Le Carnet
Tous les Sujets
Gluconate de zinc dangers.

Gluconate de zinc : des effets secondaires et des contre-indications ?

Le gluconate de zinc est un actif souvent incorporé dans les soins cosmétiques ou dans les compléments alimentaires. Cette forme de zinc possède en effet de nombreuses vertus pour la peau et les cheveux et est notamment réputée pour ses effets anti-inflammatoires et matifiants. On peut néanmoins se demander si l'application topique ou la prise orale de gluconate de zinc a des effets secondaires et si elles font l'objet de contre-indications. Découvrez quelques éléments de réponse dans cet article.

Sommaire
Publié le 23 février 2024, par Pauline, Chargée de la Communication Scientifique — 6 min de lecture

Le gluconate de zinc, qu’est-ce que c’est ?

Le zinc est un élément minéral d’origine naturelle indispensable à la croissance et au développement des tissus de l'organisme. Par ailleurs, il joue un rôle dans de nombreuses réactions enzymatiques, dont le métabolisme des protéines, des lipides et des glucides. Présent en faible quantité dans le corps humain, le zinc stimule le système immunitaire. L’apport de zinc à l’organisme est principalement assuré par l'alimentation et parfois par la prise de compléments alimentaires.

Instable, le zinc ne peut pas être intégré directement dans les produits cosmétiques. Il est ainsi transformé en gluconate de zinc, dont la formule chimique est C12H22O14Zn. Cet actif est formé de deux anions gluconate, chargés chacun négativement, pour chaque cation de zinc, portant deux charges positives. Le gluconate de zinc est principalement connu pour ses vertus anti-inflammatoires et ses effets matifiants, faisant de lui un allié des peaux à tendance acnéique.

Il ne s'agit toutefois pas de ses seules propriétés. En effet, le gluconate de zinc est également un excellent antioxydant, capable de protéger les cellules et les tissus du stress oxydatif et d'empêcher leur vieillissement prématuré. Notons enfin que cet actif intègre aussi des soins capillaires, en raison de ses propriétés anti-pelliculaires et de son effet inhibiteur sur les chutes de cheveux.

Quels sont les effets secondaires et les contre-indications du gluconate de zinc ?

Le gluconate de zinc se décline généralement sous forme de soins topiques, mais peut aussi se présenter sous la forme de compléments alimentaires. Il n’existe pas d’effets indésirables connus liés à l’application cutanée ou capillaire de gluconate de zinc. Cet actif est considéré comme sûr par la réglementation européenne (Règlement (CE) n° 1223/2009). Le gluconate de zinc est incorporé à des taux compris entre 0,1 et 5% dans les soins car la concentration en zinc ne doit pas excéder 1%. Notons aussi que l'application topique de gluconate de zinc n'est pas déconseillée aux femmes enceintes et/ou allaitantes et que cet actif n'est pas photosensibilisant.

En ce qui concerne sa prise orale, il est bon de savoir que le gluconate de zinc n'entraîne que rarement des effets indésirables lorsqu'il est consommé dans des proportions recommandées par les médecins. Par ailleurs, si la prise de gluconate de zinc est envisageable pour les femmes enceintes et/ou allaitantes, nous vous recommandons tout de même de demander conseil à votre médecin au préalable. Parmi les rares effets secondaires reportés suite à la prise orale de gluconate de zinc, on peut citer des douleurs abdominales, des nausées et des éruptions cutanées. On recommande généralement de ne pas dépasser les 30 mg de zinc par jour, ce qui correspond à 208 mg de gluconate de zinc.

De plus, il est déconseillé de consommer cet actif en association avec des antibiotiques de la famille des cyclines ou des quinolones, des pansements digestifs ou de médicaments contenant du calcium ou du fer. Si c'est votre cas et que vous souhaitez prendre des compléments alimentaires à base de gluconate de zinc, demandez son avis à votre médecin afin qu'il vous conseille et vous dise si l'association que vous envisagez est possible.

Un cas clinique a assez récemment montré les dangers liés à une ingestion excessive de gluconate de zinc. Pendant douze mois, une jeune femme a ingéré quotidiennement environ 2000 mg de gluconate de zinc. Elle a ensuite développé une anémie correspondant à une carence en cuivre induite par le zinc et une néphrose sévère, soit une lésion dégénérative et non inflammatoire du tissu rénal. Après l'arrêt de l'ingestion de gluconate de zinc, l'anémie et la néphrose se sont résorbées. Ce cas illustre l'importance de respecter les doses prescrites quant il s'agit de la prise orale d'un médicament ou d'un complément alimentaire, le gluconate de zinc étant un actif puissant.

Sources

  • HEIN M. Copper deficiency anemia and nephrosis in zinc-toxicity: a case report. South Dakota journal of medicine (2003).

  • ORTONNE J. P. Évaluation du potentiel photosensibilisant du gluconate de zinc. Annales de dermatologie et de vénéréologie (2008).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.