Soins haute tolérance : adaptés à toute la famille

Soins haute tolérance : adaptés à toute la famille

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Squalane : convient-il aux peaux grasses ?

Squalane : convient-il aux peaux grasses ?

Le squalane, ingrédient phare en cosmétique depuis plusieurs années.

Le squalane est la forme hydrogénée du squalène, lipide composant le sébum humain, un agent protecteur de la peau qui participe à la formation du film hydrolipidique. L'utilisation du squalane est souvent préférée au squalène dans les soins de la peau et des cheveux car cette forme chimique est plus stable (moins sensible à l'oxydation).

Le squalane est parfaitement assimilé par les cellules cutanées. Non gras et non comédogène, il n'obstrue pas les pores et pénètre rapidement l'épiderme pour adoucir son toucher. Cet apport de lipides combat la sécheresse cutanée et permet de réparer le film hydrolipidique de la peau qui peut ainsi jouer son rôle principal : empêcher l'eau présente dans le corps de s'évaporer. La peau reste hydratée plus longtemps et les sensations de tiraillement propres aux peaux sèches diminuent. Le squalane permet aussi de prévenir les ridules de déshydratation. Outre la peau, il est possible de l'appliquer sur les cheveux en guise de soin thermoprotecteur. Le squalane rend les cheveux brillants et limite les fourches en raison de ses propriétés hydratantes.

Concernant son mode d'extraction, le squalane a longtemps fait polémique. En effet, il peut encore aujourd'hui être extrait des foies des requins pour des raisons économiques. Il s'agit d'une véritable catastrophe écologique car des alternatives végétales existent depuis plusieurs années : le squalane peut en effet être extrait de la canne à sucre, des germes de blé, du palmier ainsi que de l'olive. Chez Typology, nous n'intégrons que du squalane d'origine végétale dans nos soins ; celui-ci provient de la fraction insaponifiable de l'huile d'olive ou de la canne à sucre.

Squalane et peaux grasses, incompatible ?

Selon la littérature, le squalane est peu comédogène. Il présente un indice de comédogénicité égal à 1. Pour rappel, une substance est dite "comédogène" lorsqu'elle obstrue les pores engendrant la formation de comédons (points noirs, boutons blancs). La comédogénicité d'un élément est évaluée sur une échelle de 0 à 5.

Néanmoins, même si le squalane est non-comédogène, nous ne le recommandons pas pour les peaux à tendance acnéiques, grasses et/ou sujettes aux imperfections. Il est plutôt préconisé pour prendre soin des peaux sèches et déshydratées.

Pour les peaux grasses, contrairement à ce que l'on peut croire, certaines huiles végétales peuvent être de bonnes alliées pour retrouver leur équilibre, mais il ne s'agit pas du squalane. Il faut privilégier des huiles végétales douces, non-comédogènes et à la texture pénétrante aux propriétés purifiantes, cicatrisantes et régulatricesNous conseillons ainsi les huiles végétales suivantes aux peaux grasses : argan, chanvre, baobab, jojoba, camélia, noisette, figue de Barbarie, carotte ou tournesol.

Sources :

  • KARADENIZ F. & al. Biological importance and applications of squalene and squalane. Advances in Food and Nutrition Research (2012).

  • Mc PHEE D. & al. Squalane from sugercane. Cosmetics & Toiletries (2014).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: