Le Carnet
Tous les Sujets
Quel(s) actif(s) ne pas mélanger avec l'acide hyaluronique ?

Quel actif ne pas mélanger avec l'acide hyaluronique ?

Quelques rappels sur l'acide hyaluronique.

L'acide hyaluronique est présent naturellement dans le derme, couche profonde de la peau. Le corps produit de l'acide hyaluronique dans le cadre de son mécanisme naturel d'hydratation. Les molécules d'acide hyaluronique sont également utilisées pour lubrifier les articulations et maintenir la peau hydratée. Elles font partie intégrante du maintien de la jeunesse et de l'aspect pulpé de la peau, au même titre que le collagène.

L'acide hyaluronique est ce que l'on appelle un humectant, c'est-à-dire un type de molécule qui sert d'aimant pour attirer les molécules d'eau.

Néanmoins, en vieillissant, les réserves d'acide hyaluronique s'épuisent et cette molécule est de moins en moins produite par certains constituants biologiques. Ce processus d'épuisement peut être accéléré par des facteurs liés au mode de vie, comme le tabagisme ou la consommation d'alcool, et par le fait de vivre dans une zone polluée. C'est là que les produits de soin à base d'acide hyaluronique topique entrent en jeu. Ces derniers permettent de restaurer l'hydratation de la peau et même de favoriser son élasticité.

Existe-t-il des associations contre-indiquées avec l'acide hyaluronique ?

L'acide hyaluronique étant un composant naturel de la peau produit par l'organisme, c'est un actif particulièrement doux et bien toléré en application topique.

Il faut savoir que certains actifs cosmétiques ne font pas bon ménage lorsqu'ils sont superposés sur la peau. Cela peut minimiser leur impact respectif et/ou provoquer une irritation cutanée plus ou moins importante. Or, l'acide hyaluronique est un ingrédient doux qui se marie bien avec tous les actifs cosmétiques ! De plus, étant avant tout un agent hydratant et apaisant, il est idéal de le mélanger à d'autres ingrédients plus agressifs pour atténuer les éventuelles irritations et/ou assèchements cutanés. Par exemple, sont conseillées les associations suivantes :

  • Acide hyaluronique + Peroxyde de benzoyle (BPO)

    Le BPO est un actif préconisé dans le traitement de l'acné. Il agit sur les bactéries à l'origine de la formation de boutons et réduit l'inflammation. Néanmoins, il peut assécher la peau et provoquer des tiraillements. Pour éviter ces désagréments, appliquer un soin à l'acide hyaluronique durant la durée du traitement au BPO est recommandé pour maintenir une bonne hydratation de la peau.

  • Acide hyaluronique + Acides de fruits (AHA)

    Les acides alpha-hydroxylés (AHA), tels que l'acide glycolique ou encore l'acide lactique, permettent d'exfolier la peau en douceur pour désobstruer les pores, éliminer les cellules mortes et redonner de l'éclat. Néanmoins, ils peuvent déshydrater légèrement l'épiderme. Il est donc recommandé de recourir à un soin à base d'acide hyaluronique pour maintenir la peau bien hydratée.

  • Acide hyaluronique + Rétinol

    Le rétinol appartient à la famille des rétinoïdes, des dérivés de la vitamine A, comme l'acide rétinoïque et le rétinal. Il est considéré comme l'un des composés les plus efficaces pour compenser la dégradation des fibres de soutien de la peau et stimuler le renouvellement cellulaire. Il stimule la production de collagène et d'élastine. En application topique, il est métabolisé sous sa forme acide, particulièrement active pour lutter contre le vieillissement cutané et la perte de fermeté.

    Néanmoins, ce composé peut être asséchant, surtout envers les peaux les plus sensibles. De ce fait, l'associer à un actif hydratant comme l'acide hyaluronique durant sa routine beauté peut être bénéfique. Nous vous conseillons d'appliquer le soin à l'acide hyaluronique avant celui au rétinol, de préférence le soir car le rétinol est une substance photosensibilisante (elle augmente la sensibilité de la peau aux rayons UV du soleil).


Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.