Édition limitée pour la Saint-Valentin

Édition limitée pour la Saint-Valentin

Sélection
Soins visage
Soins corps & cheveux
Par préoccupation
Diagnostic de peau
Aide et Contact
Les ingrédients cosmétiques à éviter quand on la peau sèche.

Les ingrédients cosmétiques à éviter quand on la peau sèche.

Si vous avez une peau sèche, sujette aux rougeurs, aux irritations voire aux plaques squameuses, il est essentiel que vous cibliez quels ingrédients et/ou actifs cosmétiques sont à éviter pour ne pas empirer la situation. Nous vous donnons ici quelques pistes.

Publié le 24 novembre 2022, par Maylis, Ingénieure chimiste — 7 min de lecture

Les dérivés d'alcool, des substances à éviter quand on a la peau sèche.

Ces ingrédients peuvent apparaître sous différentes formes dans un produit cosmétique : Alcool Denat, SD Alcohol 40-B, SD Alcohol 40-A, SD Alcohol 40, SD Alcohol 39-B, SD Alcohol 38-B, SD Alcohol 3-B, Polyvinyl Alcohol ou encore alcool isopropylique. Ces composés altèrent le film hydrolipidique naturel de la peau, entraînant sécheresse, fissures, irritation, tiraillement et vulnérabilité face aux agressions extérieures. De plus, ils peuvent aggraver certaines affections cutanées comme l'eczéma, le psoriasis ou encore la rosacée.

A savoir !  L'alcool benzylique (INCI : Benzyl Alcohol), qui peut également être désigné sous le terme alcool phénylméthylique, est un ingrédient efficace pour inhiber la prolifération de bactéries à l'intérieur du produit. Introduit à faible dose (< 1%), son pouvoir asséchant est minime. De plus, il entre dans la liste des 26 allergènes réglementés par l'Europe et il est autorisé en bio. Pour cette raison, il est présent dans plusieurs de nos sérums à une concentration inférieure à 1%.

Les parfums de synthèse, à fuir pour les peaux sèches.

Les parfums de synthèse peuvent être des facteurs déclenchants de la dermatite de contact irritante, même s'ils représentent un pourcentage infime d'un produit. Les substances possédant des propriétés aromatiques ou parfumantes sont ainsi considérées comme potentiellement allergènes. Par ailleurs, la liste d'ingrédients inscrite sur un cosmétique (liste INCI) n’informe pas si le fabricant a utilisé une huile essentielle, une substance de synthèse ou un composant isolé pour parfumer une formule. Par conséquent, tous ces actifs sont soumis à la même dénomination INCI. Ainsi, par exemple, le géraniol et le linalol sont inscrits dans la liste des 26 allergènes réglementés par l'Europe. Toutefois, ces composés d’origine synthétique sont davantage allergènes que ceux d’origine naturelle.

L'acide salicylique, un actif peu recommandé aux peaux sèches.

Originellement extrait de l'écorce de saule, l'acide salicylique est un acide bêta-hydroxylé (BHA) aux propriétés kératolityques et séborégulatrices reconnues. Il est particulièrement recommandé pour prendre soin des peaux grasses et prévenir ou diminuer les imperfections en tout genre.

Mais l'acide salicylique peut être desséchant, il est donc à éviter pour les peaux sèches. Ces dernières réclament davantage une exfoliation et une hydratation douces. Vous pouvez alors vous tourner vers des soins riches en acide lactique ou en PHA.

Le Sodium Lauryl Sulfate, un tensioactif au pouvoir détergent trop fort pour les peaux sèches.

Le sodium lauryl sulfate (SLS), également connu sous le nom de laurylsulfate de sodium (LSS) ou dodécylsulfate de sodium (SDS), est un détergent puissant et un tensioactif. On le retrouve dans les produits ménagers pour son excellent pouvoir dégraissant mais également dans des produits d'hygiène comme les dentifrices, les shampooings, les mousses à raser, les savons, etc... Cet agent moussant est aujourd'hui décrié pour deux raisons principales :

  1. Son effet irritant :

    Ses propriétés détergentes peuvent être trop fortes sur certaines peaux sensibles et/ou sèches au point de les assécher davantage. Le SLS détruit le film hydrolipidique, ce qui engendre des tiraillements après la toilette. Il altère également les protéines des membranes des cellules cutanées et oculaires, ce qui induit des irritations et des rougeurs. Pour cette raison, les fabricants de gels douche et produits de bain l'utilisent de moins en moins, et préfèrent la version éthoxylée (SLES = le sodium laureth sulfate) moins abrasive, mais au procédé de fabrication très polluant. A noter, le SLS reste néanmoins autorisé en bio, tandis que le SLES ne l'est pas.

  2. Son caractère polluant :
    Le SLS est également identifié comme polluant pour l'environnement, les animaux, les milieux aquatiques ou encore les végétaux. REACH (Règlement Européen pour sécuriser la fabrication et l'utilisation des substances chimiques) classe cette substance comme écotoxique.

Par principe de précaution, Typology n'introduit pas de sulfates dans ses soins lavants à destination du visage et des cheveux. Retrouvez ici notre liste noire d'ingrédients.

Les parabènes, des conservateurs à éviter en cas de peau sèche.

Certains soins contiennent des parabènes en raison de leurs propriétés antimicrobiennes. Or, ces composés sont reconnus perturbateurs endocriniens (= qui dérèglent l’équilibre hormonal). De plus, ce sont des irritants cutanés potentiels. Evitez ainsi de choisir des produits cosmétiques contenant par exemple du Butylparaben ou encore du Propylparaben sur sa liste INCI.

A noter, les industriels ont remplacé ces conservateurs par d’autres ingrédients comme la MCIT (méthylchloroisothiazolinone) ou la MIT (méthylisothiazolinone). Seulement, à force d’être exposée aux mêmes substances, la peau développe parfois des sensibilités à ces composés.

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: