Adoptez nos soins hybrides pour un été teinté

Adoptez nos soins hybrides pour un été teinté

Sélection
Soins visage
Soins corps & cheveux
Par préoccupation
Diagnostic de peau
Aide et Contact
Silicones

Pourquoi Typology n'utilise pas de silicones ?

Les silicones sont des polymères synthétiques particulièrement répandues dans les soins de la peau et des cheveux pour améliorer l'étalement et la douceur au toucher. Ils sont pointés du doigt en raison de leur impact environnemental, et certains sont suspectés d’être nocifs pour la santé. Face à ce constat, Typology a décidé d'exclure ces substances de ses produits.

Publié le 10 juin 2022, par La rédaction — 6 min de lecture

Les silicones en cosmétique.

Les silicones appartiennent à une famille de polymères obtenus à partir du silicium, un composé qui existe à l’état naturel dans le sable. Apparus dans les années 1950, massivement utilisés depuis les années 1970, ils furent choisis pour remplacer les substituts pétroliers comme la paraffine au sein des produits cosmétiques. Leurs qualités sensorielles, difficiles à égaler, en ont fait des ingrédients largement répandus sur le marché cosmétique. En effet, ils apportent un aspect soyeux et brillant aux cheveux, une texture douce avec un fini non-gras aux formules de maquillage comme les fonds de teint ou les rouges à lèvres. Ils sont stables, faciles à formuler et bien tolérés par la peau.

La famille des silicones se répartit en plusieurs catégories. Ceux qui suscitent le plus de polémiques dans l’industrie cosmétique sont les silicones volatils comme les octaméthylcyclotétrasiloxanes (INCI : Cyclotetrasiloxane - D4) et les décaméthylcyclopentasiloxanes (INCI : Cyclopentasiloxane - D5). Ils ont aujourd’hui mauvaise presse, car ce sont des substances accumulatives pour l’environnement et non-biodégradables en raison de leur importante stabilité.

Les silicones : dangereux pour la santé ?

Tout d'abord, il est important de rappeler que les silicones sont des substances appartenant à une grande famille de polymères, tous n'ont pas des effets néfastes sur la santé et certains sont totalement sûrs d'emploi. Pour ceux qui pourraient présenter une toxicité à forte dose comme l'octaméthylcyclotétrasiloxane (D4) et la décaméthylcyclopentasiloxane (D5), le règlement européen limite leurs concentrations dans un produit cosmétique afin de garantir son innocuité pour la santé humaine.

Selon des études, le siloxane (D4) peut être reprotoxique à une certaine concentration et stimuler l'ovulation. En ce qui concerne la D5, il a été récemment démontré qu'elle peut être dangereuse pour l’Homme lorsqu’elle est présente dans des laits corps ou des sprays capillaires en forte concentration.

Le règlement cosmétique européen 2018/35 du 10 janvier 2018, publié au Journal officiel de l’Union Européenne le 11 janvier, est venu modifier l’Annexe XVII du Règlement REACH 1907/2006 pour limiter la concentration des D4 et D5. Ces deux substances ne peuvent plus être présentes à une concentration égale ou supérieure de 0,1% en poids dans les produits cosmétiques à rincer depuis le 1er février 2020.

D’autre part, le cyclométhicone (mélange de silicones D4, D5 et D6 dans des proportions variables) est reconnu comme perturbateur endocrinien. Il est interdit en bio et ne doit pas être mis sur le marché dans des produits cosmétiques à rincer dans une concentration égale ou supérieure à 0,1 % en poids de chaque substance depuis le 31 janvier 2020.

Les silicones : dangereux pour l'environnement ?

Les silicones présentent un impact environnemental inquiétant. Ces molécules chimiquement inertes mettent plus de 400 à 500 ans en moyenne pour se dégrader. Les silicones volatils comme la D4 et la D5 ont aujourd’hui particulièrement mauvaise presse, car ce sont des substances réputées accumulatives pour l’environnement et non-biodégradables en raison de leur importante stabilité. Des études ont montré que les D4 et D5 ont un potentiel de bioaccumulation dans les milieux aquatiques.

Classées dans la grande famille des microplastiques, ces silicones volatils affectent certains paramètres physiologiques liés à la santé des organismes aquatiques, comme leurs capacités de filtration, leur système immunitaire et la photosynthèse. Il en résulte des déséquilibres hormonaux, des tumeurs vasculaires inflammatoires, voire une mortalité chronique chez cette population marine.

Ces substances sont également transportables dans l’air ambiant et peuvent donc se retrouver dans des zones comme l’Antarctique. Le groupe d'experts P.B.T. de l’E.C.H.A. a convenu en novembre 2012, sur la base d'une étude continue sur l'évaluation des siloxanes pour l’aspect environnemental, que le D4 et le D5 répondent aux critères de l’Annexe XIII de REACH. Ainsi, le D4 satisfait en tant que substance accumulative et toxique (PBT) et très bioaccumulable (vPvB), tandis que le D5 répond aux critères d'une substance vPvB. Par conséquent, ces ingrédients ont été inclus dans la liste des polluants organiques persistants (P.O.P.). La réglementation REACH encadre le marché européen des produits chimiques.

Typology exclut les silicones de ses produits : les raisons.

Selon le principe de précaution, nous excluons de nos formules de nombreux ingrédients susceptibles de présenter un risque pour la santé humaine ou pour l'environnement pour ne garder que l'essentiel. La transparence et l’authenticité sont de mise à travers des formules simples et courtes, fabriquées en France, apportant une réponse à des préoccupations précises, pour tous les types de peau. Dans cette optique, retrouvez notre liste noire d'ingrédients écartant toutes les substances potentiellement nocives pour la santé et/ou l'environnement.

Sources :

  • GARAUD J-L. Les silicones 50 ans d’innovation en cosmétique. L’actualité chimique (2008).

  • JOVANOVIC M. L. & al. In vitro and in vivo percutaneous absorption of 14Coctamethylcyclotetrasiloxane (14C-D4) and 14C-decamethylcyclopentasiloxane (14C-D5). Regulatory Toxicology and Pharmacology (2008).

  • Règlement (CE) n°1223/2009 du Parlement Européen et Conseil.

  • Scientific Commitee on Consumer Security, Opinion on decamethylpentasiloxane (2015).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: