3 soins pour un hâle lumineux, sur-mesure, sans UV

3 soins pour un hâle lumineux, sur-mesure, sans UV

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Facteurs aggravants eczéma.

Quels facteurs aggravent l’eczéma ?

L’eczéma est une maladie de peau prurigineuse non-contagieuse et caractérisée par une réaction inflammatoire. D'origine multifactorielle, l'eczéma peut également être aggravé par divers facteurs. Découvrons ensemble lesquels.

Thèmes :

Facteur n°1 : Les frottements répétés d'un vêtement et de la peau.

Les frottements excessifs des vêtements peuvent provoquer une irritation supplémentaire sur une peau eczémateuse déjà fragile, entraînant des rougeurs, des démangeaisons et une inflammation accrue. La fibre du vêtement a également son importance. En effet, les tissus rugueux ou irritants comme la laine sont à éviter pour ne pas exacerber les symptômes de l'eczéma. Il est aussi conseillé aux personnes souffrant d'eczéma de choisir des vêtements doux, légers, et pas trop serrés, pour minimiser les frottements.

Facteur n°2 : La sécheresse cutanée.

Les personnes atteintes d'eczéma ont une barrière cutanée et un film hydrolipidique fragiles et sont souvent sujettes à une sécheresse importante, appelée xérose, entre les poussées d'eczéma. Or, ce film hydrolipidique a un rôle très important de protection de la peau, et limite la pénétration des allergènes. Pour lutter contre la sécheresse cutanée et renforcer ce film, on recommande aux personnes souffrant d'eczéma d'appliquer quotidiennement un baume émollient, ayant des propriétés hydratantes et protectrices.

Facteur n°3 : La transpiration.

La transpiration peut être source d'irritation sur la peau, surtout au niveau des lésions eczémateuses. Elle peut en effet provoquer des brûlures ou des sensations de picotement. C'est notamment dû à l'acidité naturelle de la sueur, dont le pH se situe entre 4 et 6. De plus, elle contient du chlorure de sodium, c'est-à-dire du sel, ayant un effet asséchant sur la peau. Or, la sécheresse cutanée est elle-même un facteur aggravant de l'eczéma. C'est pourquoi on conseille aux personnes souffrant d'eczéma de prendre immédiatement une douche rapide après une activité physique, suivie de l'application d'un émollient.

Facteur n°4 : Les facteurs émotionnels, comme le stress et l’anxiété.

Le stress a un effet très négatif sur la plupart des maladies de peau, y compris sur l'eczéma. Plusieurs mécanismes biologiques sont à l'œuvre, parmi lesquels la dégranulation des mastocytes, des cellules immunitaires impliquées dans les réactions allergiques. Ceci est médié par des neuropeptides relargués par les fibres nerveuses cutanées : CRH (Corticotropin Releasing Hormone), neurotensine, substance P et autres tachykinines. La libération de ces hormones provoque une cascade de réactions menant au relargage de médiateurs à l'origine du prurit de l'eczéma et de la vasodilatation des vaisseaux.

Facteur n°5 : Les infections fongiques.

Il a été montré que la colonisation par certains parasites pouvait exacerber l'eczéma. Une étude a récemment mis en évidence sur un modèle murin imitant un cas de dermatite que les champignons du genre Malassezia pouvait déclencher une libération accrue d'interleukines 17 et 23 (IL-17 et IL-23). Or, ces cytokines aggravent l'eczéma et les inflammations cutanées de façon plus générale.

Facteur n°6 : Un air froid.

L'eczéma est souvent plus virulent en hiver. En effet, l'air froid de cette période de l'année est propice à la sécheresse et aux irritations cutanées, facteurs aggravants de l'eczéma. Il est ainsi conseillé de bien se couvrir en hiver et d'utiliser des gants, les mains étant bien souvent les premières victimes du froid hivernal. Nous vous recommandons aussi d'utiliser une crème nourrissante pour les mains en hiver, et de renouveler l'application autant de fois que vous en ressentez le besoin.

Facteur n°7 : La pollution.

Plusieurs études ont montré qu'il existait un lien entre la pollution et l'aggravation de l'eczéma. Il a notamment été prouvé que l'exposition aux particules fines de diesel pouvait augmenter le prurit chez des enfants atteints d'eczéma. De plus, la pollution atmosphérique peut également provoquer une augmentation de la production de radicaux libres dans l'organisme, des espèces causant des dommages cellulaires et aggravant l'inflammation cutanée.

Facteur n°8 : Le tabagisme.

Fumer est un facteur aggravant de l'eczéma en raison des substances irritantes et polluantes qu'une cigarette contient. Ces composés traversent facilement la fragile barrière cutanée des peaux atopiques et y déclenchent des réponses immunitaires à l'origine des poussées d'eczéma. En outre, il est estimé qu'une bouffée de fumée de cigarette dégage 200 000 radicaux libres. Ainsi, qu'il soit actif ou passif, le tabagisme est aujourd'hui considéré comme le principal facteur aggravant de l'eczéma.

Sources

  • ROGUEDAS A. M. et MISERY L. Atopie et stress. Annales de Dermatologie et de Vénéréologie (2004).

  • SPULS P. & al. Is there a rural/urban gradient in the prevalence of eczema? A systematic review. The British Journal of Dermatology (2010).

  • GOLDENBERG G. & al. Eczema. The Mount Sinai Journal of Medicine (2011).

  • BURKEMPER N. & al. The association of smoking with contact dermatitis and hand eczema - a review. International jJournal of Dermatology (2018).

  • LEIBUNDGUT-LANDMANN S. & al. The skin commensal yeast Malassezia triggers a type 17 response that coordinates anti-fungal immunity and exacerbates skin inflammation. Cell Host & Microbe (2019).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: