Le Carnet
Tous les Sujets
Psoriasis et analogue de la vitamine D.

Psoriasis : les analogues de la vitamine D pour y remédier ?

Les dérivés de la vitamine D (calcitriol, calcipotriol) sont des traitements souvent prescrits en cas de psoriasis pour limiter la prolifération des kératinocytes, conséquence principale de cette maladie cutanée. Sur le long terme, ils sont généralement utilisés en traitement d’entretien. En début de cure, ces substances à action lente sont souvent associées à un dermocorticoïde, pour en décupler l’effet. Découvrez toutes les informations utiles concernant ce type de traitement dans cet article.

Sommaire
Publié le 20 février 2024, par Manon, Rédactrice Scientifique — 5 min de lecture
Thèmes :

Les analogues de la vitamine D pour traiter le psoriasis ?

Les analogues de la vitamine D sont des formes synthétiques de la vitamine D3. Ils sont généralement prescrits en cas de psoriasis léger à modéré en tant qu'alternative des dermocorticoïdes. Ils agissent sur la multiplication et la maturation des kératinocytes. Ils existent sous forme de crème, de pommades ou de lotions. Les deux formes les plus utilisées sont le calcipotriol et le calcitriol.

Quels sont les mécanismes moléculaires à l'origine de ses propriétés ?

Les mécanismes moléculaires sont encore assez mal compris pour expliquer l'effet des analogues de la vitamine D sur la multiplication et la maturation des kératinocytes. Des études ont montré que le calcitriol inhibait la prolifération des lymphocytes T, notamment les lymphocytes T CD4 + et T CD8 +, en induisant une apoptose précoce. Cela permet d'éviter la production de molécules inflammatoires qui vont stimuler la prolifération des kératinocytes.

Posologie et précautions d’emploi.

Dans les formes communes de la maladie, l’application locale d’une pommade à base d’analogues de la vitamine D3 sur les lésions reste le traitement de référence. Le calcipotriol ou Daivonex est un extrait synthétique de la vitamine D, dont l’affinité pour le récepteur est similaire. Les effets secondaires notamment des anomalies au niveau du métabolisme calcique se manifestent uniquement en cas de dépassement des doses recommandées en clinique, à savoir :

  • 100 g de crème /semaine à partir de 16 ans ;

  • 75 g/semaine entre 12 et 16 ans ;

  • 50 g/semaine entre 6 et 12 ans.

Silkis est un traitement à base de calcitriol qui se présente sous forme de pommade à appliquer sur les zones touchées par le psoriasis. La posologie à respecter est d'une application deux fois par jour en ne dépassant pas les 30 grammes de pommade par jour.

Pour éviter le risque d’interaction éventuelle avec le métabolisme phosphocalcique, la sécurité d’emploi du calcipotriol est autorisée sur une zone limitée, soit environ 35 % de la surface corporelle.

Bon à savoir : La combinaison avec un dermocorticoïde est envisageable, comme le cas de la bétaméthasone et du calcipotriol. Cette prescription est néanmoins recommandée pour une durée maximale de quatre semaines.

Contre-indications et effets secondaires.

Bien que ces traitements soient efficaces, ils présentent également des effets secondaires dermatologiques. Le calcipotriol peut provoquer dans certains cas des érythèmes périlésionnels et des picotements ou brûlures aux endroits appliqués. Le calcitriol a ces mêmes effets secondaires mais à une fréquence plus faible et donc l'utilisation de calcitriol est préconisée dans les zones sensibles de la peau, telles que que les zones de flexion, rétro-auriculaire et faciale.

Selon les quantités prescrites, il est possible d’observer une dermite irritative dans près de 20 % des cas. Les dermatites allergiques de contact sont en revanche moins fréquentes. Elles sont souvent accompagnées d’épisodes de photosensibilisation, notamment chez les patients en photothérapie UVB.

En cours de traitement, une hypercalcémie transitoire et discrète, avec un schéma biquotidien de calcitriol, constaté chez 5 % des patients s’est résorbée chez quatre individus sur cinq.

La grossesse, l’allaitement figurent parmi les contre-indications au traitement en l'absence de données suffisantes. L'hypercalcémie est également contre-indiquée car le calcitriol ou le calcipotriol ont tendance à augmenter l'absorption de calcium. Cette situation peut être dangereuse, car un niveau excessif de calcium peut entraîner divers problèmes de santé. De manière générale, il est conseillé de prendre le temps de lire attentivement la liste des contre-indications mentionnées sur le produit en cours d'utilisation.

Sources

KÖRVER J. E. M. & al. A double-blind, randomized quantitative comparison of calcitriol ointment and calcipotriol ointment on epidermal cell populations, proliferation and differentiation. Therapeutics (2007).

MITRA A. & al. Immunomodulatory Mechanisms of Action of Calcitriol in Psoriasis. Indian Journal of Dermatology (2014).

Les traitements locaux. Association France Psoriasis (2016).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.