3 soins pour un hâle lumineux, sur-mesure, sans UV

3 soins pour un hâle lumineux, sur-mesure, sans UV

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Composition produit cosmétique.

De quoi est fait un cosmétique ?

Nous les utilisons au quotidien sur le visage et le corps dans un but esthétique ou de soin. Mais que contiennent vraiment les produits cosmétiques ? Nous vous répondons dans cet article.

Sommaire
Publié le 13 mars 2024, par Kahina, Rédactrice Scientifique — 9 min de lecture

Selon le code de la santé publique, "un produit cosmétique est une substance ou un mélange destiné à être mis en contact avec les parties superficielles du corps humain (...) ou avec les dents et les muqueuses buccales, en vue, exclusivement ou principalement, de les nettoyer, de les parfumer, d’en modifier l’aspect, de les protéger, de les maintenir en bon état ou de corriger les odeurs corporelles".

Quels sont les principaux constituants d'un produit cosmétique ?

La composition des produits cosmétiques est déterminante pour pouvoir avancer des allégations de bienfaits. Il existe des milliers de formules sur le marché et chacune propose des combinaisons d’ingrédients différentes, regroupées dans la liste INCI. Cependant, certains principaux composés se retrouvent habituellement dans la grande majorité des produits de soins cutanés, capillaires, déodorants, maquillages ou crèmes et lotions.

Solvants.

Les solvants sont importants dans les produits cosmétiques. Ce sont des liquides utilisés pour dissoudre des ingrédients solides, se mélanger avec des liquides et jouer le rôle de véhicule. Ils peuvent contribuer à la stabilité, la texture, le sensoriel et la viscosité des formulations. La solubilité d'un ingrédient dans un solvant dépend de la polarité de celui-ci. Il en existe trois types : les solvants polaires, semi-polaires et apolaires. La liste ci-dessous n'est pas exhaustive.

  • Les solvants polaires peuvent former des ponts hydrogènes. Ils dissolvent généralement des solutés polaires. Ce sont par exemple l'eau et les glycols. L’eau est la base de quasiment tous ces soins.

  • Les solvants semi-polaires ne forment pas des ponts hydrogènes. Ils peuvent dissoudre des substances polaires et apolaires. On retrouve par exemple les alcools, l'acétone et les esters.

  • Les solvants apolaires ne dissolvent que des molécules apolaires. Ce sont par exemple les huiles, telles que les huiles minérales et végétales, les huiles de silicone, l'hexane, le toluène et le diméthyl éther.

Il faut savoir que la sélection du solvant en cosmétique dépend typiquement des types d'ingrédients dans la formulation, de la galénique et de la compatibilité avec la surface d'application.

Agents tensioactifs (surfactants).

Il s’agit d’actifs qui améliorent le mélange entre deux phases non-miscibles, comme l’eau et l’huile, en diminuant la tension superficielle entre ces deux phases. Leur structure chimique est composée d'une tête hydrophile ("qui aime l'eau") et une queue hydrophobe ("qui n'aime pas l'eau"). Cette structure leur permet de se dissoudre à la fois dans l'eau et dans l'huile.

Les surfactants sont intéressants pour le processus d'émulsification. Des exemples seraient la lécithine, la gomme xanthane ou la cire d'abeille. Quand la surface est saturée, ils vont former des micelles dans la phase aqueuse, utiles pour les produits nettoyants comme les shampooings qui vont capturer la saleté à l'intérieur de ces micelles.

Conservateurs.

Les conservateurs sont utilisés en cosmétiques pour prévenir ou ralentir le développement de bactéries et champignons, afin de maintenir l'intégrité du produit. L'activité de l'eau est un des principaux facteurs pour déterminer la qualité et la sécurité d'un produit.

En effet, plusieurs bactéries et microorganismes ont besoin d'eau pour survivre. Diminuer la disponibilité en eau d'un produit pourrait alors préserver celui-ci. Le pH est également un paramètre essentiel à surveiller.

