Nouveau : soin conçu pour les peaux sujettes à la rosacée

Nouveau : soin conçu pour les peaux sujettes à la rosacée

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Effets corticothérapie psoriasis.

Quels sont les effets de la corticothérapie sur le psoriasis ?

Le psoriasis est une maladie inflammatoire de la peau qui provoque des plaques rouges disgracieuses et souvent douloureuses causant de la gêne chez les patients. La corticothérapie fait partie des remèdes courants pour traiter cette maladie. Découvrons ensemble comment cette thérapie agit et quels sont ses effets dans le traitement du psoriasis.

Sommaire
Publié le 20 février 2024, par Manon, Rédactrice Scientifique — 5 min de lecture
Thèmes :

Quelle est la place dans la corticothérapie dans la prise en charge du psoriasis ?

En cas de psoriasis, les patients voient leur système immunitaire réagir de manière anormale et démesurée. L’épiderme se renouvelle rapidement, entraînant l’apparition de plaques rouges squameuses. Depuis de nombreuses années, la solution de référence pour calmer cette maladie inflammatoire cutanée est la corticothérapie. Il s'agit d'un traitement réalisé à base de corticoïdes, des molécules de synthèse mimant l'action de la cortisone, une hormone stéroïde produite par la couche externe des surrénales.

Les dermocorticoïdes sont généralement utilisés dans le traitement du psoriasis. Ils agissent de trois manières sur les lésions.

  • Un effet anti-inflammatoire : Par voie locale, les dermocorticoïdes permettent d'apaiser la peau en luttant contre les inflammations. Ils inhibent le facteur de transcription NF-kB par activation de la transcription du gène de IkB lui conférant des effets anti-inflammatoires. Ils diminuent ainsi l’inflammation, les œdèmes et les rougeurs ;

  • Un effet immunosuppresseur : ils diminuent la prolifération et la migration des lymphocytes T ainsi que la fonction des macrophages. Les dermocorticoïdes sont également capables d'inhiber la libération de cytokines (IL-1 et IL-2). La cytokine IL-1 modulerait potentiellement la plasticité des lymphocytes T vers la différenciation des cellules Th17, cellules intervenant dans la pathologie du psoriasis. La cytokine IL-2 est, elle, considérée comme un facteur de croissance des lymphocytes T. En régulant l'activité des lymphocytes T, les dermocorticoïdes sont ainsi capables de moduler la réponse immunitaire.

  • Un effet anti-prolifératif : les dermocorticoïdes ont un effet inhibiteur sur la prolifération des cellules cutanées. Ils sont également capables de diminuer la synthèse de collagène et de protéoglycanes par les fibroblastes. Cependant, le mode d'action de cette propriété antiproliférative n'est pas encore bien compris.

De par leurs actions anti-inflammatoires, immunosupresseurs et antiproliférative, les dermocorticoïdes permettent de rétablir le système inflammatoire et d'inhiber la prolifération excessive des kératinocytes à l'origine de l'apparition de squames. Les dermocorticoïdes peuvent donc être utiles pour traiter le psoriasis.

Les effets indésirables des corticoïdes.

L'utilisation de dermocorticoïdes peut présenter certains effets indésirables.

  • L'atrophie cutanée est l'un des effets indésirables les plus courants des dermocorticoïdes. Cela se traduit par un amincissement de la peau suite à la diminution de certains éléments qui la composent (épiderme, derme, hypoderme). Cette constatation s’explique par leur effet antiprolifératif sur les kératinocytes, les mélanocytes et les fibroblastes qui synthétisent le collagène.

  • Purpura, ecchymoses, télangiectasies et érythème permanent sont d'autres signes cliniques observables après u n traitement par dermocorticoïdes. Cet effet indésirable peut survenir suite à la stimulation des cellules endothéliales par les dermocorticoïdes bien que son mode d'action ne soit pas connu.

  • D'autres effets indésirables ont été mentionnés dans les études comme une hypopigmentation, un retard de cicatrisation des plaies ou une fragilité cutanée. Cependant, l'origine de ces effets n'est pas encore très bien connue.

Remarque : De manière générale, un avis et une prescription médicale sont nécessaires avant toute utilisation de dermocorticoïdes.

Sources

  • LEBRUN-VIGNES B. & al. Dermocorticoïdes. EM Consulte (2011).

  • FAURE S. Dermocorticoïdes. Actualités pharmaceutiques (2014).

  • ZENKLUSEN C. & al. Actualités pharmaceutiques. Revue Médicale Suisse (2014).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: