Découvrez notre sélection de soins pour cibler les signes de l’âge.

Découvrez notre sélection de soins pour cibler les signes de l’âge.

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Dangers eau micellaire.

Quels sont les dangers de l'eau micellaire ?

Les eaux micellaires comptent parmi les soins de la peau ayant connu un développement important. Longtemps incontournables dans la routine beauté, elles remplaceraient même le nettoyant. Cependant, elles subissent quelques reproches depuis un certain temps. Sont-elles méritées ? L’eau micellaire serait-elle irritante ou dangereuse ? Décryptage.

L’eau micellaire : miracle ou mirage ?

Pratique, offrant des résultats visibles et capable de purifier, de rafraîchir et d’ôter toute impureté du visage sans sensation graisseuse ni rinçage… L’eau micellaire aurait tout du nettoyant/démaquillant rêvé, du moins, sur le papier. Mais au-delà de ce discours flatteur, est-elle réellement si recommandable ?

En effet, malgré les apparences, l’eau micellaire n’est pas une simple eau pure, car cela ne suffirait pas à en faire un nettoyant/démaquillant à proprement parler. Son secret ? Les micelles, de minuscules particules à deux pôles. Solubles dans l’eau et l’huile, elles retiennent les matières grasses et les saletés qui s’éliminent ensuite du visage à la phase aqueuse, sur un disque de coton.

Des composants agressifs et polluants

Les micelles cumulent-elles que des bons points ? Il faut savoir qu’elles regorgent de tensioactifs éthoxylés type PEG, des composants chimiques costauds et potentiellement dangereux. Tout en agrippant les impuretés, ces solvants risquent également de dégommer la barrière hydrolipidique de l’épiderme. Résultat : une peau asséchée, fragilisée et irritée. Une utilisation prolongée d’un tel soin, particulièrement sur une peau sensible, peut être dévastatrice, car la rendant vulnérable aux imperfections et aux bactéries.

Même les eaux micellaires bio contiennent également des tensioactifs (laurylsulfate d'ammonium, Sodium Coco Sulfate, bétaïne de cocamidopropyle, cocoamphodiacétate disodique, Disodium Laureth Sulfosuccinate...). Leur composition compte aussi des phtalates, des conservateurs pétrochimiques (benzoate de sodium) ou des agents sulfatés (SLS et SLES). Certes peu agressifs, ces ingrédients demeurent irritants et mauvais pour l’environnement. Peu ou pas biodégradables, certains seraient éventuellement toxiques lors de leur production et leur décomposition.

Ajoutons à cela que ces eaux, bio ou pas, contiennent souvent une part d’alcool et de parfum, ce qui n’est pas indiqué si vous êtes habitué à des sensations de tiraillements de la peau. Il est aussi possible de nommer nombre d’autres composants irritants et asséchants, tels que le stabilisant EDTA. Irritant et polluant, il est interdit dans plusieurs pays. Alors, gare à l’effet cocktail.

Retrouvez les 7 principaux ingrédients de l’eau micellaire Typology sur notre boutique en ligne.

Un mode d’emploi problématique

Le mode d’utilisation de l’eau micellaire n’arrange pas les choses. Ne nécessitant pas de rinçage, il permet aux substances dangereuses d’infiltrer l’épiderme. Ainsi, nous tenons à préciser qu’elle n’a pas vocation à être utilisée pour un démaquillage approfondi au quotidien.

Si vous portez du maquillage imperméable, attendez-vous à devoir frotter et même repasser plusieurs fois avec un coton. Et compte tenu de la fragilité du contour des yeux, les dommages d'un frottement rigoureux sont décuplés.

Les effets secondaires se répètent : peau asséchée, sensibilisée, irritée et fragilisée. Quid des peaux normales et résistantes ? Elles subiront les mêmes dégâts sur le long terme. Quant aux peaux grasses, elles produiront une quantité accrue de sébum.

Les précautions à prendre

Si vous désirez continuer à utiliser l’eau micellaire, les précautions à prendre se jouent dans la façon de l’utiliser et dans sa récurrence d’utilisation. Voici les faux pas à éviter :

  • Une utilisation quotidienne: Puisque sa formule est plutôt décapante sans agir en profondeur, l’eau micellaire est réservée à un usage ponctuel, comme pour essuyer de l’eye-liner qui déborde ;

  • Frotter rigoureusement : les frottements répétitifs avec les disques de coton irritent la peau, surtout autour des yeux. Une astuce consiste à poser un disque de coton imbibé d’eau micellaire sur chaque œil maquillé, de laisser poser et d’enlever le maquillage en frottant délicatement ;

  • L’utiliser sur un maquillage lourd ou pailleté: l’eau micellaire n’agit pas sur le maquillage imperméable ou tenace. L’utiliser seule causera une peau « granuleuse », signe d’un nettoyage superficiel ;

  • Ne pas rincer : simplement essuyer les impuretés et le maquillage ne suffit pas pour permettre à la peau de respirer et donc, de rester en pleine santé. Le rinçage à l’eau tiède avec un nettoyant au pH bas (environ 5.5 – 6) est indispensable pour éliminer les résidus de micelles ;

  • Zapper la routine de soins: simple démaquillant, l’eau micellaire n’apporte aucun nutriment ou actif à l’épiderme. Après le nettoyage, parez votre peau à toute déshydratation et irritation en poursuivant votre routine avec vos soins ciblés pour le visage et les yeux.

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: