Le Carnet
Tous les Sujets
consommation aliments fermentés impact peau

Consommation d'aliments fermentés : ont-ils un impact sur notre peau ?

Cornichons, pain au levain… Bon nombre de personnes consomment quotidiennement des aliments fermentés sans même s’en rendre compte. La fermentation présente pourtant de nombreux bienfaits pour la santé. Cependant, les aliments fermentés ont-ils aussi un impact sur la peau ? Éléments de réponse dans cet article.

Sommaire
Publié le 28 mai 2024, par Kahina, Rédactrice Scientifique — 8 min de lecture

Aliment fermenté : qu'est ce que c'est ?

La fermentation est un procédé qui se manifeste lorsque des micro-organismes consomment des substrats organiques dans le cadre de leurs propres processus métaboliques. Le terme "aliments fermentés" est utilisé pour décrire une catégorie spéciale de produits alimentaires caractérisés par des types de dégradation des glucides et d'autres constituants en présence de micro-organismes probiotiques. Le processus de fermentation est lancé sous l’action d’un ferment, naturellement présent dans les aliments ou introduit par l’homme. Dans ce second cas, il peut s’agir d’un levain, de grains de kéfir ou encore de présure.

Durant ce processus se déroulant en anaérobie (sans oxygène), ces organismes vivants transforment les glucides en acides dans le cas de la fermentation lactique, ou en alcools dans le cas de la fermentation alcoolique. En outre, le changement de pH provoqué par la production d'acides empêche la multiplication de levures, bactéries et champignons pouvant causer la putréfaction de ces substances digestibles. Parmi les exemples d'aliments fermentés, on retrouve le pain au levain, la choucroute, les cornichons, et le kombucha.

Aliments fermentés : quels impacts sur la peau ?

Manger des aliments fermentés présente de nombreux avantages pour la peau.

Consommer des aliments fermentés réduit le risque de développer des maladies inflammatoires cutanées.

En effet, Ji-Hyun BAE et Sunmin PARK ont émis l'hypothèse que la prévalence de la dermatite atopique est associée à la consommation d'aliments fermentés de la population adulte coréenne. Ils ont examiné l'hypothèse en questionnant 9763 adultes. Une consommation élevée (> 92 fois/mois) d'aliments fermentés tels que le le kimchi (légumes fermentés coréens), les fruits de mer fermentés et la bière a été associée à une prévalence plus faible de la dermatite atopique (avec un rapport de chance de 0,56). En revanche, une consommation élevée de viande et d'aliments transformés était fortement associée à la prévalence de la dermatite atopique (avec un rapport de chance de 2,42).

Des études ont suggéré que les aliments fermentés pourraient agir contrer l'inflammation. Au cours de la fermentation, la vitamine K et la vitamine B12 peuvent être synthétisées par les microbes ; elles jouent un rôle important dans la santé de l'hôte, y compris dans la prévention des maladies atopiques. Par exemple, la vitamine K2 ou ménaquinone, que l'on peut trouver dans les aliments fermentés, a été signalée comme réduisant l'expression du facteur de nécrose tumorale alpha et de l'interleukine-6, des cytokines pro-inflammatoires. La vitamine B12, que l'on ne trouve que dans les aliments fermentés par des bactéries lactiques probiotiques productrices de B12, s'est également avérée exercer un effet protecteur contre la dermatite atopique, néanmoins les mécanismes impliqués n'ont pas encore été élucidés.

La prise orale d'aliments fermentés pourrait alors permettre de réduire le risque de développer la dermatite atopique, mais également d'autres maladies inflammatoires topiques comme le psoriasis.

Consommer des aliments fermentés améliore l'hydratation de la peau.

Ki Won LEE et son équipe ont souhaité évaluer l'effet des aliments fermentés sur l'hydratation cutanée. Pour ce faire, les chercheurs ont développé un mélange d'orge et de soja en incorporant la fermentation à la levure, et ont évalué ses effets sur l'hydratation cutanée en tant que complément alimentaire. Les participants ont ingéré le mélange ou un placebo (3 g par jour) pendant huit semaines. Une augmentation significative dans l'hydratation a été constaté chez le groupe ayant ingéré le mélange par rapport au groupe placebo après quatre semaines. Une baisse dans l'épaisseur de la couche cornée a également été observée.

Cet effet serait associé à l'acide hyaluronique. Cette molécule est connue pour permettre de maintenir l'hydratation de la peau de par ses propriétés de liaisons aux molécules d'eau. En effet, l'étude a montré que la formule a augmenté la production d'acide hyaluronique et la fonction de la barrière cutanée in vitro, mais elle a également réduit l'expression de la hyaluronidase 2 (Hyal2), responsable de la dégradation de l'acide hyaluronique dans les fibroblastes dermiques humains. Ce sont ces mécanismes qui permettrait cette action d'hydratation.

Consommer des aliments fermentés prévient le vieillissement cutané.

Chia-Hua LIANG et ses collègues ont évalué les effets de la grenade fermentée en prise orale sur le vieillissement cutané. Quarante sujets ont été répartis dans les groupes fermenté ou placebo, à qui on a donné 50 ml d'une boisson à la grenade fermentée/placebo par jour pendant huit semaines. L'activité de piégeage des radicaux libres dans le groupe fermenté était plus élevée que dans le groupe placebo. La grenade fermentée serait donc antioxydante. De plus, les niveaux d'hydratation, de luminosité et d'élasticité des sujets du groupe fermenté ont augmenté de 7,7 %, 2,6 % et 7,8 %, respectivement, par rapport aux valeurs de base. Enfin, la consommation de la boisson a augmenté la densité du collagène d'au moins 14,5 % à huit semaines et 41,6 % à quatre semaines, respectivement, par rapport à la valeur de base.

Le vieillissement cutané peut être accéléré par le stress oxydatif (tabac, pollution, rayons UV), qui va entraîner la production de radicaux libres. Ces radicaux libres provoquent des dommages importants sur l'ADN et les fibres dermiques (collagène, élastine), ce qui peut entraîner l'apparition de signes de l'âge tels que les rides et les ridules. Ainsi, on peut supposer que les aliments fermentés, de par leur action antioxydante qui pourra neutraliser les radicaux libres et par la promotion de la synthèse de collagène, peuvent retarder le vieillissement cutané précoce.

Néanmoins, les mécanismes précis n'ont pas encore été identifiés. Des études complémentaires sont nécessaires.

Sources

  • MAR-E-UM M. & al. Significance of fermented food in nutrition and food science. Journal of scientific research (2014).

  • LEE K.W. & al. A fermented barley and soybean formula enhances skin hydration. Journal of Clinical Biochemistry and Nutrition (2015).

  • BAE J-H. & al. Fermented food intake is associated with a reduced likelihood of atopic dermatitis in an adult population (Korean National Health and Nutrition Examination Survey 2012-2013). Nutrition Research (2016).

  • LIANG C-H. & al. Fermented pomegranate extracts protect against oxidative stress and aging of skin. Journal of Cosmetic Dermatology (2021).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.