Le Carnet
Tous les Sujets
ectoïne cosmétique

Tout savoir sur l'ectoïne en cosmétique.

L'ectoïne est obtenue par fermentation de bactéries vivant dans des milieux salés. Actif naturel, il prend aujourd'hui sa place en cosmétique, dans des produits de soins. Découvrez tout ce qu'il faut savoir sur l'ectoïne en cosmétique.

Thèmes :

L'ectoïne en quelques mots.

L'ectoïne ou acide 1,4,5,6-tétrahydro-2-méthyl-4-pyrimidinecarboxylique (C6H10N2O2) est un dérivé d'acide aminé (aspartate). Sa masse molaire est de 142,16 g/mol. Elle est principalement produite par fermentation, réalisée par des bactéries halophiles qui vivent dans des environnements salés pour les protéger. L'ectoïne a été identifiée pour la première fois par Galinski et son équipe en 1985, dans la bactérie halophile Ectothiorhodospira halochloris.

En effet, cette petite molécule joue un rôle crucial dans la préservation de la vie en régulant le stress osmotique, thermique et chimique. En capturant l'eau et en stabilisant les structures cellulaires, elle permet aux organismes de survivre dans des conditions hostiles.

Mais l'ectoïne ne se limite pas à cela. Ses propriétés en font un allié dans de nombreux domaines, notamment en biotechnologie, où elle sert de stabilisant pour diverses applications ou encore en cosmétique, où elle est notamment utilisée pour hydrater et protéger la peau contre les agressions extérieures.

Dessinée sur PubChem.

Quels sont les bienfaits de l'ectoïne ?

L'ectoïne peut s'utiliser en application topique ou capillaire, retrouvée dans des produits de soins comme des crèmes, shampoings, masques ou sérums. Inclue dans ces cosmétiques à hauteur de 0,3 à 3%, elle présenterait différentes vertus pour la peau et les cheveux.

  • L'ectoïne protège du photovieillissement.

    L'ectoïne agit contre le photovieillissement en augmentant les niveaux d'enzymes antioxydantes, qui ont pour rôle de piéger les radicaux libres produits par les rayons UVA notamment, et donc limiter les dégâts liés au stress oxydatif comme l'altération des fibres du derme comme le collagène et l'élastine.

    En effet, l'une des principales causes du vieillissement de la peau est la dégradation oxydative, l'ectoïne pourrait alors protéger la peau de ces dommages et améliorer l'élasticité de la peau par la même occasion. C'est pour cette raison qu'elle est inclue dans des soins contre le vieillissement cutané et des produits de protection solaire.

  • L'ectoïne comme agent anti-inflammatoire.

    Des études ont montré que l'utilisation topique d'ectoïne pouvait réduire les symptômes inflammatoires d'affections cutanées, telles que la dermatite atopique. En particulier, l'ectoïne pourrait maintenir la stabilité des structures membranaires des cellules épithéliales. De cette manière, elle bloque les cascades de signaux pro-inflammatoires, indispensables pour réguler l'augmentation des molécules inflammatoires comme ICAM-1, associée au développement de maladies topiques comme le psoriasis. Globalement, il est apparent que l'ectoïne a des propriétés anti-inflammatoires.

  • L'ectoïne pour accélérer la cicatrisation cutanée.

    L'application d'ectoïne sur des brûlures pourrait améliorer le processus de cicatrisation. Bien que les mécanismes associés n'aient pas encore été découverts, des hypothèses ont été émises. En effet, l'ectoïne stimulerait la prolifération cellulaire par les lymphocytes, ce qui favorise une meilleure réparation de la peau. Les lymphocytes produisent des facteurs de croissance et des cytokines qui permettent la migration des cellules associées à la réparation tissulaire, telles que les fibroblastes et les cellules endothéliales. Cela pourrait donc contribuer à l'amélioration de la cicatrisation suite à l'application topique d'ectoïne.

  • L'ectoïne augmente l'hydratation de la peau.

    L'ectoïne serait capable de se combiner avec les molécules d'eau. Effectivement, les molécules d'eau se regroupent autour de l'ectoïne et établissent des liaisons hydrogènes avec elle. L'eau sera donc maintenue dans la peau. Ainsi, l'hydratation de la peau sera préservée et la teneur cutanée en eau sera accrue. Cette capacité peut permettre de lutter contre le dessèchement cutané.

