-il à la desquamation ?

Plusieurs examens histologiques ont révélé que l'application topique d'une préparation à base d'acide salicylique a entraîné un amincissement de la couche cornéenne de manière dose-dépendante sur les échantillons testés par rapport aux témoins, tout en provoquant aucune modification qualitative ou quantitative dans la structure épidermique ainsi qu'aucun effet sur l'activité mitotique de l'épiderme normal. Il est alors suggéré que l'acide salicylique induit un relâchement et un décollement légèrement plus rapide et plus facile des groupes de cornéocytes par dissolution du ciment intercellulaire, suivie d'une activation des cellules basales de l'épiderme et des fibroblastes sous-jacents.

En effet, cet effet desmolytique plutôt que kératolytique s'expliquerait principalement par une diminution d'une certaine manière de la cohésion entre les cornéocytes, sans impacter sur les parois cellulaires. Il a été découvert que l'acide salicylique agit en perturbant les jonctions cellulaires (desmosomes), plutôt qu'en rompant ou en lysant les filaments de kératine intercellulaires. Ainsi, cet acide est capable de décomposer et d'éliminer les cellules cornéennes en perturbant les connexions entre les cellules, sans pour autant "blesser" directement la peau.

Sources

  • CHRISTOPHERS E. & al. "Keratolytic" effect of salicylic acid. Archives of Dermatological Research (1977).

  • MARKS R. & al. Studies on the effect of salicylic acid on normal skin. British Journal of Dermatology (1976).

  • MARKS R. & al. Detection of the action of salicylic acid on the normal stratum corneum. British Journal of Dermatology (1980).

  • KNECZKE M. & al. Distribution and keratolytic effect of salicylic acid and urea in human skin. Skin Pharmacology and Physiology (1995).

  • ISODA M. & al. Histologic changes in the skin of hairless mice following peeling with salicylic acid. Archives of Dermatology (2000).

  • ARIF T. Salicylic acid as a peeling agent: a comprehensive review. Clinical, Cosmetic and Investigational Dermatology (2015).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.