Cependant, l'ajout de conservateurs est souvent nécessaire pour maintenir la stabilité du produit de manière optimale, qui vont agir contre la prolifération des microorganismes. Il y a par exemple les parabènes, les surfactants cationiques, les alcools et les dérivés phénoliques.

Épaississants.

Ces ingrédients peuvent augmenter la viscosité des cosmétiques, et peuvent également améliorer la stabilité et l'applicabilité et modifier l'apparence du produit. Il y a globalement deux types d'épaississants.

  • Les épaississants aqueux, qui sont utilisés pour former de la viscosité dans la phase aqueuse d'un produit cosmétique. On a par exemple les gommes et l'argile hydrophile.

  • Les épaississants non-aqueux, pour épaissir la phase insoluble dans l'eau d'un produit. Ils peuvent être présents dans des cosmétiques anhydres (rouges à lèvres). On retrouve entre-autres les cires et les alcools à longue chaine.

  • Les épaississants minéraux : Également naturels, ils fonctionnent selon le même principe précédemment cité. Eux aussi absorbent l'eau et les huiles pour augmenter la viscosité d’un soin.

Le sulfate de magnésium est un agent de contrôle de la viscosité permettant d’augmenter ou de diminuer la viscosité des soins Typology.

Antioxydants.

Les antioxydants apportent une protection contre les radicaux libres et préservent l'oxydation d'autres molécules. Ils peuvent être utilisés pour empêcher ou retarder le rancissement d'huiles, graisses, beurres et cires, améliorer la stabilité physique des formulations cosmétiques, et ralentir le vieillissement cutané causé par des mécanismes oxydatifs, dont le stress oxydatif.

Leur action est de piéger ou neutraliser les radicaux libres produits en réponse à un stress oxydatif (pollution, tabac, rayons UV) par différents mécanismes dont la capture de l'oxygène singulet. On retrouve par exemple l'hydroxytoluene butylé (BHT), l'hydroxyanisole butylé (BHA) et le gallate propyl.

Colorants/pigments.

Les pigments et les colorants sont surtout présents dans des produits de maquillage comme des fonds de teint, des correcteurs, des rouges à lèvre ou des crèmes colorantes. Ils peuvent être au cœur du bénéfice attendu ou contribuer à l’expérience de consommation et à l'attractivité d’un produit, en lui conférant une couleur particulière qui va susciter un interêt chez le consommateur.

Les pigments peuvent avoir plusieurs origines : minérale (roches et terres comme l'ocre ou les pierres précieuses et semi-précieuses ), organique (issus de matières vivantes comme les plantes telles que la betterave, les fleurs), métalliques (jouants le rôle de petits miroirs issus du bronze, du cuivre...etc), et chimique (composés d’éléments comme le carbone, les oxydes de zinc, les dioxydes de titane, le sulfure de cadmium ou encore les oxydes de fer pour obtenir toutes les teintes souhaitées).

Actifs.

Enfin, les ingrédients actifs sont les composés qui donnent aux produits leurs bienfaits. Ils sont responsables de l'efficacité recherchée. Émollients pour assouplir et adoucir la peau, hydratants, humectants, anti-UV, éclaircissants, raffermissants, régénérants, antibactériens… Les ingrédients actifs peuvent provenir de différentes sources : minérales, organiques, chimiques. Aujourd'hui, afin de s'inscrire dans la démarche de "chimie verte", de plus en plus de produits cosmétiques tirent leurs ingrédients actifs des plantes et autres végétaux comme "extraits botaniques" sous forme d'huiles végétales, de poudres végétales et d'huiles essentielles.

Sources

  • Produits cosmétiques. sante.gouv.fr (2021).

  • BAKI G. Introduction to Cosmetic Formulation and Technology. Wiley (2023).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

En savoir plus

Aller plus loin: