3 soins pour un hâle lumineux, sur-mesure, sans UV

3 soins pour un hâle lumineux, sur-mesure, sans UV

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Traitement laser grain milium.

Avoir recours au laser pour éliminer un grain de milium ?

Les grains de milium surviennent sous la forme de petits points blancs au niveau du visage. Ces minuscules kystes ne sont pas dangereux et partent naturellement sans intervention. Pour accélérer leur disparition, le laser constitue toutefois une option. Voici tout ce qu’il faut savoir sur cette technique.

Comment fonctionne le laser contre les grains de milium ?

Bien qu’ils ne présentent aucun risque, les grains de milium sont jugés inesthétiques par certains qui souhaitent les retirer. Plusieurs solutions existent comme le laser. En effet, le laser est régulièrement utilisé en dermatologie esthétique, dont le laser CO2. Il est appelé ainsi, car il utilise le CO2 comme "milieu". Un courant électrique passe par un tube rempli de gaz, dont les extrémités sont des miroirs. Lorsque l'électricité circule dans le tube, le dioxyde de carbone (CO2) est déclenché pour émettre des photons, ce qui va produire une lumière. Cette dernière agit de manière spécifique pour cibler précisément les zones. C'est ce laser qui est utilisé pour éliminer les grains de milium.

Dans un premier temps, il est judicieux de prendre rendez-vous avec un dermatologue qui évaluera l'aspect des milia et établira un diagnostic. Après cette analyse, il décidera de la méthode de traitement appropriée en fonction de la nature, de la localisation et du nombre de grains de milium. Il peut alors recommander le recours au laser CO2. Il est conseillé d'éviter l'exposition aux rayons UV avant l'opération afin de limiter la fragilité de la peau. L'anesthésie peut être locale ou générale selon le confort du patient. La mise en place d'une protection oculaire est indispensable.

Lors de la séance, le médecin oriente le laser à l'aide d'un appareil à main qui fractionne la lumière par impulsions sur les grains de milium. Ces faisceaux atteignent la surface des grains, où ils sont absorbés par l'eau présente dans les cellules. On photo-vaporise l'épiderme et le derme superficiel, ce qui va détruire le grain de milium. Ensuite, cette couche superficielle va se restaurer et se lisser par la formation de fibres de collagène déclenchée dans le derme profond : c'est la photo-coagulation. Enfin, les restes de kystes sont retirés manuellement. La procédure dure 15 minutes à une heure en fonction de la taille de la zone à traiter.

Utiliser le laser sur les grains de milium : quels sont les avantages ?

C'est une technique qui s'est révélée efficace. En effet, Beatriz FERNÁNDEZ-JORGE et son équipe ont observé les résultats d'une séance de laser CO2 avec deux passages sur chaque lésion. Cette séance a permis de faire disparaître tous les grains de milium chez les patients. En outre, ils ont constaté que 12 à 36 mois après le traitement, les patients n'ont pas eu de récidive, ni de cicatrices, ce qui fait du laser CO2 une méthode intéressante à employer.

Une séance seulement est nécessaire pour éliminer tous les grains de milium, dans la majorité des cas. Cette technique est rapide, car elle permet de traiter plusieurs lésions en un minimum de temps. De plus, il est possible la plupart du temps de sortir le jour même. L’intervention est possible sur l’ensemble du corps, et les parties telles que le visage, le décolleté et le cou sont davantage concernées.

Des inconvénients d'employer le laser sur les grains de milium ?

Un problème pourrait provenir du fait que le derme est mis à nu à la fin de la séance, ce qui le fragilise beaucoup et peut entraîner un saignement. Le processus de cicatrisation peut durer environ deux semaines. Pendant ce temps, des soins locaux cutanés à base de corps gras ou de pansements seront réalisés jusqu’à cicatrisation complète.

Après la cicatrisation, la peau risque également d'être sèche, rouge et peut présenter des gonflements pendant des semaines, voire des mois. Des soins pourront alors être prescrits comme des traitements anti-inflammatoires et éventuellement un maquillage adapté pour camoufler les érythèmes au bout du dixième jour. En raison de la grande fragilité de la peau après le traitement, il est fortement déconseillé de s'exposer au soleil. Il est aussi recommandé de porter une protection solaire avec au minimum un FPS 50 pendant six mois.

En outre, des complications, bien que rares, peuvent apparaître. Il peut s'agir, entre autres, d'infections virales comme l'herpès, de poussées d'acné ou de rosacée, de grains de milium, d'hypopigmentation ou d'hyperpigmentation, de douleurs et rougeurs persistantes et d'allergie aux produits utilisés pour désinfecter la peau avant l'opération. Encore une fois, ces réactions restent extrêmement rares.

Sources

  • Traitement abrasif du visage par laser CO2 ultra pulsé ou scanné. Société Française de Dermatologie (2003).

  • FERNÁNDEZ-JORGE B. & al. Variants of milia successfully treated with CO2 laser vaporization. Journal of Cosmetic and Laser Therapy (2010).

  • Abrasion du visage par laser. Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique (2011).

  • OMI T. & al. The role of the CO2 laser and fractional CO2 laser in dermatology. Laser Therapy (2014).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

En savoir plus

Aller plus loin: