Le Carnet
Tous les Sujets
Visage

Quelle est la différence entre un peeling chimique et une exfoliation mécanique ?

Sommaire
Publié le 20 février 2024, par Maylis, Ingénieure chimiste — 3 min de lecture

La différence entre les deux réside dans le mode d'action du décollement des cellules mortes à la surface de la peau.

Généralement, un peeling chimique fait intervenir des substances appelées AHA (alpha hydroxy acid) et BHA (beta hydroxy acid). Ces molécules éliminent les kératinocytes en rompant les liaisons ioniques, déstabilisant ainsi la couche cornée et provoquant son décollement progressif. Les AHA les plus répandus sont l'acide glycolique et l'acide lactique. L'acide glycolique étant de plus petite dimension que l'acide lactique, il pénètre davantage en profondeur dans l'épiderme d'ou son potentiel irritant plus important. Pour cette raison, les peelings chimiques à base d'acide lactique sont plutôt recommandés pour les peaux les plus sensibles. Le BHA le plus commun en cosmétique est l'acide salicylique. Ses propriétés antibactériennes en font un actif de choix pour l'exfoliation chimique des peaux mixtes à grasses présentant des imperfections.

Une exfoliation mécanique décolle les cellules mortes de l'épiderme grâce aux frottements. Il n'y a aucune action "chimique" à la surface de l'épiderme. Selon la taille des particules solides présente dans le produit pour l'abrasion, le gommage mécanique peut être plus ou moins agressif pour la peau. Des micro-grains comme les poudres issues de noyaux de fruits sont souvent privilégiés pour l'exfoliation du visage et du buste. Des grains plus gros permettent quant à eux d'exfolier des parties du corps ou la peau est plus épaisse et moins sensible, comme les pieds ou les jambes.

A noter : au niveau du visage, il est recommandé de procéder à une exfoliation chimique ou mécanique une à deux fois par semaine, pour redonner de l'éclat au teint, favoriser le renouvellement cellulaire et lisser la peau.

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.