3 soins pour un hâle lumineux, sur-mesure, sans UV

3 soins pour un hâle lumineux, sur-mesure, sans UV

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Grains milium nouveaux-nés.

Les grains de milium chez les nouveaux-nés

Les grains de milium sont assez courants chez les nourrissons. Ils surviennent généralement sur la peau du visage, autour des yeux, au niveau du nez, des joues ou sur le front. Ces petits boutons blancs n’impliquent aucune complication particulière et disparaissent souvent spontanément. Découvrez tout ce qu'il faut savoir sur les grains de milium chez les nouveaux-nés.

Comment se manifestent les grains de milium chez les nouveaux-nés ?

Les grains de milium chez les bébés se traduisent par des éruptions cutanées blanches ou jaunâtres mesurant quelques millimètres de diamètre, survenant sur le visage et également sur les organes génitaux. Ils s’apparentent à de petits kystes de peau, remplis de kératine disposée en lamelles. On peut retrouver principalement deux formes de grain de milium chez les bébés :

  • Les grains de milium congénitaux. Il est possible d'observer un nombre très restreint de grains de milium à la naissance. Ces lésions se dissipent naturellement en seulement quelques mois. Les kystes épidermiques appelés "perles d'Epstein" se trouvent sur la muqueuse palatine (du palais) à la naissance.

  • Les grains de milium "simples". Ils se manifestent spontanément par obstruction des follicules pileux. Quand les cellules mortes de la peau ne s'exfolient pas, elles empêchent la croissance des follicules pileux. Au-dessus d'elles, une nouvelle peau se forme et les retient sous la peau. Ces cellules, et précisément la kératine, se solidifient et se transforment en kystes. Chez les enfants, la distribution de ce type de milia est plus présente sur les paupières, les joues, le front et la région génitale. Dans la plupart des cas, ils disparaissent sans laisser de traces au bout du premier mois de vie.

  • Les grains de milium associés à des génodermatoses. En effet, des grains de milium peuvent apparaître suite à des génodermatoses, dans des cas très rares. Ce sont des maladies dermatologiques génétiques. Cependant, ces lésions disparaissent totalement et spontanément. C'est le cas pour l'épidermolyse bulleuse transitoire bénigne, l'absence congénitale de dermatoglyphes ou encore le syndrome orofaciodigital de type 1.

Note : Il arrive qu'on confonde les grains de milium avec l'hyperplasie sébacée chez les nouveaux-nés. Présentes chez 30 à 50% des nourrissons, ce sont des lésions blanches ou jaunâtres de petite taille sur les joues, le nez et la lèvre supérieure. Au cours du dernier mois de grossesse, une stimulation hormonale entraîne une augmentation du nombre et du volume des glandes sébacées, ce qui provoque cette hyperplasie. Ces lésions disparaissent également naturellement en quelques semaines. Cependant, elles présentent une profondeur et une teinte plus jaune que les grains de milium.

Quels sont les traitements possibles des grains de milium chez les nouveaux-nés ?

Les grains de milium ne nécessitent aucune prise en charge particulière. Comme dit précédemment, ils disparaissent durant les premiers mois de la vie chez les bébés. De plus, il est déconseillé d'employer les traitements esthétiques utilisés chez les adultes, car ils présentent des risques abrasifs pour la peau sensible des bébés.

En effet, la barrière cutanée est généralement formée pendant le troisième trimestre de grossesse. Ainsi, la peau du nourrisson présente une immaturité structurelle et fonctionnelle. On la considère comme fine et fragile avec une perte d'eau sensible accrue, une vulnérabilité aux traumatismes et aux bactéries, en raison d'une perméabilité épidermique qui favorise la pénétration de substances étrangères et de l'immaturité des systèmes de métabolisation. Les traitements prescrits chez l'adulte, comme l'extraction, le laser CO2 et l'application de rétinoïdes topiques ne sont pas adaptés aux nourrissons. Ils pourraient entraîner des plaies, des cicatrices irréversibles et perturber l'équilibre interne de bébé.

Ne tentez pas de retirer les grains de milium de votre bébé vous-même. Au moindre doute, nous vous conseillons de consulter votre dermatologue.

Sources

  • DARMSTADT G. L. & al. Neonatal skin care. Pediatric Clinics of North America (2000).

  • BARBAROT S. & al. Les grains de milium de l’enfant. Annales de dermatologie et de vénéréologie (2009).

  • GALLARDO AVILA P. & al. Milia. StatPearls (2023).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

En savoir plus

Aller plus loin: