Le Carnet
Tous les Sujets
Effets ortie cheveux gras.

L’ortie contre les cheveux gras ?

L’ortie est un ingrédient naturel souvent utilisé pour formuler des soins capillaires. Il est notamment intégré aux shampoings ou masques ciblant les cuirs chevelus à tendance grasse. Mais quelle est l'efficacité réelle de cet ingrédient ? L'ortie peut-elle aider à lutter contre les cheveux gras ? Apprenez-en plus dans cet article.

Sommaire
Publié le 8 février 2024, par Pauline, Chargée de la Communication Scientifique — 5 min de lecture

Cheveux gras : quelles en sont les causes ?

Les cheveux gras peuvent altérer l'allure d'une chevelure et la rendre lourde et inesthétique. Le graissage rapide des cheveux est dû à une synthèse de sébum trop importante par les glandes sébacées. Si celui-ci est essentiel à la protection et à l'hydratation du cuir chevelu et des fibres capillaires, une surproduction peut aussi avoir des conséquences négatives. L'hyperséborrhée peut notamment favoriser l'apparition de pellicules qui sont de petites cellules mortes de couleur blanche à jaune. Les pellicules sont en effet communément associées à la colonisation du cuir chevelu par les champignons Malassezia, se nourrissant des triglycérides présents dans le sébum. Ce faisant, ils participent à la libération de prostaglandines, des médiateurs inflammatoires responsables de sensations d'inconfort et de démangeaisons. Il existe plusieurs facteurs responsables des cheveux gras :

  • Une origine hormonale.

    L'hyperséborrhée est bien souvent due à une forte production d'hormones androgènes. Le principal androgène chez l'homme est la testostérone et, chez la femme, il s'agit de la Δ-4-androsténedione et de la déhydroépiandrostérone. Au sein du sébocyte, ces androgènes sont transformés par diverses enzymes en testostérone. Cette dernière réagit ensuite sous l'action d'une enzyme, la 5-α-réductase, pour se transformer en dihydrotestostérone qui stimule l'activité des glandes sébacées. Ainsi, les personnes dont la 5-α-réductase est très active sont plus sujettes à avoir les cheveux gras.

  • Le rôle des agressions extérieures.

    La multiplication des agressions extérieures participe aussi à rendre les cheveux gras. Pollution, UV, produits capillaires non-adaptés... Tous ces éléments entraînent une sur-stimulation des glandes sébacées et la production d'un excès de sébum pour protéger le cuir chevelu.

  • L'alimentation.

    Il existe également un lien entre l'alimentation et les cheveux gras. En effet, la consommation fréquente d'aliments à indice glycémique élevé, tels que le pain blanc, les frites ou certains biscuits, génère un pic d'insuline dans le sang. Or, cette augmentation du taux d'insuline provoque également un accroissement du niveau d'androgènes, et donc indirectement une sécrétion excessive de sébum.

L'ortie pour purifier un cuir chevelu gras ?

L'ortie est une plante herbacée vivace caractérisée par ses feuilles dentelées et ses tiges couvertes de poils urticants. Malgré cette particularité, l'ortie possède de nombreuses propriétés bénéfiques en applications cutanée et capillaire. Elle est notamment connue pour ses effets anti-inflammatoires, antioxydants, antibactériens, mais aussi purifiants. L'ortie est ainsi une plante souvent retrouvée dans les soins cosmétiques à destination des personnes dont la peau ou les cheveux sont gras.

Cet ingrédient naturel aide en effet à réguler la production de sébum en raison de sa capacité à inhiber la 5-α-réductase, l'enzyme mentionnée plus haut et catalysant la transformation de la testostérone en dihydroxytestostérone (DHT). Lorsque la DHT se lie à un récepteur cytosolique spécifique situé au niveau des glandes sébacées, elle provoque une augmentation de l'activité des glandes sébacées, et donc une intensification de la synthèse de sébum. En inhibant ce processus, l'ortie permet ainsi de lutter contre les cheveux gras. L'utilisation régulière d'un soin capillaire à base d'ortie peut aider les personnes dont les cheveux regraissent vite à contrôler la production de sébum au niveau de leur cuir chevelu et leur permettre d'espacer leurs shampoings.

Sources

  • BEYLOT G. Les cheveux gras. Actualités pharmaceutiques (2013).

  • SEMALTY A. & al. A comprehensive review on phytochemistry and pharmacological effects of stinging nettle (Urtica dioica). Current Traditional Medicine (2017).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.