Exclusivité : Typology au Printemps Haussmann

Exclusivité : Typology au Printemps Haussmann

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Pourquoi l'acide glycolique irrite-t-il parfois la peau ?

Pourquoi l'acide glycolique irrite-t-il parfois la peau ?

Petit rappel sur l'acide glycolique.

D'origine naturelle ou synthétique, l’acide glycolique, anciennement appelé acide hydroxyacétique, est le plus court des acides alpha-hydroxylés (A.H.A.). Il répond également à la dénomination d'acides de fruits au côté notamment de l'acide citrique, l'acide malique et l'acide lactique. Cette molécule est généralement issue de la canne à sucre, du raisin ou de la betterave. Il se distingue parmi les A.H.A. par sa puissante activité kératolytique et par sa petite taille lui permettant de pénétrer la peau en profondeur. Il est considéré comme l'actif de référence lorsque l'on souhaite booster l'éclat du teint, traiter les problèmes d'acné, d'hyperpigmentation et même de rides, ou encore hydrater la peau.

L'acide glycolique est présente dans de nombreuses formules de produits cosmétiques à une concentration comprise entre 4 et 10% : sérum, crème, lotion tonique, gel douche, etc... Cependant, bien qu'il soit adapté à presque tous les types d'épiderme (normale, mixte à grasse et mature), l'acide glycolique peut parfois être mal toléré.

Acide glycolique et effets secondaires.

Les effets de cet actif sont très variables et dépendent de la concentration en acide glycolique et du temps d'application. C'est pourquoi il est important de toujours bien prendre connaissance des instructions avant toute application. Outre la concentration et le temps d'application, le pH de la formule aura une influence sur l'intensité de l'exfoliation. En effet, plus le pH est élevé, plus l'action de l'acide glycolique est neutralisée.

Il faut savoir qu'il est tout à fait normal de ressentir de légers picotements et une bénigne sensation d'échauffement, et de voir apparaître des rougeurs suite à l'application de cosmétiques contenant de l’acide glycolique. Cela est dû au poids moléculaire de cet actif, faible, qui pénètre alors profondément les couches de l'épiderme.

Or, selon le niveau de tolérance de votre peau, ces symptômes peuvent s'intensifier et peuvent même s'accompagner d'érythèmes, de sensations de brûlures, de tiraillement, de démangeaisons et de gonflement du visage, et d'hyperpigmentation. Dans de rares cas, une hypopigmentation, un érythème persistant et une poussée de boutons ont été rapportés. Dès l'apparition de tels effets secondaires, arrêtez immédiatement l'utilisation du produit et pensez à rincer abondamment votre visage à l'eau. Toutefois, chez Typology, nous déconseillons son utilisation sur les peaux sensibles et réactives, ainsi qu'aux personnes qui souffrent d’une affection dermatologique inflammatoire (eczéma, rosacée, herpès, etc…). Il convient également d’éviter de l’utiliser chez les femmes enceintes. En effet, il est à l’origine des troubles vasculaires liés à l’imprégnation hormonale, se traduisant par des poussées congestives au niveau du visage : la peau rougit plus facilement et se montre plus sensible.

Sources :

  • Gabriella Fabbrocini, Maria Pia De Padova, Antonella Tosti, Glycolic Acid, Color Atlas of Chemical Peels, (2006).

  • Sheau-Chung Tang, Jen-Hung Yang, Dual Effects of Alpha-Hydroxy Acids on the Skin, Molecules, (2018).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: