Le Carnet
Tous les Sujets
Différentes façons de bronzer sans UV.

Comment peut-on bronzer sans UV ?

L'exposition aux rayons UV, qu'elle soit naturelle ou artificielle, est souvent décriée, et à raison. Elle a effectivement des effets nocifs pour la peau, parfois assez graves. Pour autant, cela ne signifie pas qu'il faille nécessairement renoncer à un teint hâlé. Il existe aujourd'hui d'autres solutions permettant de bronzer sans avoir recours aux UV.

En quoi consiste le bronzage ?

Le bronzage est souvent considéré comme un joli hâle que prend la peau suite à un bain de soleil. D'un point de vue biologique, il s'agit en fait d'un mécanisme de défense de la peau face à l'agression des rayons UV. En effet, ceux-ci génèrent des radicaux libres, des espèces instables endommageant les membranes de nos cellules, mais également notre ADN, ce qui peut entraîner des mutations et la formation de cellules cancéreuses. Les radicaux libres peuvent également causer la dénaturation et la perte de fonction de protéines fibreuses comme le collagène et l'élastine, des protéines structurales du derme. Pour se protéger, la peau réagit en activant la mélanogenèse, le processus de synthèse de la mélanine, le pigment brun responsable du bronzage. Néanmoins, cela ne permet pas une protection totale de la peau et cela nécessite d'être complété par l'application d'une crème solaire large spectre.

Être bronzé sans UV : utiliser un autobronzant.

Depuis quelques années, on trouve de plus en plus d'autobronzants sur le marché des soins cosmétiques. Mousse, crème, gel, sérum.... ces produits présentent plusieurs avantages, dont celui d'obtenir un joli teint hâlé sans avoir à s'exposer aux rayons UV et à leurs dangers.

La plupart des autobronzants contiennent une molécule d'origine végétale, appelée dihydroxyacétone (DHA). Une fois appliqué sur la peau, ce composé induit en 4 à 6 heures un teint dans les tons bruns, en réagissant avec les acides aminés de la couche cornée de l'épiderme par réaction de Maillard pour former des pigments, les mélanoïdines, responsables de la coloration de la peau.

On rencontre également souvent de l'érythrulose dans les autobronzants, un sucre trouvé dans les fruits rouges. Ce composé agit de façon similaire à la DHA mais plus lentement. L'association DHA-érythrulose permet d'obtenir un hâle plus naturel et uniforme. De plus, l'érythrulose a des propriétés hydratantes qui viennent contre-balancer le pouvoir asséchant de la DHA.

Chez Typology, nous avons développé deux formulations autobronzantes, offrant un teint bronzé naturel. Pour un hâle naturel et progressif, vous pouvez tester notre sérum autobronzant. Il est concentré à 10% en DHA et renferme également de la pulpe de caroube (INCI : Ceratonia Siliqua Seed Extract), un composé riche en inositol, une molécule agissant sur la mélanogenèse. Nous vous recommandons également notre gel autobronzant pour le corps, enrichi à 6% en DHA. On retrouve également de l'aloe vera, hautement hydratant, dans ce soin.

Remarque : il existe également des douches autobronzantes, qui sont des cabines où de fines gouttelettes d'une lotion autobronzante sont pulvérisées sur le corps et/ou le visage. Il s'agit d'une technique assez pratique et rapide (moins d'une dizaine de minutes si une machine est utilisée) offrant un résultat homogène. On peut néanmoins s'interroger sur le risque présent d'inhalation de DHA. En effet, l'ingestion ou l'inhalation de cette molécule est susceptible d'entraîner de l'asthme, des maladies pulmonaires ou un cancer. À ce jour, aucune autorité de santé n'a toutefois établi que les douches autobronzantes présentaient un risque pour la santé, en raison du faible temps d'exposition au produit.

Être bronzé sans UV : appliquer des soins à effet "bonne mine".

Pour avoir un teint hâlé naturel plus léger que celui obtenu en utilisant un autobronzant, vous pouvez recourir à des soins à effet "bonne mine". Ceux-ci renferment des actifs ciblés, agissant souvent sur le processus de mélanogenèse. On peut par exemple penser au macérât de carotte.

Cette huile végétale est légèrement colorée ce qui lui permet de donner un effet bonne mine. De plus, grâce à sa forte teneur en vitamine A et caroténoïdes, cet actif est un excellent antioxydant, permettant de protéger la peau contre les radicaux libres. Il a également une action stimulatrice sur la mélanogenèse. D'autres huiles végétales, comme l'huile de buriti possèdent aussi une couleur légèrement orangée, apportant un léger hâle.

Pour favoriser la mélanogenèse, vous pouvez également miser sur l'extrait de pulpe de caroube. Renfermant de l'inositol, cet ingrédient agit sur la voie biologique diacylglycérol/protéine kinase C (DAG/PKC). Ce mécanisme déclenche une cascade de réactions, menant à terme à l'activation de la tyrosinase, l'enzyme-clé de la mélanogenèse. L'acide glycyrrhétinique, le principe actif de la réglisse, constitue une alternative à l'extrait de pulpe de caroube et agit de façon similaire sur cette voie biologique.

Être bronzé sans UV : intégrer des aliments spécifiques dans son alimentation.

Pour bronzer sans UV, on peut également adapter son alimentation. En effet, la consommation de certains aliments, riches en nutriments spécifiques, permet de favoriser une apparence hâlée. De même qu'en soin topique, l'allié le plus connu est le bêta-carotène. Celui-ci est transformé en rétinol, la forme active de la vitamine A, dans la muqueuse intestinale.

Or, la présence de rétinol dans le sang stimule la mélanogenèse, la synthèse de mélanine. On retrouve de la bêta-carotène dans de nombreux fruits et légumes, comme les carottes, les tomates, les melons, les abricots, les pêches, les mangues, les brocolis et les épinards. En soupe froide, en salade estivale ou en jus, n'hésitez pas à les inclure dans vos menus. La consommation d'œufs est également conseillée, car ceux-ci sont riches en vitamine A.

Vous pouvez également vous tourner vers des compléments alimentaires riches en bêta-carotènes. Ils ont l'avantage de renfermer une concentration plus importante de bêta-carotènes que les aliments traditionnels, ce qui optimise le bronzage. Les premiers effets des gélules autobronzantes apparaissent souvent après un mois. Notons aussi que la durée idéale d'une cure est généralement de trois mois.

Source

  • ZUCCA A. & al. A narrative review of the potential for self-tanning products to substitute for solaria use among people seeking a tanned appearance. Photodermatology, Photoimmunology and Photomedicine (2014).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.