Le Carnet
Tous les Sujets
Le gel d'aloe pour soulager les brûlures ?

L'aloe vera permet-il de soulager les brûlures ?

Le gel extrait de l'aloe vera a une texture rafraîchissante et est souvent utilisé pour soulager les coups de soleil. Peut-il néanmoins être utilisé pour soulager d'autres types de brûlures ? Découvrons ensemble si les propriétés de l'aloe vera lui permettent de jouer un rôle dans la cicatrisation de ces blessures.

Sommaire
Publié le 12 mars 2024, par Pauline, Chargée de la Communication Scientifique — 7 min de lecture

Qu'entend-on nous par "brûlures" ?

Une brûlure est une lésion de la peau provoquée par une exposition à une chaleur intense, par le contact avec un agent chimique, des radiations ou de l’électricité. Elles peuvent être responsables de l'apparition de rougeurs, de cloques, et entraîner un gonflement des tissus et une déshydratation plus ou moins importante. Rincer abondamment la plaie à l'eau froide est le premier réflexe à adopter. Quelque soit la gravité de la brûlure, une prise en charge adaptée est nécessaire.

Suite à une brûlure, la peau ne peut plus remplir son rôle de barrière protectrice et est davantage sujette aux infections.

Il existe trois niveaux de gravité :

  • Les brûlures au premier degré : dans une brûlure du premier degré, seul l'épiderme est touché. Il y a alors vasodilatation et augmentation du diamètre des capillaires sanguins. Cette vasodilatation provoque le passage de liquides des vaisseaux sanguins vers les tissus, pouvant provoquer un œdème local (gonflement de la peau), sans formation de cloque. La peau est rouge et légèrement douloureuse. Des démangeaisons peuvent aussi être ressenties. Par exemple, les coups de soleil constituent des brûlures du premier degré.

  • Les brûlures au second degré : le derme est touché. Une sortie de liquide d'origine vasculaire est observée et entraîne la formation d'une bulle. Elle se développe à l'interface épiderme-derme et forme une cloque. Les vaisseaux sanguins sont dilatés mais pas endommagés. La peau est rouge, gonflée, suintante et douloureuse.

  • Les brûlures au troisième degré : la peau est noire ou blanchâtre. La zone brûlée est insensible mais la périphérie peut être douloureuse. La peau est brûlée en profondeur, parfois jusqu'à l'hypoderme. Les vaisseaux sanguins et les terminaisons nerveuses sont détruits.

Tour d'horizon sur l'aloe vera.

L’aloe vera fait partie de la famille des Asphodélacées. Trouvé à l'origine en Moyen-Orient, il était alors connu par les Arabes sous le nom de "fleur du désert". Pendant l'Antiquité, on utilisait l'aloe vera pour guérir les plaies, les affections cutanées ou encore prévenir la chute des cheveux. Ses vertus médicinales ont traversé les siècles et on attribue à Christophe Colomb la phrase suivante : "Tout va bien : nous avons de l'aloès à bord". Aujourd'hui encore, l’aloe vera est exploité en médecine douce partout dans le monde.

Cette plante grasse, riche en minéraux et en vitamines, possède des feuilles bordées d’épines, épaisses et charnues. Ces dernières contiennent le gel d'aloe vera, épais et transparent. L'obtention de cet ingrédient aux multiples bienfaits passe par une pression mécanique des feuilles de la plante. Le gel d’aloe vera est composé à 99% d’eau et le reste concentre une quantité impressionnantes de nutriments, parmi lesquelles des minéraux, des vitamines, ainsi que des enzymes.

L’aloe vera pour calmer les brûlures ?

Le gel d'aloe vera peut être utilisé pour soulager les brûlures du premier degré. La gravité des autres types de brûlures est trop importante et il est alors nécessaire de consulter un médecin.

Différentes études ont mis en avant plusieurs propriétés du gel d'aloe vera lui permettant d'accélérer et de soulager une cicatrisation :

  • Le gel d'aloe vera a une action anti-inflammatoire : l'application d'un soin contenant cet actif permet de soulager la douleur, et de réduire les irritations et les démangeaisons. Il possède de plus des effets antalgiques et apaisants. Le gel d'aloe vera est capable d'inhiber la production des cytokines pro-inflammatoires que sont les TNF-α et les interleukines-6 (IL-6). Le TNF-α est ciblé par certains flavonoïdes, comme la quercétine et le kaempférol, contenus dans le gel d'aloe vera et son activité est ainsi diminuée.

  • Le gel d'aloe vera possède également des propriétés cicatrisantes. Une étude récente a montré que le glucomannane, un polysaccharide contenu dans le gel d'aloe, agirait sur le TGF-β1, le facteur de croissance des fibroblastes. L'activité de production de collagène et d'élastine est alors augmentée. Ces molécules appartiennent à la matrice extracellulaire et participent toutes deux au maintien de la structure de la peau et à sa bonne tenue.

  • En outre, le gel d'aloe vera renferme plusieurs acides aminés et polysaccharides hygroscopiques qui lui donnent des vertus hydratantes pour la peau. Cette composition permet à l'extrait botanique de limiter l'évaporation de l'eau à la surface de l'épiderme. L'hydratation de la peau suite à une brûlure est primordiale pour lui permettre de retrouver son élasticité et limiter les sensations de tiraillement.

  • Enfin, la texture agréable et rafraîchissante du gel d'aloe vera permet d'apaiser la peau et de soulager certaines irritations et douleurs.

Il est toutefois important de noter que les études citées n'ont pas été menées sur des brûlures mais sur d'autres types de plaies. Les propriétés du gel d'aloe vera ici présentées n'ont pas été directement mises en évidence sur des brûlures.

Sources

  • PATUMRAJ S. & al. Therapeutic effects of Aloe vera on cutaneous microcirculation and wound healing in second degree burn model in rats. Journal of the Medical Association of Thailand (2000).

  • PATUMRAJ S. & al. Effects of Aloe vera on leukocyte adhesion and TNF-alpha and IL-6 levels in burn wounded rats. Clinical Hemorheology and Microcirculation (2003).

  • SAPLE D. G. & al. Aloe vera : a short review. Indian Journal of Dermatology (2008).

  • Thèse de Margaux ROULLIER. Le gel d’aloe vera en usage topique et ses vertus cicatrisantes (2015).

  • LOIS C. & al. Formulation of Aloe juice (Aloe vera(L) Burm.f.) sheet maskas anti-aging. Pharmaceutical Technology (2016).

  • BISWAS S. & al. Aloe Vera as an antagonist for TNF-alpha: in silico study. International Journal of Innovative Science and Research Technology (2019).

  • LI J. & al. Aloe vera: A medicinal plant used in skin wound healing. Tissue Engineering (2021).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.