Nouveau : soin conçu pour les peaux sujettes à la rosacée

Nouveau : soin conçu pour les peaux sujettes à la rosacée

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Quand et à quelle fréquence s'utilise la niacinamide ?

Quand et à quelle fréquence s'utilise la niacinamide ?

La niacinamide est un dérivé de la vitamine B3 utilisée dans certains soins cosmétiques pour atténuer les imperfections, les rougeurs, les rides et même les taches pigmentaires. Quand commencer à utiliser cet actif ? À quel moment de la journée ? À quelle fréquence ?

Thèmes :

Qu’est-ce-que la niacinamide ?

La vitamine B3 correspond à trois molécules : la niacine, la niacinamide et le nicotinamide riboside. Ces substances sont essentielles au bon fonctionnement de l'organisme, elles jouent un rôle important dans la régulation de la production d'hormones sexuelles, dans la production d'énergie ou encore dans la circulation sanguine.

Même si la niacinamide est naturellement présente dans notre alimentation au quotidien, la quantité présente dans l’organisme est loin d’être suffisante pour avoir un impact significatif sur l’aspect de la peau. D’où le besoin d’un apport supplémentaire, sous forme de soins topiques.

A quoi sert la niacinamide ?

Très utilisée en cosmétique, la niacinamide intervient notamment dans la prévention des méfaits des radicaux libres émanant des rayons du soleil, du tabac et de la pollution. Cet actif permet également de réguler la production de sébum, inhiber la prolifération des bactéries et stimuler la synthèse de collagène. De plus, il s'agit d'un antioxydant stable, qui supporte très bien la lumière et la chaleur.

A quel âge commencer à utiliser la niacinamide ?

Dès l'adolescence, si vous rencontrez des problèmes d'imperfections et de boutons en raison des fluctuations hormonales ou autres, un soin à base de niacinamide peut être d'une aide précieuse. En effet, ses propriétés séborégulatrices permettent d'éviter l'obstruction des pores à l'origine des points noirs et comédons. De plus, la niacinamide exerce une fonction anti-bactérienne efficace contre les micro-organismes responsables des réactions inflammatoires de l'acné comme P. Acnes. Cet actif est également recommandé pour atténuer l'acné adulte.

A partir de 30 ans, la niacinamide peut être utilisée pour prévenir le vieillissement cutané. Son pouvoir antioxydant va protéger l'épiderme des effets néfastes des radicaux libres générés par divers facteurs (rayons UV, pollution, stress, etc...). Cette vitamine ralentit ainsi l'apparition des premiers signes de l'âge tels que les ridules au coin des yeux et au niveau du front.

Après 45/50 ans, la niacinamide va agir en atténuant les rides et ridules déjà présentes à la surface de la peau. En effet, cette vitamine stimule la synthèse de collagène, protéine du derme essentielle pour maintenir l'élasticité de la peau.

En plus de toutes ces actions, la niacinamide est un actif qui favorise la cohésion lipidique, ainsi que la fonction barrière cutanée. Elle limite ainsi la perte en eau transépidermique et permet à la peau de rester hydratée plus longtemps, évitant l'apparition de ridules de déshydratation.

A quel moment de la journée utiliser un soin à la niacinamide ?

Contrairement à la vitamine A, la niacinamide n'est pas une substance photosensibilisante. Elle ne provoque pas une sensibilité accrue de la peau aux rayons du soleil. Vous pouvez donc appliquer un soin à base de niacinamide dans votre routine beauté du matin et/ou du soir, avant la crème visage. Cet actif est doux et généralement très bien toléré par tous les types de peau. L'utiliser deux fois par jour ne devrait pas engendrer de réactions cutanées importantes.

A noter : Avant d'utiliser un actif pour la première fois, testez le produit en question au creux du bras ou sur le dos de la main. Attendez 24h. Si vous n'observez aucune réaction, vous pouvez alors l'appliquer sur votre visage.

Sources :

  • BOISSY R.E. & al. The effect of niacinamide on reducing cutaneous pigmentation and suppression of melanosome transfer. British Journal of Dermatology (2002).

  • GEHRING W. Nicotinic acid/niacinamide and the skin. Journal of Cosmetic Dermatology (2004).

  • KREFT D. & al. Niacinamide - mechanisms of action and its topical use in dermatology. Skin Pharmacology and Physiology (2014).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: