Le Carnet
Tous les Sujets
Effets vitamine B12 eczéma

Eczéma : est-ce que la vitamine B12 a des effets ?

L’eczéma est une maladie de peau non contagieuse mais pouvant avoir un fort retentissement sur la qualité de vie des personnes qui en souffrent. Il est notamment à l’origine de plaques rouges sur la peau et d'intenses démangeaisons. Incorporé dans certains cosmétiques apaisants, la vitamine B12 pourrait-elle agir sur l'eczéma ?

Sommaire
Publié le 19 juin 2024, mis à jour le 19 juin 2024, par Pauline, Chargée de la Communication Scientifique — 7 min de lecture

La vitamine B12 a-t-elle des bienfaits pour les personnes atteintes d'eczéma ?

Touchant environ 4% de la population, l'eczéma est la deuxième maladie de peau la plus répandue en France, après l'acné. Cette inflammation de la peau se traduit par des rougeurs, ou érythèmes, accompagnées d'un fort prurit. Les plaques d'eczéma peuvent évoluer, selon la gravité de l'affection. Elles peuvent notamment présenter des vésicules ou s'épaissir et s'assécher, créant alors des crevasses douloureuses. L’eczéma peut être d'origine génétique (dermatite atopique), survenir suite à une allergie de contact ou résulter d’une simple irritation. Contrairement à certaines idées reçues, l'eczéma n'est pas une maladie contagieuse.

Pour soulager les poussées d'eczéma, les dermatologues prescrivent souvent des crèmes à base de cortisone, un puissant anti-inflammatoire. En complément, il est possible de se tourner vers des actifs cosmétiques tels que la vitamine B12. Cette molécule liposoluble synthétisée par certaines bactéries possède en effet des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes intéressantes pour contrer l'eczéma. Les doubles liaisons présentes dans la structure chimique de la vitamine B12 lui permettent de faire un don d'électron aux radicaux libres avant qu'ils activent certains facteurs nucléaires et mènent à la libération de cytokines pro-inflammatoires, des molécules impliquées dans la pathogenèse de l'eczéma.

La vitamine B12 peut également agir directement sur la production de cytokines pro-inflammatoires par les lymphocytes T du système immunitaire. En inhibant ce processus, elle limite l'apparition de rougeurs et les démangeaisons caractéristiques de l'eczéma. Des études in vitro ont également montré que la vitamine B12 pouvait réduire la synthèse d'oxyde nitrique (NO), une molécule augmentant la dilatation des vaisseaux sanguins et impliquée dans divers processus inflammatoires. Des niveaux élevés de NO ont d'ailleurs été relevés dans des lésions eczémateuses, preuve du lien existant entre la molécule et la dermatose.

Ces différents mécanismes d'action ont conduit plusieurs scientifiques à étudier les effets concrets de la vitamine B12 sur l'eczéma lors d'essais cliniques, menés avec des volontaires touchés par cette maladie. Ces études ont été faites en comparant le SCORAD (Scoring Atopic Dermatitis) ou le SASSAD (Six Area, Six Sign Atopic Dermatitis) avant et après traitement. Il s'agit de deux outils cliniques permettant d'évaluer la sévérité de l'eczéma, prenant en compte un vaste ensemble de critères, comme la sévérité des lésions, l'intensité des démangeaisons et l'incidence de la maladie sur le sommeil, les activités quotidiennes et l'humeur. Le tableau ci-dessous regroupe les résultats obtenus lors de 3 études.

ÉtudePanel de volontairesDéroulé de l'étudeRésultats
ALTMEYER & al. (2004)48 adultesApplication deux fois par jour pendant huit semaines d'une crème avec 0,07 % de vitamine B12 et d'une crème placeboAmélioration moyenne de 45% du SASSAD pour la crème avec de la vitamine B12 contre 30% pour la crème placebo
JANUCHOWSKI & al. (2009)26 enfantsApplication deux fois par jour pendant quatre semaines d'une crème avec 0,07% de vitamine B12 et d'une crème placeboAmélioration moyenne de 34% du SCORAD pour la crème avec de la vitamine B12, contre 12% pour la crème placebo
NISTICO & al. (2017)44 adultesApplication deux fois par jour pendant douze semaines d'une crème avec 0,07% de vitamine B12 pour la moitié des participants et d'une crème placebo pour l'autre moitiéAmélioration moyenne de 81% du SCORAD pour la crème avec de la vitamine B12, contre 22% pour la crème placebo
Études cliniques s'intéressant aux effets de la vitamine B12 sur l'eczéma.

Les résultats semblent indiquer que la vitamine B12, en application topique, pourrait avoir de réels bienfaits en cas d'eczéma. Malgré cela, il est important de souligner que cet actif n'est pas une solution miracle et que son efficacité varie d'une personne à l'autre et selon la façon dont il est formulé. Les études montrent d'ailleurs une certaine hétérogénéité de résultats, alors même qu'elles ont toutes utilisé un pourcentage identique de vitamine B12.

Si vous souffrez d'eczéma ou d'une autre dermatose inflammatoire, il est important de suivre les recommandations de votre dermatologue.

Sources

  • ALTMEYER P. & al. Topical vitamin B12 -  A new therapeutic approach in atopic dermatitis-evaluation of efficacy and tolerability in a randomized placebo-controlled multicentre clinical trial. British Journal of Dermatology (2004).

  • JANUCHOWSKI R. & al. Evaluation of Topical Vitamin B12 for the Treatment of Childhood Eczema. The Journal of alternative and complementary medicine (2009).

  • DAVLUY S. & al. A Review of Vitamin B12 in Dermatology. American Journal of Clinical Dermatology (2015).

  • NISTICO S. & al. Superiority of a vitamin B12-barrier cream compared with standard glycerol-petrolatum-based emollient cream in the treatment of atopic dermatitis: A randomized, left-to-right comparative trial. Dermatologic Therapy (2017).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.