Édition limitée pour la Saint-Valentin

Édition limitée pour la Saint-Valentin

Sélection
Soins visage
Soins corps & cheveux
Par préoccupation
Diagnostic de peau
Aide et Contact
Dangers du mascara.

Quels sont les dangers du mascara ?

De nombreuses personnes appliquent du mascara quotidiennement pour sublimer et agrandir le regard. Ces formules de maquillage largement répandues sur le marché de la beauté peuvent néanmoins présentées quelques dangers, directement liés à leurs compositions. Quels sont les ingrédients à éviter dans un mascara ? Focus.

Publié le 19 décembre 2022, par Maylis, Ingénieure chimiste — 6 min de lecture

Comment le mascara peut-il se retrouver dans les yeux?

Lorsqu'on applique un mascara sur les cils, par phénomène de « migration », celui-ci met 5 à 10 minutes avant de pénétrer dans l'oeil, en raison de la transpiration et des clignements de paupières.

Les conséquences sont corrélées aux ingrédients présents dans les formules. Si certains sont des irritants oculaires reconnus, une infiltration répétée de votre mascara dans les yeux peut provoquer des sensations de brûlure, des irritations ou des rougeurs du type conjonctivite ou blépharite.

Remarque : la règlementation européenne relative aux produits cosmétiques exige que tout soin destiné aux yeux ou à leurs contours soit testé au préalable sur ces zones sensibles, afin d'écarter au maximum les risques d'irritation oculaire.

Quels ingrédients éviter dans un mascara ?

Pour éviter tout désagrément, certains composés sont à laisser de côté lors du choix d'un mascara.

  • Les polymères de synthèse sont très souvent intégrés dans des formules de mascara en raison de leurs propriétés filmogènes. Néanmoins, certains d'entre eux sont suspectés cancérigènes comme le polyvinylpyrrolide (PVP).

  • Pour éviter le développement et la colonisation de bactéries, des conservateurs synthétiques sont aussi fréquemment ajoutés aux formules de mascara. Il est possible par exemple de retrouver du phénoxyéthanol. Ce composé peut provoquer des allergies cutanées, des troubles neurologiques, ainsi que des effets sur la reproduction. De plus, l'Agence Nationale de Sécurité des Médicaments et des Produits de Santé attribue à ce conservateur des effets secondaires tels qu'une irritation oculaire modérée à sévère. Face à ces arguments, il est préférable de ne pas opter pour un mascara qui renferme du phénoxyéthanol. Par ailleurs, certains mascaras contiennent des parabènes, reconnus perturbateurs endocriniens (= qui dérèglent l’équilibre hormonal). Evitez ainsi de choisir un mascara présentant par exemple du Butylparaben ou encore du Propylparaben sur sa liste INCI. 

  • Le BHA (hydroxyanisole butylé) et le BHT (hydroxytoluène butylé) peuvent être présents dans les mascaras pour leurs propriétés antioxydantes. En effet, ces substances permettent d'éviter l'oxydation et la rancidité. Or, ces deux substances sont suspectées d'être des perturbateurs endocriniens. En quelques mots, les perturbateurs endocriniens sont des molécules capables de dérégler le système hormonal. De plus, l'A.R.T.A.C. (Association Française pour la Recherche Thérapeutique Anti-Cancéreuse) les classe parmi les substances potentiellement cancérogènes. Pour finir, les deux molécules sont aussi réputées pour être sensibilisantes, donc être source d'allergies.

  • Des silicones sont parfois présents dans les mascaras. Même si tous les silicones n'ont pas des effets néfastes sur la santé et certains sont totalement sûrs d'emploi, le cyclotétrasiloxane (D4) et le cyclopentasiloxane (D5) sont tous les deux suspectés d'être des perturbateurs endocriniens

  • Certains mascaras contiennent du sodium lauryl sulfate (SLS), également connu sous le nom de laurylsulfate de sodium (LSS) ou dodécylsulfate de sodium (SDS) pour jouer le rôle de tensioactif. Or, ce composé altère les protéines des membranes des cellules cutanées et oculaires, ce qui induit des irritations et des rougeurs. Le SLS est également identifié comme polluant pour l'environnement, les animaux, les milieux aquatiques ou encore les végétaux. REACH (Règlement Européen pour sécuriser la fabrication et l'utilisation des substances chimiques) classe cette substance comme écotoxique.

Dans tous les cas, le démaquillage est essentiel !

Faire l'impasse sur le démaquillage porte préjudice aux cils. En effet, c'est pendant le sommeil que les cils sont lustrés et nourris avec le sébum naturellement sécrété. En allant dormir régulièrement avec son mascara, les cils se retrouvent asséchés et deviennent cassants, ce qui provoque leur chute par paquets. De plus, les résidus de mascara peuvent se glisser sous la paupière et causer l'infection de la cornée ou une conjonctivite.

Pour retirer votre mascara, même waterproof, vous pouvez utiliser tous les soirs l'huile démaquillante à 7 ingrédients. Cette formule minimaliste sans parfum est adaptée aux peaux sensibles. Elle renferme 99% d'ingrédients d'origine naturelle.

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: