NOUVEAU : Le sérum mascara

NOUVEAU : Le sérum mascara

Sélection
Soins visage
Soins corps & cheveux
Par préoccupation
Diagnostic de peau
Aide et Contact
Association dihydroxyacétone et érythrulose.

L'association dihydroxyacétone (DHA) et érythrulose pour un bronzage naturel.

Grâce aux autobronzants, il est désormais possible d'obtenir un teint hâlé sans avoir à s’exposer au soleil. Les principes actifs utilisés dans ces soins sont généralement la DHA associée à l’érythrulose. Dans cet article, nous vous dévoilons tout sur ces deux molécules.

Publié le 10 juin 2022, par La rédaction — 4 min de lecture

La dihydroxyacétone et l’érythrulose, de quoi s’agit-il ? Pourquoi les associer ?

La dihydroxyacétone (DHA) est un monomère de glucide de formule brute C3H6O3. Cette molécule peut être d'origine synthétique ou végétale. La dihydroxyacétone d'origine naturelle est généralement issue d'un procédé biotechnologique qui fait intervenir les étapes de fermentation et bioconversion bactérienne du glycérol extrait de végétaux comme le colza, le maïs ou encore la betterave.

La DHA est actuellement l’actif principal des produits autobronzants. Néanmoins, dans les années 60, ce composé n’était pas apprécié en raison de la teinte orangée pas du tout naturelle et des démarcations en rayures qu’il laissait sur la peau. Il ne devient populaire que dans les années 80 car associé à l'érythrulose, il donne alors un teint hâlé beaucoup plus uniforme et naturel. L’érythrulose est également un composé obtenu par biotechnologie. Ce sucre naturel est présent dans les cellules des plantes, comme les framboises ou la betterave notamment.

L'association de ces deux composés favorise donc un bronzage naturel. En outre, l'érythrulose a des propriétés hydratantes qui viennent contre-balancer le pouvoir asséchant de la DHA.

Comment agissent la DHA et l'érythrulose sur la peau ?

Appliqués sur la peau, ces agents de bronzage réagissent au contact des fonctions amines portées par les acides aminés présents au niveau des cellules mortes de la couche cornée pour former des pigments, les mélanoïdines. L’effet de brunissement de la peau résulte de cette réaction, appelée réaction de Maillard. La pigmentation de la peau apparaît dans les 2 à 6 heures qui suivent l’application du soin autobronzant. Cependant, cette couleur s’estompe progressivement pour disparaître totalement en 5 à 7 jours. Ce phénomène s'explique par le renouvellement fréquent de la couche cornée (processus naturel de desquamation). 

Remarque : Même si ces deux molécules agissent de la même manière sur les cellules cutanées, elle n'ont pas la même vitesse de réaction. Ainsi, la DHA colore très rapidement la peau tandis que l'érythrulose agit lentement et progressivement. C'est aussi cette balance entre les temps de réaction des deux composés qui favorise un hâle naturel.

Le sérum autobronzant Typology.

Cette synergie érythrulose/DHA est présente dans le sérum autobronzant DHA 10% + extrait de pulpe de caroube. Ce soin réhausse le teint dès 12 heures après la première application pour un effet progressif. La pulpe de caroube présente dans le sérum permet de conserver plus longtemps l’effet bonne mine. À l’inverse des autobronzants chimiques, ce sérum ne procure pas de coloration orange artificielle.

Attention, le sérum autobronzant ne protège en aucun can des rayons UV du soleil et ne peut se substituer à une crème solaire ! Veillez à vous protéger des UV avec une crème solaire large spectre avant de vous exposer.

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: