Découvrez le skin cycling

Découvrez le skin cycling

Sélection
Soins visage
Soins corps & cheveux
Par préoccupation
Diagnostic de peau
Aide et Contact
Slugging.

Tendance beauté : le slugging, c'est quoi ?

Les tendances en matière de soins de la peau vont et viennent. Cependant, parmi toutes les différentes tendances, notre regard a été attiré par une tendance appelée " slugging ". Le slugging est la nouvelle tendance beauté sud-coréenne. Voyons plus en détails dans cet article en quoi consiste cette tendance.

Publié le 9 octobre 2022, par Stéphanie, Doctoresse en Sciences de la Vie et de la Santé — 11 min de lecture

La méthode du slugging : en quoi ça consiste ?

Venue de la Corée du Sud, le slugging est une méthode consistant à s’enduire l’ensemble du visage d'une couche de vaseline pure en dernière étape de sa routine de soins du soir et à laisser poser toute la nuit comme un masque. Le nom "slugging" vient du mot anglais "slug" qui veut dire "limace", évocateur de la couche épaisse et de la texture huileuse et gluante qu'offrent la vaseline.

Où est l'intérêt du slugging ?

Il sert à réduire les pertes en eau transépidermique (perspiration) en créant une barrière protectrice et occlusive afin de sceller l’hydratation de la peau la nuit. En effet, une peau pas suffisamment hydratée sera plus terne et avec des rides plus marquées. Le slugging permet aussi d'améliorer la pénétration des actifs des produits appliqués en amont sur peau propre, en les emprisonnant sous un film occlusif, et donc de décupler leurs effets. Particulièrement plébiscité en Asie, le but de cette technique est alors de calmer les inconforts cutanés, de retrouver rapidement une peau hydratée, d'atténuer les ridules de déshydratation et d'illuminer son teint.

Quelles sont les étapes d'un slugging ?

Voici le protocole à suivre pour profiter des avantages du slugging :

  1. La première étape est de bien nettoyer votre visage afin de retirer toutes traces d'impuretés. En effet, une peau mal nettoyée peut capturer les saletés et bactéries sous la vaseline toute la nuit et ainsi provoquer des boutons ;

  2. Poursuivez avec l'application de vos soins habituels (sérums, contour des yeux, etc...), ainsi que de votre crème hydratante ;

  3. Terminez en étalant sur tout le visage une couche épaisse de vaseline afin de sceller le tout avant d'aller se coucher ;

  4. Le lendemain, lavez votre visage avec un nettoyant adapté.

Note : Le soir de slugging, évitez d'appliquer certains ingrédients actifs, comme les rétinoïdes, les AHA (acide glycolique, acide lactique, acide mandélique, etc...) et les BHA (acide salicylique), qui peuvent voir leur effet augmenté lorsqu'ils sont piégés sous la couche de vaseline, et provoquer des irritations et des rougeurs.

Petit conseil : Pensez à vous attacher les cheveux en arrière et à utiliser un bandeau pendant le sommeil, ainsi que de recouvrir d'une serviette votre taie d’oreiller pour éviter de le tâcher.

A qui s'adresse le slugging ?

Le slugging a un intérêt particulier pendant une saison spécifique de l'année et pour un type de peau spécifique. En effet, il s'adresse plus aux personnes ayant une peau très sèche, une peau normalement sèche ou une peau sensible avec une barrière cutanée compromise. Cette tendance est particulièrement recommandée durant les mois d'hiver, quand l'épiderme est fragilisé, déshydraté et tiraillé à cause des températures négatives, de l'humidité et de l'air sec du chauffage.

Pourquoi la vaseline ?

Très visqueuse, la vaseline (nom INCI : Petrolatum) fait partie de la famille des huiles minérales dérivées du pétrole par opposition aux huiles végétales. Les huiles minérales sont beaucoup utilisées en cosmétique pour leur nature occlusive, conférée par leur structure chimique. Comparées aux huiles végétales qui sont constituées de molécules diverses (groupes insaturés et aromatiques), les huiles minérales est un mélange complexe d'hydrocarbures saturés à chaîne linéaire. L'alignement de ces chaînes droites vont former une "palissade serrée" qui empêche le passage d'autres molécules.

Cette technique présente-t-elle un danger ?

Contrairement aux idées reçues, il n'y aurait pas de risques pour la santé à essayer le slugging. Déjà la vaseline et les huiles minérales sont non-comédogènes, c'est-à-dire qu'elles n'empêchent pas l'évacuation naturelle du sébum et ne causent pas l'apparition de boutons. En effet, une étude a montré sur des sujets souffrant d'acné que l'application quotidienne de vaseline a permis une diminution du nombre de lésions acnéiques notamment due à ses propriétés occlusives.

Autre point : la vaseline serait accusée d'être cancérigène. Or, la vaseline utilisée dans les applications cosmétiques est exempte de toutes substances à potentiel cancérigène, en faisant notamment référence aux hydrocarbures aromatiques polycycliques (PAH). En effet, le procédé de fabrication est conçu afin d'exclure ces composés qui sont inévitablement présents dans l'huile minérale brute de départ, soit les diverses étapes de raffinage (distillation, extraction et cristallisation) suivies d'une étape de purification par traitement acide et/ou hydrogénation catalytique. De même, une étude a évalué le potentiel de pénétration cutanée des huiles et cires minérales et ont révélé que la vaseline est principalement adsorbée sur la couche cornée, qu'une fraction mineure atteint l'épiderme et le derme et l'absence d'absorption dans la circulation sanguine. Enfin, la vaseline a également la propriété d'être inerte sur la peau, c'est-à-dire qu'elle est non-irritante.

Or, la technique du slugging ne permet pas d'hydrater en profondeur vu que la vaseline n'est pas absorbée par les couches profondes de la peau et rester qu'à la surface. Elle agit surtout comme une barrière protectrice qui empêche déshydratation. En outre, comme mentionnée précédemment, la vaseline est issue de résidus d'un combustible fossile non-renouvelable (pétrole), non-biodégradable et via un procédé polluant. Ainsi, du fait de son impact environnemental, nous l'écartons de nos formulations.

De ce fait, nous vous recommandons plutôt de vous tourner vers des produits avec des formules plus subtiles, comprenant des occlusifs qui vont rester en surface pour bloquer la perte en eau (ex : huiles minérales, huiles végétales, cires minérales, cires végétales, silicones, acide polyglutamique, etc...) mais aussi des humectants qui ont une forte affinité avec l'eau et qui vont attirer l'eau des couches profondes de la peau vers les couches supérieures (ex : acide hyaluronique, glycérine, sucres, acides aminés, panthénol, etc...), et des émollients pour renforcer la barrière cutanée et limiter la perte en eau au fur et à mesure de l'application (ex : céramides, squalane, cholestérol, acides gras et esters d'acides gras, etc...), alors que la vaseline a un effet à un instant T.

Nous vous proposons la crème visage nourrissante qui contient tous ces éléments à la fois pour ainsi hydrater la peau de toutes les façons possibles, en plus d'avoir une meilleure sensorielle, soit moins gras et moins collante que la vaseline.

Liste d'ingrédients : Aqua (Water), Prunus Domestica Seed Extract (huile de prune), Coco-Caprylate/Caprate, Squalane, Glycerin, Olea Europaea Fruit Oil (huile d'olive), Polyglyceryl-4 Oleate, Polyglyceryl-6 Oleate, 1,2-Hexanediol, Ethyl Oleate, Polyglyceryl-3 Diisostearate, Sodium Chloride, Sodium Hyaluronate (acide hyaluronique), Butyrospermum Parkii (Shea) Butter (beurre de karité), Polyhydroxystearic Acid, O-Cymen-5-Ol, Tocopherol, Helianthus Annuus (Sunflower) Seed Oil (huile de tournesol), Citric Acid, Benzyl Alcohol.

Sources :

  • LOMBARD K. J. & al. A review on the extensive skin benefits of mineral oil. International Journal of Cosmetic Science (2012).

  • TEICHERT T. & al. Review of data on the dermal penetration of mineral oils and waxes used in cosmetic applications. Toxicology Letters (2017).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: