Découvrez notre sélection de soins pour cibler les signes de l’âge.

Découvrez notre sélection de soins pour cibler les signes de l’âge.

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Effets anti-rides acide glycolique.

Rides : des vertus de l'acide glycolique sur la peau ?

Avec le temps, la peau perd de son volume et de son élasticité. Par conséquent, des rides et ridules peuvent se former, l'un des premiers signes du vieillissement. Vu qu'ils font inévitablement partie du processus naturel de vieillissement de la peau, il n'est pas forcément nécessaire de les traiter. Cependant, de nombreuses personnes sont à la recherche de traitements efficaces pouvant minimiser la visibilité des rides voire les faire disparaître. L'acide glycolique fait partie des choix les plus populaires. Voyons ici comment l'acide glycolique est capable d'atténuer l'apparence des rides.

Pourquoi l'acide glycolique est-il considéré comme l'exfoliant ultime face aux rides ?

En vieillissant, la peau se déforme entraînant entre autres l'apparition de rides et ceux à mesure que les fibres de collagène et d'élastine du derme se réduisent, que les niveaux de glycosaminoglycanes comme l'acide hyaluronique diminuent et que la graisse sous-cutanée s'atrophie. Apparemment, les peelings chimiques superficiels à l'acide glycolique se seraient révélés efficaces sur les rides fines de par leurs propriétés uniques, en plus de ses bénéfiques sur la xérodermie, l'ichtyose, l'acné et les troubles de l'hyperpigmentation (mélasma, lentigines, etc.). Des études ont rapporté que l'application topique d'acide glycolique entraîne une amélioration clinique de la peau vieillissante et des changements histologiques associés.

Les données cliniques et histologiques disponibles jusqu'à présent indiquent que l'application topique d'acide glycolique, à toutes les concentrations, est efficace dans le traitement des rides légères. Des essais cliniques contrôlés ont démontré histologiquement une augmentation de l'épaisseur de l'épiderme présentant un photovieillissement modéré à sévère après une période de traitement moyenne de 6 mois (2 fois par jour) avec une lotion à 25% d'acide glycolique et un pH de 3,5. D'autres modifications structurelles sont également apparents, notamment on observe des changements dans les fibres d'élastine, les niveaux épidermiques et dermiques de glycosaminoglycanes, et les niveaux de collagène dermique, avec des effets plus marqués aux concentrations les plus élevées d'acide glycolique.

Malgré leurs bienfaits, les peelings chimiques superficiels à l'acide glycolique ne peuvent pas faire disparaître les rides sévères et profondes. Ces défauts cutanés graves doivent être traités par d'autres procédures chirurgicales (peelings chimiques profonds, laser de resurfaçage cutané, etc.).

Par quel mécanisme ?

L'acide glycolique revitalise la peau sous plusieurs angles à la fois, par sa capacité à pénétrer dans la peau, pour réduire la visibilité des rides et ridules, qui ne se limitent pas uniquement à la surface de la peau.

  • L'acide glycolique a la capacité d'induire une desquamation des couches la plus externes de l'épiderme. Il a été démontré qu'il provoquait la décohésion progressive des cornéocytes et, à des concentrations élevées, le décollement et la destruction de l'épiderme (épidermolyse). En éliminant la couche supérieure de cellules mortes de la peau, il améliore l'apparence de la peau et réduit la visibilité des rides.

  • L'acide glycolique médie en plus une accélération du renouvellement épidermique. Il a été démontré qu'il est capable de stimuler la prolifération basale des kératinocytes. Ceci entraîne alors une augmentation de l'épaisseur de l'épiderme après une utilisation à long terme de l'acide glycolique.

  • L'acide glycolique a aussi des effets directs sur la stimulation des composants du tissu conjonctif dermique, tels que le collagène et l'élastine, obtenu par la prolifération et l'activation fonctionnelle des fibroblastes dermiques indépendantes des mécanismes inflammatoires, améliorant la qualité biomécanique de la peau. Toutefois, cet effet dépend largement de la concentration. Ainsi, l'utilisation de concentrations élevées facilite la pénétration de l'acide glycolique dans le derme.

  • Enfin, l'acide glycolique augmente les niveaux d'acide hyaluronique épidermique et dermique afin d'aider à maintenir l'hydratation de la peau et fournir l'environnement aqueux pour la migration cellulaire, affectant l'apparence de la peau et contribuant à rendre les ridules moins visibles.

Comment utiliser l'acide glycolique pour estomper les rides ?

Masques, gels, toniques, nettoyants... il existe de nombreux produits à base d'acide glycolique sur le marché qui ont tendance à avoir des concentrations allant jusqu'à 10% et un pH autour de 4. Ils constituent une bonne option pour les soins quotidiens de la peau. Par contre, pour atteindre les couches plus profondes de l'épiderme et atténuer l'aspect des rides, une concentration plus importante d'acide glycolique peut être utilisé.

De ce fait, les peelings professionnels constituent une bonne solution. Ils contiennent jusqu'à 70% d'acide glycolique et vous donneront de meilleurs résultats plus rapidement. En revanche, comme ces peelings contiennent des pourcentages plus élevés d’acide glycolique, ils comportent un plus grand risque d’irritation.

En raison des risques auxquels vous pouvez être exposés, ce type de peeling avec de forte concentration d'acide glycolique (> 30%) doit impérativement être encadré par un dermatologue et fait partie de la catégorie des interventions dermatologiques.

Comment se déroule un peeling dermatologique ?

  1. Préparation de la peau : Les patients reçoivent d'abord une lotion à base d'acide glycolique à 10 ou 15% à utiliser une fois par jour à la maison pendant deux semaines, permettant d'amincir la couche cornée et d'augmenter la tolérance de la peau à l'actif. Le jour du peeling, la peau est préalablement nettoyée avec de l'alcool le plus souvent pour éliminer les débris, les impuretés et le sébum en surface, et permettre ainsi une meilleure pénétration de l'acide. Pour les peelings plus profonds, l'acétone est utilisée pour un nettoyage plus rigoureux.

  2. Protection du patient : Après avoir nettoyé le visage, le médecin protège les yeux du patient à l'aide de lunettes, ainsi que les cheveux. Un analgésique ou un sédatif peut également être administré s'il s'agit d'un peeling chimique profond.

  3. Application du peeling : Le médecin étale la solution d'acide glycolique à une concentration de 50 à 70% en commençant par la joue, puis progressivement dans le sens des aiguilles d'une montre sur tout le visage, y compris le menton, la lèvre supérieure et le nez, à l'aide d'une boule de coton ou d'une éponge. Le peeling est laissé entre 3 à 7 minutes. Le patient peut-être soumis à une série de quatre peelings répétés toutes les 3 à 4 semaines pour avoir de bons résultats en produisant des effets additifs. Après quelques minutes, une sensation de picotement et de brûlure se produit.

    Plus la durée d'application du peeling sur la peau est longue, plus l'actif pénétra plus profondément.

  4. Retrait du peeling chimique : Pour enlever l'agent peeling, il est important de commencer dans le même sens que lorsqu'il a été appliqué. Plusieurs gazes imbibés d'eau sont légèrement passés sur le visage du patient pour éliminer la plus grande partie de l'acide glycolique et diluer l'acide restant. Souvent, une lotion nettoyante douce pour le visage est appliquée afin de neutraliser et d'apaiser davantage la peau. Le patient est ensuite invité à s'asperger doucement d'eau sur la peau au-dessus du lavabo jusqu'à ce que l'effet de picotement ait disparu.

  5. Soins post-peeling : Après la séance de peeling, une crème solaire hydratante est appliquée. En outre, une pommade antibiotique et une pommade à base d'hydrocortisone sont recommandées les premiers jours. Pendant la période de convalescence d'environ une à deux semaines, la peau sera probablement rouge, gonflée et squameuse. Pendant cette phase, il faut limiter toute exposition au soleil. Des médicaments antiviraux peuvent être pris.

Cependant, les peelings chimiques à l'acide glycolique sont contre-indiqués chez les personnes présentant des lésions herpétiques faciales récurrentes ou encore celles prenant des rétinoïdes oraux, qui peuvent altérer la cicatrisation après le peeling. Il faut attendre au moins 6 mois après l'arrêt du rétinoïde oral avant d'envisager à procéder à un peeling chimique superficiel.

Sources

  • MOY R. L. & al. Glycolic acid peels for the treatment of wrinkles and photoaging. Journal of Dermatologic Surgery and Oncology (1993).

  • SPEELMAN P. & al. A histological comparison of 50% and 70% glycolic acid peels using solutions with various pHs. Dermatologic Surgery (1996).

  • VAN SCOTT E. J. & al. Effects of alpha-hydroxy acids on photoaged skin: a pilot clinical, histologic, and ultrastructural study. Journal of the American Academy of Dermatology (1996).

  • MAIBACH H. I. & al. Increased in vivo collagen synthesis and in vitro cell proliferative effect of glycolic acid. Dermatologic Surgery (1998).

  • YOUN J. I. & al. The effect of glycolic acid on photoaged albino hairless mouse skin. Dermatologic Surgery (1999).

  • ICHIHASHI M. & al. The efficacy of glycolic acid for treating wrinkles: analysis using newly developed facial imaging systems equipped with fluorescent illumination. Journal of Dermatological Science (2001).

  • FABBROCINI G. & al. Glycolic acid adjusted to pH 4 stimulates collagen production and epidermal renewal without affecting levels of proinflammatory TNF-α in human skin explants. Journal of Cosmetic Dermatology (2020).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: