3 soins pour un hâle lumineux, sur-mesure, sans UV

3 soins pour un hâle lumineux, sur-mesure, sans UV

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets

Fiche d'identité : Sulfate de cuivre

Nom d’usage : Sulfate de cuivre, sulfate cuivrique, sulfure de cuivre, trétraoxydosulfate de cuivre, sulfite de cuivre, pierre bleue, vitriol de cuivre, vitriol romain, couperose bleue, cuivre vitriolé, vitriol de Chypre, sulfate de deutoxyde de cuivre.
Désignation I.N.C.I. : Copper Sulfate.
Procédé d’obtention : Décapage chimique du cuivre par l'acide sulfurique.
Source : Chimique.
Nom botanique : /
Famille : /
Partie de la plante extraite : /
Provenance, origine : Espagne.
Caractéristiques chimiques : Masse moléculaire : 159,61 g/mol ; Soluble dans l'eau.
Forme galénique : Émulsion, solution vraie aqueuse.
Dosage nécessaire dans les produits cosmétiques : /
Missions : Agent d'entretien de la peau.
Propriétés : Antimicrobien, antibactérien, antiseptique, fongicide.
Indications : Toutes les typologies de peau, surtout les peaux à imperfections.

Details

Propriété

  • Antimicrobien : Détruire les bactéries et les champignons par contact en induisant la formation d’espèces réactives de l’oxygène médiée par les propriétés redox du cuivre qui provoquent des dommages cellulaires, en perturbant l'intégrité de la membrane, en fragmentant l'ADN génomique et plasmidique et en ciblant les enzymes métaboliques impliquées dans le fonctionnement normal des micro-organismes.

Utilisations

  • Soins visage (gels nettoyants, baumes/crèmes réparateurs apaisants, soins contour des yeux, sérums, soins solaires, eaux micellaires, gels toniques) ;

  • Soins corps (gels douche).

Mode de conservation

À conserver dans un endroit sec et frais, à l'abri de la lumière directe du soleil et de l'humidité.

Contre-indications, précautions d'emploi

Le sulfate de cuivre est considérée comme non-irritant et non-sensibilisant lorsqu'il est utilisé par voie topique, bien que quelques cas isolés de réactions allergiques cutanées ont été signalés. Une étude portant sur l'application cutanée du sulfate de cuivre pendant 10 ans auprès de 10 936 patients a révélé que 37 d'entre eux (soit 0,34%) ont développé une dermatite allergique.

En savoir plus

L'utilisation du cuivre par les civilisations humaines remonte entre le 5ème et le 6ème millénaire avant J-C. La plus ancienne utilisation médicale du cuivre enregistrée est évoquée dans un texte égyptien écrit entre 2 600 et 2 200 avant J-C, où les effets du cuivre ont été documentés pour stériliser les plaies thoraciques et l'eau potable. Il fût également utilisé pour le traitement de certaines maladies, telles que les maux de tête, les brûlures, les vers intestinaux et les otites, ainsi que pour l’hygiène en général. Dans le domaine de la cosmétique, différentes formes composées de ce minéral sont employées pour soigner les affections cutanées d’origine bactérienne ou fongique, dont le sulfate de cuivre. Commercialisé sous la forme de cristaux bleu vif, il s’agit d’un composé chimique ionique formé par le cation cuivre (II) (Cu2+) et l’anion sulfate (SO42− ) en proportion identique. Le sulfate de cuivre a commencé à être utilisé pour ses propriétés fongicides pour protéger les terres agricoles.