  • L'ectoïne possède des propriétés dépigmentantes.

    Par son action sur la tyrosinase et l'hormone mélanotrope (α-MSH), toutes deux impliquées dans la synthèse de la mélanine qui est un pigment cutané, l'ectoïne pourra réduire la production de mélanine et ainsi prévenir et réduire les zones d'hyperpigmentation cutanée.

  • L'ectoïne pourrait agir sur les cheveux et le cuir chevelu.

    Aucune étude n'a prouvé une action de l'ectoïne sur la chevelure. Néanmoins, on suppose qu'elle agit de la même manière que sur la peau en terme de photoprotection. Les pigments capillaires assurent la protection photochimique des protéines du cheveu, en absorbant et filtrant le rayonnement. Toutefois, lorsqu'ils agissent pour préserver ces protéines, ils peuvent eux-mêmes être altérés, ce qui entraîne la formation de cheveux blancs.

    En sachant que l'ectoïne agit contre les radicaux libres et le stress oxydatif en augmentant la teneur en enzymes antioxydantes, elle pourrait aussi empêcher la lipoperoxydation, et donc jouer un rôle dans la prévention ou la réduction de l'apparition des cheveux blancs en préservant les pigments capillaires. On peut également penser qu'elle hydrate le cuir chevelu de la même manière que la peau, et empêche son dessèchement.

Des dangers et précautions d'emploi sur l'utilisation de l'ectoïne ?

L'ectoïne est une molécule naturelle ne présentant aucun risque en cosmétique. Plusieurs études ont prouvé que son utilisation dans des produits de soins cosmétiques aux concentrations prévues (jusqu'à 7%) présentait un profil de sécurité excellent et optimal, sans incompatibilité avec d'autres ingrédients et adaptée aux peaux sensibles.

Dans la majorité des recherches, aucun effet secondaire n'a été constaté lors de son application cutanée. Cependant, il est arrivé que certaines personnes ressentent pendant les essais des picotements et rougeurs, qui disparaissent rapidement. Néanmoins, rappelons que ces cas sont extrêmement rares.

On constate une absence d'études directes sur l'ectoïne chez les femmes enceintes et allaitantes, bien que la balance penche vers le risque moindre. Toutefois, il est essentiel de mener d'autres recherches spécifiques sur l'ectoïne et la grossesse afin d'obtenir des évaluations de sécurité satisfaisantes.

Si vous êtes enceinte ou allaitante, il est recommandé de consulter votre médecin avant d'utiliser des produits contenant de l'ectoïne.

Nous vous conseillons de toujours respecter les précautions d'utilisation indiquées par les marques sur leurs produits contenant de l'ectoïne. Dans le doute, il est conseillé de réaliser un test cutané en appliquant un produit à base d'ectoïne dans le creux du coude, dans la face interne du poignet ou derrière l'oreille pour observer l'état de votre peau et voir si vous réagissez d'une quelconque manière.

Sources

  • TRONNIER H. & al. In vivo assessment of ectoin:
    A randomized, vehicle-controlled clinical trial. Skin Pharmacology and Physiology (2007).

  • DRILLER H. & al. The multifunctional role of ectoine as a natural cell protectant. Clinics in Dermatology (2008).

  • LEE W. S. Photoaggravation of hair aging. International Journal of Trichology (2009).

  • BILSTEIN A. & al. Ectoine-containing cream in the treatment of mild to moderate atopic dermatitis: A randomised, comparator-controlled, intra-individual double-blind, multi-center trial. Skin Pharmacology and Physiology (2014).

  • SOLDATOV V. O. & al. Gel with ectoine improves wound healing on a thermal burn model in rats. Journal of International Pharmaceutical Research (2018).

  • YANG H. L. & al. The skin-whitening effects of ectoine via the suppression of α-MSH-stimulated melanogenesis and the activation of antioxidant Nrf2 pathways in UVA-irradiated keratinocytes. Antioxidants (2020).

  • KAUTH M. & al. Topical ectoine application in children and adults to treat inflammatory diseases associated with an impaired skin barrier: A systematic review. Dermatology and Therapy (2022).

  • ZHAO D. & al. Protective effect of ectoin on UVA/H2O2-induced oxidative damage in human skin fibroblast cells. Applied Sciences (2022).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

En savoir plus